Dégraissage

Dans le temps, on disait « porter au dégraissage »… Maintenant, on porte ses vêtements au Pressing.
Je n’utilise -presque- jamais ces services. L’idée de nettoyage à sec et communautaire d’une multitude de vêtements sales me répugne un peu…
Alors, je prends mon courage à deux mains pour laver et repasser. Tout. Mes pantalons et mes doudounes, mes T-shirts et mes draps (je n’ai plus de manteau depuis bien longtemps).

Là n’est pas le sujet de ce billet, vous vous en doutiez !

régime1jpg

Je me dégraisse depuis le 21 septembre… Et le 19 octobre dernier, victoire : deux kilos de graisse en moins ! Sauf que, en mangeant plus de protéines, ma masse musculaire a augmenté… Résultat, je n’ai perdu qu’un 1,1 kilo en 4 semaines… J’étais un peu déçue après le pesage. Prochain rendez-vous le 16 novembre. @ suivre !

Aidée par une nutritionniste, j’ai viré de bord. Plus question d’un régime imbécile comme celui, drastique, de Natur House -même si NH prétend que ce n’est pas un régime-

 

dégraissage

mais un rééquilibrage alimentaire sans additif (pas de pilules, pas de poison brûle graisse, etc).

Juste à la force de ma volonté !

A part la charcuterie, le beurre cuit, la pâtisserie, la baguette et tout autre pain blanc, rien n’est interdit. En cas de petit creux, une collation le matin et l’après peut être envisagée (une dizaine d’amandes/jour, un gâteau riche en fibre, un laitage ou une pomme). Pendant les courses, bien vérifier les étiquettes et choisir -les fromages en particulier- des produits dont le pourcentage en matières grasses est inférieur ou équivalent aux protéines.

Petit déjeuner « normal » avec du beurre sur les tartines, déjeuner avec PLF (protéines, légumes, féculent ou pain complet) deux laitages par jour, et dîner idem moins copieux cependant. Le tout arrosé de beaucoup d’eau et d’un demi verre de vin (rouge de préférence).

assiette déj

Important, il est indispensable de manger bon, lentement et au calme, parler à son cerveau et écouter son corps. Quand on a plus faim, on ne mange plus. Point barre.
Ne pas oublier d’estimer -sur une échelle de 1 à 10- la faim avant le repas et la satiété à la fin du repas.

Moyennant quoi, avec de la marche quotidienne -et mieux encore, un peu de gym- je devrais avoir perdu 3/4 kilos pour Noël, et une taille ! Il me restera le printemps prochain pour retrouver mon poids de forme -de jeune fille devrais-je dire !- Ainsi, pour mes septante ans, je serai parfaitement parfaite !!!

Beurer 850

Je me fais plaisir, je mange plus… -un peu trop même- Une tranche de pain de seigle avec ma ration de pâte ou riz ou pomme de terre, c’est too much ! Je le savais… Quant au fromage, je le savoure désormais le matin ou à midi, mais PLUS le soir ! Et vous savez quoi, la salade en plus, c’est permis ! Plusieurs huiles dans la cuisine, olive à petite dose, noix sans compter, colza et Isio 4 pour l’assaisonnement et la cuisson. Pour donner du goût aux légumes cuits à la vapeur, penser aux herbes et aux épices pour éviter de rajouter du sel.

Attention aussi aux faux amis, les petits pois sont considérés comme un féculent et l’avocat est gras, pas besoin de rajouter de l’huile, etc. J’en connais un rayon maintenant.

Et si j’ai envie d’un carré de chocolat noir, pas de problème. Il faut juste le déguster avec plaisir et ne pas se dire que c’est mal pas trop bien ! Mon cerveau veille et trop de privation le fait se rebeller et emmagasiner… la graisse. Horreur… Malheur ! A bat la graisse !

Croyez-moi, les Aminautes, c’est facile.
Enfin, tenir un petit journal et noter tous mes menus, ça m’aide énormément et me permet de varier mes repas.

P.S. un oubli ! j’ai même droit au saucisson (du Saint-Agaûne par exemple). La marque de Carrouf’ donne vraiment l’illusion (spécialité de saucisson sec au jambon à teneur en matières grasses réduite de 60 %) = pour 30 grammes, matières grasses : 2 gr/protéines : 12 g.

Alors, prêtes à vous dégraisser ?
La discussion est ouverte !

miouuuu… et moi aussi ?
régime2