L’atelier 323 de Leiloona

Leiloona-une photo qq mots

Leiloona propose une photo de Steve Ramon
clic ICI pour lire tous les billets
leiloona 323e-steve ramon

Ces lignes lumineuses collées sur le mur le fascinent. Ou plutôt non, le déroutent, l’embrouillent. Son esprit cartésien devrait lui faire aimer cette géométrie ordonnée et claire.  Pourtant, la perspective de l’ensemble lui fait l’effet d’un lavage de cerveau. La tête dans du coton, tout enveloppé dans un grand silence opaque, il ne peut rien imaginer des pensées qui ont poussé Steve Ramon à une telle création.

Si, juste un flash. Soudain, il se glisse dans la peau du voleur, svelte et tout de noir vêtu, progressant avec agilité entre ces lignes infrarouges  sans déclencher l’alarme…

Et une petite musique s’invite : « Pas vu, pas pris, c’est la loi des voleurs »… combien de fois a-t-il entendu cette chanson fredonnée par sa mère, fan de Mireille Mathieu ?.. Pas vu, pas pris, dans la ville qui dort, par magie, il ouvre un coffre-fort, pas un bruit, quand le silence est d’or, pas vu, pas pris, le travail achevé, il s’enfuit, pas vu, pas pris, et courez-lui après, courez vite, il a des ailes aux pieds… Pas vu, pas pris, c’est la vieille chanson qu’on écrit sur un air de violon et qu’on lit sur un mur de prison… »

Une voix le sort de sa rêverie. La Prof d’Histoire, la mine sombre et l’air mécontent, le prie de rejoindre son groupe. Rouge de honte, il lui murmure des excuses. Il a une peur bleue car il sait qu’il n’aura aucun avis à donner sur ce sujet lorsqu’il sera interrogé, ce qui rendra sa mère verte de rage en découvrant sa note…