Photos du samedi

Projet de Ma’ 26

ICI

Préparer un billet et l’éditer le jour J à l’heure H est parfois un exercice périlleux !
Alors, je répare ma bêtise de mardi matin et je recommence...

Pour sa 26e édition, Ma’ propose « bulle« , un petit mot que j’adore, j’aime bien m’y réfugier dans ma bulle -et pas que pour lire !- j’aime bien buller aussi, un privilège du temps de la retraite.

lire-bulle

Tout ça est un peu abstrait, j’en conviens. Alors, sans hésiter, je choisis de republier la bulle d’eau des pompiers, sur les berges, qui arrosaient le Rhône. Un exercice sans danger pour eux et une excellente occasion d’immortaliser la scène pour moi !

bulle eau berges Rhône (1)

24 Heures Photo de Patricia

24 heures Photo

ICI

Tandis que le soleil éclaire déjà le clocher d’en face, la lune brille encore
photo prise de ma fenêtre jeudi matin
O.lune

un détail : le pré d’en face a été fauché !
O-soleil matin (2)

Publicités

Clic Clac chez tOrtue

Vendredi chez Tortue

ICI

une photo
rigolote
poétique
insolite
anodine

J’ai -encore-craqué chez Ikéa… Lors de mon dernier passage, j’ai fait des achats pour… Natty !

Tout le monde connaît ces meubles cubes à aménager selon ses envies

cubes ikéa

à mes cubes de rangement, j’ai rajouté la maison-chat-cube Lurvig à 4,99 €.
Natty est ravie !
cof

 

 

La fin d’une aventure

C’est jeudi, j’écris au lieu de poétiser… Et je copie-colle le texte que j’avais écrit pour une séance de l’Atelier d’écriture, sur une idée proposée par notre coach, Odile M. : « je ne vous ai rien raconté… »
Après deux saisons d’aventures en écriture, j’abandonne l’Atelier à la prochaine rentrée. Cet exercice ne me convient pas et ne m’apporte rien…

Ah ! Vous écrivez ?
Ne croyez pas que je suis brillante. Brillante imbécile qui croit pouvoir battre le fer avec les mots. Ces mots intimidants ou rassurants selon qu’ils sont savants ou familiers. Je les trouve beaux et intelligents. Ils savent mieux que moi raconter les choses de la vie.

Brillante gribouilleuse pourtant, je noircis des pages quand je suis installée dans mes solitudes, à l’abri des regards.

Mais ici, l’écriture spontanée me fait chavirer.  Le mot barbare « leu-co-sé-lo-pho-bie »,  ce malheur dans mon bonheur, lâche ses syllabes en toute liberté et rallume la petite musique de mes désespérances. Figée, je pense. Mais je pense à rien. J’ai peur. Peur de moi. Devenue soudain brillante cancre, ce jeu de mots me trouble.
Je doute.
L’exercice me tentait pourtant !
Je me raisonne. Ecris-donc des mots ! Ensemble, ils en feront toute une histoire…

Brillante aventurière du presque tout dans mes rêves, je m’enfonce, ici, dans l’abîme du presque rien.  Courage ! Le présent va bientôt s’évanouir. Il mettra de la distance à ma gêne passagère. Après quelques détours, je retournerai à mes espérances, dans mon décor quotidien. Je me nourrirai des mots de l’Immortel pour gagner à ce jeu de hasard.
Car, comme lui, je crois à l’enchantement des possibles. Tout est bien.

Pour une fois, je me suis laissée aller.
Pardon de vous avoir tout raconté…

Le petit jeu de lettres

Jeu Lady Marianne

je joue le dimanche avec

Lady Marianne
lire son règlement ICI

12 lettres : AAEIOMNPRTT

Еt l’on peut dire de Lyon,
Ville sur toute autre fidelle,
Que son peuple еst charmant et bon,
Autant qu’elle est charmante est belle.
Се n’est pas qu’en mainte ruelle,
On n’y redoute le fripon,
Et que l’argent de l’escarcelle
N’y craigne l’attrape-minon,
Du moins autant que la prunelle…

De la Nine et de la Nannon.
Charles Coypeau d’Assoucy
(Les aventures de Monsieur d’Assoucy 1678)
Charles Coypeau d'Assoucy

Toujours prête à tout pour parler de mon Lyon ! Y’a pas que ma minette dans ma vie ! La littérature aussi en fait partie. Et je constate que le vieux français de ce texte du 17e siècle se marie parfaitement au mot mystère de Lady Marianne.

Dans une version plus moderne, j’évoquerai cependant autrement l’attrape minons. Les minons à la maison, y’en a beaucoup qui courent partout. A cause de qui ? De Natty, pardi !

Tous les matins, dès potron-minet, après l’instant sacré de mon café-tartine, je peine à les attraper. Passer l’aspirateur ? Pas question,  Natty est morte de peur, alors mon choix se porte forcément sur le balai. C’est pas d’la tarte, je vous assure, car le balai ça l’amuse. Elle court partout et joue à saute-mouton avec les minons… Un vrai match contre la montre puisqu’elle a tout son temps le matin avant sa longue sieste… moi pas ! Elle se tapit sous le lit et attend patiemment le passage de l’engin poilu. Son unique moment journalier de sport et de détente.

Projet de Ma’ 25

Ma’ a des idées, au moins 52 ICI Je plaisante, Ma’, on les adore tes projets du samedi et on rivalise gentiment entre Copinautes ! Et moi, je jubile quand l’Ami Antiblues me dit dans son commentaire qu’il aurait bien aimé faire ma photo !
Toujours en compet’, ça nous plaît bien !

Souvent, je descends de ma colline par le Parc du Prado.

Sur la pelouse, des poèmes, des dessins, une création oullinoise des enfants des écoles. Ils ont de la chance, la pluie a enfin cessé et cet arceau reste intact.

cof
cof

j’ai adoré ce « détail »

cof

 

Le Défi du 20 avec Mamylor

Ce 20 de juin, veille de la Fête de la Musique
on « défiote » avec Mamylor clic
qui nous invite à parler de

 Musique

musique
Illico, l’idée m’est venue de trabouler avec les Copains !
Un Tag musical est parfait pour ce Défi

Antiblues ICI 

et Mindounet ICI

6 questions et mes réponses autour de la musique classique car les oreilles de mes deux Copains ne supportent pas mes préférences de musique contemporaine ! Wouafff !

Quel morceau écoutez-vous en boucle en ce moment ?

Quel est pour vous le plus grand morceau de tous les temps ?

Quel est le meilleur morceau pour s’éclater ?

Quel morceau feriez-vous entendre en boucle, pendant 3 heures, à votre pire ennemi ?

Quel morceau ringard aimez-vous écouter et réécouter ?

Quel artiste ou quel style de musique pour partir sur une île déserte vous offrirait la possibilité d’écouter à volonté un seul artiste ou un seul style de musique ?

musique3

 

Un CD particulier est toujours à portée de main !

CD classique
« Je n’aime pas le classique mais ça j’aime bien » offert par Antiblues.
Tu t’en souviens ?…

J’aime le classique et cette playlist en particulier !

musique2

1/ Je suis tout à fait capable d’écouter en boucle le Duo des fleurs (Lakmé) de Léo Delibes, l’Ouverture de Carmen de Georges Bizet, le Choeur des esclaves (Nabucco) de Giuseppe Verdi, etc.

2/ Sans hésiter une seule seconde, le Boléro de Maurice Ravel. Je suis capable d’user un CD à force de l’utiliser !

3/ O Fortuna (Carmina Burana) de Carl Orff. Absolument génial. Ca me donne la chair de poule.

4/ N’importe quel morceau de Mozart… D’ailleurs, mon meilleur ennemi n’écouterait pas pendant 3 heures, il se serait endormi bien avant !

5/ « Ringard » pour le classique intemporel ? Alors là, j’vois pas… ou alors si, une Opérette peut-être, même si j’adore ce style de musique populaire.

6/ Un compositeur ? Bizet. Une oeuvre ? Carmen, cet opéra qui a bercé ma plus tendre enfance !

Ce Tag peut circuler, bien sûr. Dites-nous quelle musique vous écoutez, nous vous dirons qui vous êtes !!!

Le Défi du 20 juillet sera mené par Antiblues !
voici le thème de son Défi :

« Quel est votre rêve le plus fou que vous n’avez pas (encore) réalisé?
Voyage, rencontre, « exploit » sportif ou tout autre chose …« 

Bac

Ce rendez-vous est un événement national. Les premiers bacs datent du 13e siècle.

Le 26 mars dernier, un doodle de Google fêtait l’anniversaire de naissance (il y a 194 ans) de Julie-Victoire DAUBIE, figure du féminisme et de la lutte pour l’égalité homme-femme. Il n’en fallait pas plus pour titiller mon savoir !

Google-Anniv' naissance Julie-Victoire Daubié

Un peu de culture ne fait jamais de mal !

Née le 26 mars 1824 du côté de Bains-les-Bains en France, elle est la première femme à s’inscrire aux épreuves du baccalauréat, à Lyon, et à le décrocher en août 1861, à 37 ans. Le  28 octobre 1871, époque où les cours sont encore interdits aux femmes, Julie-Victoire Daubié devient la première licenciée ès Lettres.
Militante pour le droit de vote des femmes et pour l’accès des femmes à l’éducation, elle exerce également la profession de journaliste avant de mourir à l’âge de 50 ans (26 août 1874).

Au 19e siècle, pas de notes mais des boules :
– 6 boules rouges : abstention
– 3 boules blanches : avis favorable
– 1 boule noire : avis défavorable

BON COURAGE à tous les candidates et toutes les candidates
et aux Profs qui devront corriger les copies !

Le jeu des Binômes

Une nouvelle aventure, moi vous me connaissez, ça me tente toujours !
tOrtue ma voisine parle d’un jeu, « le jeu des Binômes » avec Jeanne Coeur de Breizh.

J’ai cliqué ICI

Ca me rappelle les swaps enragés de Miss Aspho…

Si le coeur vous en dit, vous pouvez vous inscrire pour participer pour battre le record de participation de 2012 (96 participantes !)

JeuCoeur de Breizh

Date limite d’inscription : 30 juin

Vous pouvez jouer même si vous n’avez pas de blog
Vous pouvez relayer l’info et la photo même si vous ne souhaitez pas jouer !