Le petit jeu de lettres

Jeu Lady Marianne

avec Lady Marianne
ICI le règlement

13 lettres : AAAEEIUCCLQTT
adjectif invariable
désigne des vers dont il ne manque pas de syllabes par rapport à la rythmique du poème

alexandrin

« Tout ce qui n’est point prose est vers et tout ce qui n’est point vers est prose. » Molière
Un vers culte et une démonstration claire, sauf que c’est de la prose et que les syllabes importent peu… Mais cette petite tactique calculée est une excellente entrée en matière !

Aujourd’hui, il nous faut évoquer seulement le vers parfait, acatalectiqueet oublier l’autre, catalectiquevers libre ou alexandrin boiteux.

L’alexandrin classique, vanté par Nicolas Boileau, se compose de deux hémistiches de six syllabes séparées par une césure. Ainsi, son Art poétique paru en 1674 se compose de onze cents alexandrins.

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément. » Boileau

et d’autres aussi célèbres

« Et rose elle a vécu ce que vivent les roses. » Malherbe

« Mon âme a son secret, ma vie a son mystère. » Félix Arvers

Plus tard, les Romantiques s’en sont écartés. La césure fut malmenée et l’alexandrin mal aimé.

Le 6/6 abandonné laissa sa place à des rythmes nouveaux de 4/4/4, trimètre, ou 4/2/2/4, ternaire. En un mot, le vers a éclaté. Et c’est pas tout… l’alexandrin peut se diviser par deux, trois, quatre et six, et sa moitié par deux et trois.

« Et clique, et claque, clic-clac, je suis quitte (3/3/2/4)
De faire un vers pour m’amuser à vous plaire ! » (2/2/4/4 ou 4/4/4)
rire