L’atelier 317 de Leiloona

Leiloona-une photo qq mots

ICI

Leiloona a choisi cette photo de Moren Hsu

Leiloona 317-casier-Moren-Shu

Les Frères Goncourt
Edmond-Jules-Goncourt
image du Net

De nouveaux casiers avaient été installés pendant les vacances d’été au Lycée Chateaubriand de Rennes, et quelques uns réservés pour les 36 élèves de seconde qui allaient participer à la 31e édition du Prix Goncourt des Lycéens 2018.

Fichtre ! Lire 15 romans en quelques semaines seulement était un tour de force pour certains élèves, même volontaires. Quelle belle aventure cependant et quelle fierté de participer à ce choix du roman qui ferait briller son auteur au firmament lors de la cérémonie à l’Hôtel de ville de la capitale bretonne, le 15 novembre.

Après la sélection des 2 000 élèves jurés, les cinq romans finalistes ont été rangés dans les casiers anonymes -pour ne pas éveiller la curiosité des autres élèves-, une couleur attribuée à chaque lecteur.

Quatre femmes et un homme, tous primo-romanciers, participent à ce Prix prestigieux organisé après les Prix Fémina, Médicis, Renaudot, Goncourt, sans oublier, bien sûr, le très sérieux Prix Boncourt attribué par les membres du Club de Lecture de la Médiathèque bariotte.

Il fallait s’y attendre… Après la délibération nationale des 13 lycéens délégués, David Diop est le lauréat… Ecarté de la liste des finalistes du Prix Interallié, malheureux finaliste des 4 autres Prix, l’auteur de Frère d’âme obtient enfin sa revanche et désormais sera habillé d’un ruban rouge. Seuil est au paradis !

D’aucuns diront « encore une ode à l’amitié et à la liberté pendant la première guerre »… Je me garderai bien de livrer, ici, le fond de ma pensée… Les Tirailleurs sénégalais, non merci…

34 réflexions sur “L’atelier 317 de Leiloona

  1. Moi je me méfie toujours des romans primés, je suis souvent déçue.
    Tant de barouffe pour souvent un livre qui ne le mérite pas.
    Belle gelée ce matin sur ma Bretagne , il va être temps de sortir bonnet,écharpe et gants.
    Belle journée

    J'aime

    1. Coucou du soir, Régine
      Ici aussi 3° et on attend la neige pour demain (sur les Monts !)
      En effet, à mon avis c’est tout prévu d’avance…
      Moi non plus, je ne dépense jamais 20 euros pour un livre et celui de David Diop je ne le lirai pas, c’est certain, pour plusieurs raisons 🙄
      J’ai sorti les gants mais pas encore le bonnet 😆
      Gros bisous

      J'aime

    1. Coucou Chantal
      En effet, si ça leur donnait le goût de la lecture, ce serait excellent.
      Il y a même eu 12 détenus qui ont pris part à cette belle aventure.
      Je trouve que le Prix Goncourt des lycéens est une chouette idée, ce que je critique un peu c’est le choix… Ont-ils été un peu manipulés ?… ou est-ce le centenaire de la guerre de 14-18 qui les a guidés fortement dans leur choix ?…
      Toujours du gris à O.
      Gros bisous

      J'aime

  2. J’ai lu le livre de Diop grâce à Alexandra. J’ai adoré. Cependant, je suis surpris que ce soient les lycéens qui aient plébiscité ce livre, loin de ce que je croyais être leurs préoccupations d’aujourd’hui.

    J'aime

    1. Cloud, je découvre avec surprise que tu es un blogueur 😉
      Lecteur et « écriveur », c’est parfait !
      Tout à fait d’accord avec toi pour ce Prix…
      Qui est derrière tout ça ? La maison d’édition ???
      J’aimerais bien comprendre.
      Seuil pourrait peut-être me répondre ?
      Bises d’O.

      J'aime

    1. Maryline, je ne dis pas le contraire, surtout que ces lycéens étaient des volontaires.
      Ce qui me gêne c’est justement ce choix…
      Tu as lu ce livre ? as-tu l’intention de le lire ?
      Gros bisous et à demain, t’as pas oublié notre Défi ? 😉
      Hélas, je vais passer de bonne heure sur la bloguo demain, car je dois partir à 9 heures de la maison

      J'aime

  3. Bien ton texte, en pleine actualité, et qui me donne envie de chercher le bouquin. Quelques infos sur le prix merci à toi. Car je dois avouer que c’est comme la pub, je ne retiens pas les marques et dans ce cas précis les gagnants des prix qui se succèdent. Heureusement qu’il ya les rubans rouges ! Bonne soirée. Bises

    J'aime

    1. Hello FloFlo
      Alors un petit rappel (car je me suis renseignée sur le Net :lol:)
      Fémina : Pierre Lançon pour Le lambeau
      Médicis : Pierre Guyolat pour Idiotie
      Goncourt : Nicolas Mathieu pour Leurs enfants après eux
      Goncourt des Lycéens : David Diop pour Frère d’âme
      et le Prix Boncourt de Biarritz : idem des Lycéens !

      Tu sais que je ne sais pas trop inventer des histoires, comme celles des autres Aminautes bourrés d’imagination, et que les faits d’actualité me plaisent énormément.
      Pour une fois, je n’ai pas brodé du tout autour de mon billet, j’ai été à la pêche aux infos, histoire de me coucher moins bête 😆 😆
      @ demain
      Gros bisous

      J'aime

  4. Oui, donc, en substance, je disais que :
    Une façon bien originale et très soènienne de traiter le sujet !
    Las! Je n’ai rien lu de tout cela (et il y a très peu de chance que ça arrive) il m’est donc impossible de commenter le fond de ce billet où je sens la polémique poindre … 😉

    J'aime

    1. Tu as bien senti ou plutôt ressenti, Antiblues 😉
      Un sujet gagnant (la guerre de 14-18) mais déjà traité et primé par un Goncourt 🙄
      même s’il est traité autrement…
      On a fait tant de foin autour de ce livre… et son auteur a eu bien du mal pour arracher un Prix…
      Moi non plus je n’ai rien lu de tout ça alors que j’ai des copines au Club de Lecture qui se jettent dans toutes ces nouveautés, et si j’en trouve un d’occas à 2 euros, je m’y risquerai 😆
      As-tu été lire les autres textes ? Le peu que j’ai lu est impressionnant.
      Gros bisous petit frère de bloguo 😉

      J'aime

  5. Une belle idée, ton texte, et bien menée qui plus est. Comme beaucoup d’entre vous, semble-t-il, je lis rarement les livres primés (où vraiment par hasard des années après leur parution)… Une forme de rébellion peut-être, qui me donne l’impression de ne pas me laisser manipuler ;). Du coup je ne peux me prononcer sur le livre dont tu parles, ni sur tous les autres qui ont eu « la chance » de sortir du lot. Je me contenterai donc de ne commenter que de ton texte : Merci pour cette agréable lecture. 😉

    J'aime

    1. JosPlume, j’ai été lire quelques infos sur ce livre dont on nous rebat les oreilles. Je n’aime pas l’époque de la guerre 14-18 et j’ai beaucoup rechigné à lire celui de Pierre Lemaître Au revoir là-haut, qui nous avait été « imposé » au Club de Lecture ! Heureusement j’en avais trouvé un exemplaire à 2 € et du coup je l’ai lu et je l’ai beaucoup aimé, comme le film 😆
      Alors pour tout dire, je ne lis jamais d’auteurs africains et j’ai horreur de ces gens qui profitent des événements. Voilà…
      Gros bisous

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.