Monsieur Paul

le bonheur est dans la cuisine

Pleurs dans les cuisines lyonnaises, françaises et internationales. Les cuisiniers sont orphelins. Monsieur Paul est mort le 20 au matin à l’âge de 91 ans.

« Bien faire un travail ne prend pas pus de temps que de le faire mal ». Paul Bocuse

Sa vie est un roman. Il a écrit sa propre histoire qui restera unique dans l’Histoire.

Ce « cuisinier du siècle », « pape de la gastronomie », « empereur de la cuisine française », « primat des gueules »… était à la fois 3 fois étoilé (50 ans au Michelin), 3 fois ponté et 3 fois marié…
Monsieur Paul était un « Monsieur Croque-Madames » ! Il excellait dans la gastronomie et la polygamie.

Soupe aux truffes, poularde demi deuil inspirée par Eugénie Brazier, gratins de queues d’écrevisses et de macaronis, autant de recettes laissées en héritage et revisitées par d’autres jeunes chefs étoilés.

« De même que la cuisine doit laisser aux produits le goût de ce qu’ils sont, le cuisinier doit employer des mots qui ont le sens de ce qu’ils sont. » Paul Bocuse

Bocuse citation

Cet amoureux de la vie et du terroir ne manquait pas d’humour. Jovial et facétieux, il aimait les bons mots autant que les bons plats. Indiscutable génie au fourneau et aux affaires, il a su anticiper, s’exporter et se diversifier (à Lyon, son Institut, ses brasseries et ses fast food).  A Lyon, Monsieur Paul est partout.
Il laisse un empire immense que la galaxie Bocuse aura à coeur de faire perdurer.

cof

Paul Bocuse.jpg