Le petit jeu de lettres

Jeu Lady Marianne

chez Lady Marianne
ICI

règlement du jeu et liste des participants

12 lettres : AAAEOBBCCHHT
locution adverbiale -en plusieurs petits mots-
parle d’une manière confuse et désordonnée

exemple : il ne sait pas ce qu’il dit
il parle .. / … / .. / .. / …
(nb de points = nb de lettres)

nuagedemotscles

Bredele*, ristretto, teriyaki… Stop !
Késako ? Ma parole, Soène, tu parles ab hoc et ab hac !
La faute à qui ? A notre coach qui a le blues des mots anciens abandonnés !

Avant de poursuivre mon soliloque, je dis merci à Wiki qui m’a bien aidée dans ma tâche, cette semaine.

Comme je like ce jeu de lettres, je googlise à fond, une antisèche nouvelle génération.
Il faut vivre avec son temps, hein, être un bon googler plutôt qu’un bescherelosaure résistant.
Plus de hochet pour les bébés, l’ordi a remplacé ce vieux compagnon has been. C’est pas pour ça que les jeunes sont plus cultivés. Et l’orthographe ? C’est la cata !

Chaque printemps donc, pour éviter d’invisibiliser le langage et l’écriture, Le Petit Robert et Le Petit Larousse suppriment des mots et en ajoutent d’autres, plus adaptés « aux nouveaux modes de vie, de pensée et d’expression ».

Cher.e lecteur.e, même l’écriture inclusive qui me tourneboule un peu, je l’avoue, a trouvé sa place dans la dernière version des bibles du vocabulaire !

P.S. J’ai bien aimé cette semaine (sauf le score 3-0 du foot), avec 2 anagrammes placés, 3 restos, une rencontre avec Philippe Claudel (pour la sortie de son livre l’Archipel du chien, « la nuit de l’annonce », une rando dans la gadoue avec le soleil, le royal wedding suivi à la tv, et ce long weekend de la Pentecôte.

  • les mots en italique sont des mots de l’édition 2018 des Dicos LPR et RL.

Défi du 20

Ce Défi du 20 mai c’est le mien ! Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, je dois publier deux billets pour ce dimanche…

« Mots de Mai, écrivez-les sur tous les tons…
en dictons, expressions, chansons, etc. »

les Défieuses et le Défieur sont :

Antiblues
Catichou
Dame Uranie
FloFlo
Jacou
LylouAnne
Mamylore
Maryline
PassiFlore
Sophie
Vonnette

dicton mai

« S’il pleut à la Saint-Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin »

« Mai frileux : an rigoureux
Mai fleuri : an réjoui
Mai venteux : an douteux »

Fleuri, il l’est, c’est parfait
mais…
Venteux, pluvieux et frileux, il l’est aussi
et depuis janvier, l’an est plutôt pourri…

Ce qui est bien avec les dictons, c’est que chacun y trouve son compte !

En fait, Mai n’est pas si sympa qu’il en a l’air qu’on espère. Et si en mai on peut enfin faire ce qu’il nous plaît, on ne peut quand même plus, désormais, ranger pulls et doudounes…

Avant de choisir quelques dictons, revenons en 1582…

« La réforme grégorienne du calendrier julien en 1582 a « brutalement » supprimé 10 jours. Ce calendrier julien (débuté en 46 avant JC) prévoyait certes des années bissextiles comme on les connaît à présent mais elles avaient lieu tous les 4 ans. On constatait alors une dérive du calendrier sur « l’horloge astronomique » de 3 jours tous les 400 ans. En particulier, l’équinoxe de printemps était constaté de plus en plus tôt sur ce calendrier. En 1582 il avait lieu vers le 11 mars.

Outre cette suppression de 10 jours, la réforme grégorienne de 1582 décide de « ne plus rendre bissextiles les années séculaires, sauf si elles sont divisibles par 400 ». Une année est séculaire si elle se termine par deux zéros (1600, 1700, 1800, 1900, 2000…). 1600 a donc été bissextile, 2000 aussi mais non 1700, 1800, 1900 et 2100 ne le sera pas. De cette manière on récupère notre dérive de 3j / 400 ans et (entre autres !) l’équinoxe de printemps se stabilise au voisinage du 21 mars. Notre calendrier actuel est nommé grégorien.

Et les Saints de Glace ?

Supposons que ce dicton soit antérieur à 1582 (vu le nom antédiluvien des trois prénoms ce serait bien possible) et supposons aussi (mais ça c’est gratuit, ça aide à la compréhension c’est tout) que la réforme ait eu lieu le 11 mai 1582 (en fait elle a eu lieu en septembre je crois). Le 10 mai 1582 au soir, on annonce donc au bon peuple que demain sera le 22 mai. Si avant 1582 il faisait régulièrement froid les 11, 12, 13 mai, après 1582 il aurait fait régulièrement froid les 21, 22 et 23 mai… »

C’est sans compter sur le 4e Saint de Glace, Saint Urbain, le 25 mai. Car, comme chacun le sait, les Saints de Glace sont 4, comme les Mousquetaires !
Même si ces vieux Saints ont été remplacés par Estelle, Achille, Rolande et Sophie, ils sont encore très présents météorologiquement et bien ancrés dans nos habitudes.

« Saints de Glace font à trois un petit hiver. »
« Mamert, Pancrase, Servais sont les 3 Saints de Glace mais Saint-Urbain (25/5) les tient dans sa main. »

L’Ascension qui navigue en mai, n’arrange rien : « S’il pleut à l’Ascension, tout va en perdition. » !
Aïïïe, je m’attends au pire alors avec toute l’eau qui m’est tombée dessus le 10.
Tout ira bien, il a fait très beau pour l’Ascension.

Pour le Défi du 20 juin, Mamylor mènera la danse
sur le thème : « Musique«