Le petit jeu de lettres

Jeu Lady Marianne

jeu 153 de Lady Marianne
ICI

12 lettres : AEEEUCHLBPRT
nom féminin
entonnoir à long tuyau percé de trous pour faire circuler du vin
dans un tonneau sans le troubler,
robinet d’un tonneau en perce ou arrosoir de jardinier,
fente verticale pratiquée dans un mur pour l’écoulement des eaux

Guignolphoto d’un vitrail

Allez savoir pourquoi après avoir percé le mystère de Lady Marianne, la chantepleure, j’ai été immédiatement propulsée par un élan de « lyonnitude » ! A la lecture des définitions, le cerveau en alerte, les trois compères inséparables se sont imposés… Au Pays du Beaujolais, l’heure a sonné ! Et je sais que je ne vous canule jamais avec mes guignoleries.

J’ai donc planché non pas sur la pauv’ Madelon qui pleure, ni sur la tavelle parfois brutale du précieux Guignol, mais sur l’histoire du troisième larron, Gnafron, qui en fait, fut la première marionnette créée par Laurent Mourguet.

C’est le Père Thomas, Lambert-Grégoire Ladré, grimacier ardennais originaire de Givet -capitale de la tannerie mais aussi terre d’élevage de vers à soie- et ami de Mourguet, qui l’a inspiré, après qu’ils se soient fâchés.

Gnafron , ce personnage bien charpenté, un peu bourru, est toujours représenté habillé d’un tablier en cuir et tenant un litron. Dans mon enfance, il était même la vedette d’une Pub célèbre du Cep Vermeil. Car à Lyon, pour trouver un peu de chaleur, on se sert un p’tit canon !

Gnafron Le Cep Vermeilphoto d’une affiche sur un mur croix-roussien

A Beaujeu, capitale historique du Beaujolais, un monument à la gloire de Gnafron a été inauguré au début de notre XXIe siècle.
Gnafronimage du Net