Intox

Pour ce dernier jour de 2018, alors que beaucoup s’agitent en vue du réveillon, je vais jeter un peu d’huile sur le feu et réflexionner sur un mal actuel. Je/nous suis/sommes intoxiquée/és par tout, pour tout…

Intox du corps et de l’esprit, j’ingurgite trop de tout…

Et si en 2019 je prenais la bonne résolution de me détoxer de toutes ces intoxs

citron
photo du Net

Une détox 100 % naturelle, hein, juste avec une reprogrammation du mental !

Moi, je veux bien essayer… Zapper BFM tv et cette masse d’infos polluantes ressassées en boucle, arrêter d’écouter les conseils des amis qui nous veulent du bien et qui finissent à nous faire du mal, manger 5 fruits et légumes par jour, marcher deux heures par jour en évitant de shopper.

Je peux le faire !

A partir du 2 janvier cependant car avec le 1er janvier, je sais que je ferai encore tout le contraire de mes nouveaux grands principes…

Au revoir 2018

Publicités

Anniversaire de rencontre

On s’était dit rendez-vous dans dix ans !  2008-2018, comme le temps passe a passé vite…

Nous avions la soixantaine…
Je nous revois à notre premier rendez-vous, à Saint-Jean
AP-NE-2008

Aujourd’hui, nous avons la septantaine !
2018-AP-NE2

Ce matin nous traboulons pour notre bloguonoce d’étain ! CLIC

En fait, tout a commencé début juin 2008, à la création de mes Traboules de Plume. Un premier commentaire clic sur mon premier billet clic, suivi d’une première rencontre en décembre avec un billet à 4 mains clic / clic

et d’un premier défi en mars 2009 clic

Défi1

En dix ans, que de mots doux -et parfois même aigre-doux- échangés, que de rires et bons moments partagés -et quelques tempêtes surmontées- d’autres belles rencontres éphémères, des restos, les cerisiers blancs, etc. ET TOUJOURS LA MEME COMPLICITE
« ce ca ke bo » !

Comme la mémoire est sélective, nous ne gardons que le meilleur au fil du temps.

Chaque année, les quatre saisons nous donnent l’occasion de nous revoir pour refaire le monde la bloguo !

Et d’aventures en aventures… Ca continue, hein !

Que je vous raconte… Antiblues voulait voir La Commune, on a vu le rideau tiré… Il voulait prendre le métro pour aller jusqu’au tramway pour aller à la Confluence… Mais Soène a des calories à perdre, il a dû marcher jusqu’au tram…

Arrivés à destination, la fringale s’est invitée. Hop hop hop, juste à temps pour trouver une table libre, nous voilà installés chez Piada

Piada

une piadinera à la déco acidulée où nous avons dégusté la Piadina « grande classico ».

piadina

 

Et bien sûr, Antiblues n’avait pas oublié sa hotte remplie de cadeaux rien que pour moi.

Faire quelques photos en terrasse avant de boire un café chez Starbuck -ben oui il faut aller chez Starbuck une fois dans sa vie, hein, Antiblues !- et nous nous sommes quittés ravis de ce moment rempli de souvenirs d’Amitié.

2018AP-NEblog.jpg

Photos du samedi

Dernière séance pour ce double jeu des photos

Ma’ ICI a pensé naturellement à Fêtes

A Lyon un bon gueuleton ça ne se refuse pas !

« Qu’est-ce que la nourriture ? Ce n’est pas seulement une collection de produits, justiciables d’études statistiques ou diététiques. C’est aussi et en même temps un système de communication, un corps d’images, un protocole d’usages, de situations et de conduites ». Roland Barthes

2018-Noël chez MaJo.jpg

 

pour le dernier 24 Heures Photo de Patricia
ICI

24 heures Photo

cof
le plateau des fromages pour Noël : bûche cendrée – petit fromage à la truffe – Brillat Savarin et boule de Roumanie

Clic Clac avec tOrtue

Vendredi chez Tortue
ICI

Une photo
rigolote
poétique
insolite
anodine

C’est le 52e Clic Clac chez tOrtue. Le dernier pour moi. Avec la publication quasi hebdomadaire d’une photo que j’aimais bien, je me suis beaucoup amusée à partager ce moment avec quelques Aminautes. Merci tOrtue ! Il est temps pour moi de m’aventurer sur d’autres chemins

vu dans la vitrine d’un magasin de créateur passage Thiaffait
2018-Fête Lumières (58).JPG

C’est Noël

2AUTA-SA 2019-Grignan (7)
à Grignan

Un peu d’Histoire…

Noël ! ce mot -magique pour les enfants- qui signifie « jour de naissance » a longtemps été utilisé comme un cri d’allégresse.

Cadeaux de Noël : les Rois mages offrirent des présent à l’enfant-Jésus. Plus tard, Jésus a dit : « ce que vous avez fait à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait. »
Ainsi, faute de pouvoir faire un cadeau à Jésus, comme les Rois mages, est née la coutume d’offrir à Noël un cadeau aux petits enfants. Cette belle tradition s’est malheureusement dévoyée dans une dérive commerciale.
(cf dépliant Chemin des crèches)

En ce matin de Noël la plupart des Aminautes ont déjà la gueule de bois fêté NOEL !
Fidèle à la tradition familiale, je fêterai Noël à midi !

JOYEUX NOËL
à Toutes et à Tous
et mille bisous
Noël minette

Douce nuit, sainte nuit

ChapelleGHD-crèche (1).jpg
Chapelle du Grand Hôtel Dieu

 

Douce nuit, sainte nuit,
Dans les cieux, l’astre luit.
Le mystère annoncé s’accomplit
Cet enfant sur la paille endormi
C’est l’amour infini
C’est l’amour infini.

Ô nuit d’amour, sainte nuit,
Dans l’étable, aucun bruit.
Sur la paille est couché l’enfant
Que la Vierge endort en chantant
Il repose en ses langes
Son Jésus ravissant.

Ô nuit d’espoir, sainte nuit,
L’espérance a relui
Le Sauveur de la terre est né,
C’est à nous que Dieu l’a donné.
Célébrons ses louanges,
Gloire au Verbe incarné.

Paix à tous, gloire au Ciel
Gloire au sein maternel
Qui pour nous en ce jour de Noël
Enfanta le Sauveur éternel
Qu’attendait Israël
Qu’attendait Israël.

 

C’est ce matin seulement que j’ai découvert l’origine de cette chanson éternelle ! Et avec surprise, il en existe plusieurs versions…

« Douce nuit, sainte nuit (Stille Nacht, heilige Nacht en allemand) est un célèbre chant de Noël autrichien né en décembre 1818. Il fête cette année ses 200 ans. Aux quatre coins du monde, peu connaissent la véritable origine du morceau. Cette chanson a été jouée pour la première fois à Oberndorf près de Salzbourg. Joseph Morh, un jeune prêtre autrichien a écrit les paroles. Elles ont été mises en musique par l’un de ses amis, l’instituteur Franz Xaver Gruber. « La chanson dit aussi que les gens devaient être bons envers les uns et les autres, qu’ils devaient apprendre à pardonner, à vivre ensemble et à mieux se comprendre », précise Anna Holzner, conservatrice du musée Gruber. »

Photos du samedi

Allez, on y va tout droit à ce Noël 2018 ! ICI Ma’ nous y invite à participer à son 51e projet 2018

Pas de « décalage », je veux bien, pour quelques jours, me bercer d’illusisons !

A O. le Père Noël et son joli décor est dans sa bulle. Comme j’aimerais en faire autant…

cof

 

24 heures Photo

pour les 24 Heures Photo de Patricia
ICI

juste à côté de la bulle, une lettre au Père Noël et un voeu qui sera réalisé en 2023 !
cof

Le Défi du 20 avec PassiFlore

Château… me voilà une nouvelle fois dans l’embarras…

PassiFlore ICI fait l’impasse sur cette période de fin d’année… Tant mieux !
« Je ne vous propose pas le mot Noël ni la couleur Or mais tout simplement le mot CHÂTEAU ! Qu’évoque t-il pour vous ? »

Il me semblait bien ! ICI Sophie nous avait déjà proposé ce thème… C’était en novembre 2014. Comme j’avais été déjà en manque d’inspiration pour traiter le Défi, une idée de billet différent m’est venue…

Ma maison est mon château
Ma maison est mon Louvre et mon Fontainebleau
Proverbe français

Natty Princesse

Les immenses baies du château me permettent d’observer sans être vue. Ni de l’extérieur car je suis haut perchée, ni de l’intérieur car je me cache derrière les rideaux. Et dès qu’un rayon de soleil frappe aux vitres, je m’y dore. L’hiver, je me tiens au coin du feu.

J’aime quand mon château est désert. Je furète et gambade à ma guise. La nuit, pas un bruit, pas un mouvement, ainsi je me sens en sécurité. A la moindre fausse alerte, je cours dans mes passages secrets que nul ne connaît. L’ennemi ne pourra ni me voir, ni me capturer !

Du haut de mon donjon, si les vents fous ne soufflent pas, je me pose et examine, un à un, les valets qui promènent les petits princes et princesses. Depuis mon trône juste devant une fenêtre, ce mini monde est plutôt divertissant. Au bout de leurs chaînes, les chiens prisonniers ne peuvent que se soumettre à la fantaisie de leurs bourreaux -voilà jusqu’où les mène leur fidélité-. Mais, ce que je préfère ce sont les pigeons voyageurs dont le bal aérien aiguise mes nerfs et éveille mon instinct de chasseresse.

Ma servante est aussi l’un de mes sujets de curiosité. Chaque matin, elle virevolte, aère mes appartements, se presse à inspecter chaque pièce, chaque recoin, remet en place mes coussins, refait mes couchettes, surveille ma toilette et n’oublie jamais de changer mes eaux. Souvent, elle engage la conversation et court chercher quelques friandises quand je décide de lui répondre. Quant aux menus confectionnés à l’office, où j’adore faire un tour, ils sont succulents et variés car je ne supporte pas de manger les mêmes saveurs plus de deux jours de suite. Ma préférence se porte sur les produits de la mer -saumon-thon-crevettes-, car je déteste le gibier.

Ma maison est mon château, même s’il est tout petit, il me suffit. Ce n’est ni le Louvre ni Fontainebleau et c’est bien ainsi car les grands espaces m’effraient. Mon univers est minuscule et rassurant.

Je suis la princesse de ces lieux, que dis-je, la Reine. Je n’ai qu’à bouger une de mes oreilles ou agiter ma queue pour être servie.

Je m’appelle Natty
mde

Pour le Défi du 20 de janvier 2019
je prends la main

« Avec tout ce que je sais, on pourrait faire un livre… il est vrai qu’avec tout ce que je ne sais pas, on pourrait faire une bibliothèque. » Sacha Guitry

Je vous invite à parler de votre bibliothèque !

Antiblues m’a piqué mon sujet !

Ce sera mon 66e Défi ! Comme le temps passe… Après avoir dressé la liste de tous les Défis auxquels j’ai participé depuis août 2013, je vous donne

« carte blanche »
dans le sens de l’expression apparue dès 1451, de « libre initiative » !

@ vos plumes
Ce Défi « libre » inédit (!) vous permet d’imaginer tous les possibles…
il n’est pas interdit de reproduire un billet que vous aviez adoré écrire…

Réflexions d’une citoyenne ordinaire

Monsieur le Président, je vous fais cette lettre, que vous lirez peut-être si vous avez le temps. Suivez donc mes conseils qui vous aideront à trouver du pognon :

Pas besoin d’un RIC, la nouvelle arme des GL. D’ailleurs, ceux qui crient au RIC et qui ne vont pas voter devraient se rappeler que voter est un droit mais aussi un devoir…

Juste un peu de bon sens… et de courage, cette vertu qui vous manque le plus, Mesdames et Messieurs les Politiques

Pour trouver des milliards et remettre la France en marche

Il suffit d’enlever 1 000 euros mensuels sur les indemnités de chaque Député, Député européen, Sénateur, membre du Gouvernement + le Président, conseiller (vous savez, ces hauts fonctionnaires de l’ombre, payés à prix d’or), Conseiller régional (on laisse les pauvres conseillers départementaux qui ne sont plus que des ombres), Ambassadeur et Consul, retraites de tous ces anciens politiques y compris un dégraissage sur les avantages des 4 anciens Présidents encore vivants !

Il suffit d’enlever quelques centaines d’euros aux joueurs des équipes nationales de tennis, de natation -aïe, ils vont crier qu’ils sont pauvres… oui mais avec tout le magot qu’ils se font avec la Pub et les produits dérivés, ça fait pas mal quand même !

Quant à l’Equipe de France de Foot, leur entraîneur, et les cadres de la Fédération, je pense sincèrement qu’avec un salaire annuel moyen proche des 6,2 millions d’euros pour certains, on peut leur soutirer 5 000 euros chaque mois.

Rétablir l’ISF, faire banquer les grands Patrons et les multinationales, épingler les chanteurs et comédiens planqués à l’étranger, supprimer les allocs aux super riches qui n’en ont pas besoin pour élever leur marmaille, faire la chasse aux tricheurs, mauvais payeurs, arrêter de soigner gratos tous ceux qui viennent en France juste pour ça.

Ca fait combien ? j’sais pas mais j’sais que ça fait beaucoup beaucoup d’argent.

Avec tous ces milliards, on pourra augmenter le Smic, donner une prime de Noël aux retraités qui subissent la hausse de la CSG et qui n’ont droit à RIEN, réparer les routes, planter des arbres, et tout et tout !

Monsieur le Président, j’espère que mon initiative citoyenne vous apportera quelques simples bonnes idées…

la discussion est ouverte
ma liste n’est pas exhaustive, vous pouvez vous lâcher et en rajouter !

rire