Projet de Ma’

Ma’ a eu envie de prolonger la tradition de Pâques et elle nous suggère chocolat ICI

L’occasion est trop belle pour moi de faire une « bonne action » en vous montrant

l’oeuf de Pâques géant de
cof

à 750 € !!!

oeuf Pâques Fond Rose - Copie.jpg

cof

Jeudi en lecture

lire-bulle

J’ai hésité à définir ce billet en Jeudi Poésie car l’extrait que j’ai choisi dans Alice au Pays des Merveilles est un véritable bijou qui va plaire, je n’en doute pas, à Oth d’Alsace !

chapitre 9 « Histoire de la Tortue fantaisie »
La Reine invite Alice à rencontrer la Tortue fantaisie qui lui racontera son histoire. Ayant croisé le Griffon, c’est en sa compagnie que Alice va trouver la Tortue qui commença à raconter son histoire

tortue fantaisieimage du Net

« … Quand nous étions petits… nous allions en classe dans la mer. La maîtresse était une vieille tortue que nous appelions Torturante…
Qu’y appreniez-vous ? s’enquit Alice
– D’abord, bien entendu, le becture et les tritures, répondit la Tortue fantaise, et puis les différentes parties de l’arithmétique : l’ambition, la distraction, la surexposition et la dérision.

… Qu’appreniez-vous d’autre ? demanda Alice
– Eh bien, il y avait les énigmes, répondit la Tortue fantaisie, en comptant les sujets sur ses pattes, énigme moderne et énigme ancienne, ainsi que la sous-l’eau-graphie ; puis le destin -le professeur de destin était un vieux congre qui venait une fois par semaine-. Lui, il nous enseignait la technique du destin, ainsi qu’à craquer d’après nature et à plaindre à la volée.

Qu’est-ce que plaindre à la volée ? demanda Alice
– Ma foi, je ne saurais vous en faire la démonstration moi-même, répondit la Tortue fantaisie, car je ne m’apitoie plus de cette façon-là. Quant au Griffon, il n’entend rien à la chose.

… Et combien d’heures de cours aviez-vous par jour ? demanda Alice qui avait hâte de changer de sujet de conversation
– Dix heures le premier jour, répondit la Tortue fantaisie, neuf le suivant et ainsi de suite.

Quel drôle d’emploi du temps ! s’exclama Alice
– C’est pour cette raison qu’on les appelle des cours, fit remarquer le Griffon : parce qu’ils deviennent chaque jour un peu plus courts.

C’était là pour Alice une idée si neuve qu’elle y réfléchit un instant avant de demander : Alors le onzième jour ne pouvait être qu’un jour de congé ?
– Bien sûr que c’en était un, répondit la Tortue fantaisie.

Et comment faisiez-vous le douzième jour ? reprit vivement Alice
– Cela suffit avec les cours et les leçons, intervint le Griffon d’un ton catégorique. Parlez-lui donc un peu des jeux, à présent… »

Alice et la Tortue fantaisie.pngimage du Net

563 marches

« C’est inutile, con, tout ce que vous voulez, mais moi, ça me permet de puiser dans mes ressources mentales. Ca me sert dans la vie de tous les jours pour tout donner »

C’est Valentin Piard, facteur dans une commune métropolitaine et membre actif du groupe « Courir à Lyon », qui l’affirmait dans un article d’un gratuit lyonnais du 12 avril, signé par Benjamin Steen.

Valentin P., 23 ans, a effectué 105 ascensions et autant de descentes, du 5/04 à 23 h au 6/04 à 19 avant de rentrer chez lui en métro… car il n’en pouvait plus !

Soit en tout 59 115 marches gravées et dévalées, plus de 6 500 mètres de dénivelé positif dans une ruelle en escaliers d’à peine 200 mètres de long, avec quand même une plage de repos toutes les six rotations et une pause boisson à chaque passage en bas de la côté, vers la gare de Saint-Paul.

Le moment le plus difficile a été la nuit, avec l’obscurité et la fatigue, précise-t-il ; il a attendu le lever du soleil avec impatience.

Tout ça pour quoi, hein ? Pour tourner prochainement, pendant 24 heures, sur le circuit de 2 100 mètres de l’Ultra Boucle de la Sarra clic (avec descente de la piste de la Sarra -ancienne piste de ski artificielle créée en 1963-, les 17 et 18 mai prochains.

Moi, vous me connaissez ! Chiche de refaire, à la descente, cette montée Nicolas-de-Lange clic
Je l’ai déjà descendu quelques fois cette montée, dont une avec BaBaYaYa qui s’en souvient aussi, n’est-ce-pas BBYY ?
Cette fois-ci, j’ai eu une pensée pour le facteur sportif performant,  juste un peu fou. Bravo à lui car pendant deux jours, j’ai eu quelques courbatures, car même si les marches ne sont pas hautes et entrecoupées de nombreux paliers, c’est du sport !

au départ de la « tour Eiffel »

P1210014

suivez moi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

en bas, arrivée gare Saint-Paul

P1210045.JPG

Une balade à faire, un jour de semaine, pour profiter du calme de ce lieu

Projet de Ma’

Nous sommes le 20 !
Priorité au Défi de Dame Uranie, évidemment, mais comment laisser tomber Ma’ et son projet « clair/foncé » ICI alors que depuis des semaines je veux montrer cette photo !

Lors de ma balade solitaire à Annecy lors du Festival vénitien 2019, cette scène m’avait interpellée… Pourquoi cette jeune femme avait-elle choisi l’ombre ?

clair-foncé Annecy

A cause de son maquillage ?
Pour laisser le buste dans la lumière ?
Je ne le saurai jamais…

Le Défi du 20 avec Dame Uranie

C’est son mois, que dis-je « son » jour. Dame Uranie me précède de 20 jours exactement  pour ce saut dans une dizaine un peu inquiétante pas très rassurante. Il nous faut regarder les choses en face, le meilleur est derrière nous, alors efforçons nous de vivre ce futur limité le mieux possible.

Joyeux Anniversaire Marie-Paule
rendez-vous dans 10 ans !
bouquet fleurs

Est-ce donc par hasard que Dame Uranie nous propose ce thème ? clic

Le Miroir, que vous évoque le mot miroir, avez-vous de beaux miroirs à la maison, dans vos sacs à main, aimez-vous ou détestez-vous vous mirez, tout tout ce qui vous passe par la tête sur le miroir, mon beau miroir…

miroirimage du Net

Quelques glaces à la maison, celle sur l’une de la double porte du placard dans l’entrée, celle de la salle de bains et un petit miroir dans ma chambre. Je ne suis pas fan de mirage ! J’ai également deux petits miroirs ronds de sac qui dorment sur une étagère, dont l’un vient d’Australie et je viens de m’apercevoir que mon Huawei en possède un aussi.
Ah si, j’oubliais l’horrible miroir tournant grossissant sur un mur de la salle de bains, -je vous épargne l’image-

miroirimage du Net

« Quand vous vous regardez dans un miroir, qu’est-ce que vous y voyez ?
Est-ce que c’est la personne que vous avez rêvé d’être ?
Est-ce que vous regrettez ce que vous êtes devenu (e) ?
Est-ce que vous êtes passé (e) à côté de votre vie ? »
Les Frères Scott – Dan

Des questions que je ne me pose pas car je ne crois pas que l’on puisse se faire la vie que l’on veut… Si je me regarde, je me vois telle que je suis, avec les années qui passent et qui marquent… Alors pas question de me remettre en question chaque fois que je passe devant une glace. Quoi que… En se regardant, le doute peut s’installer… Notion de temps, notion de beauté, le reflet de soi est un miroir aux alouettes selon l’expression, c’est-à-dire un piège.

Pourtant, nombreux sont les peintres qui adorent peindre des autoportraits. Récemment, j’ai suivi une conférence sur Van Gogh et j’ai appris qu’il utilisait un riorim pour se peindre

Van Gogh-1889image du Net

Et qui, enfant, n’a pas imité Le Vinci et pratiqué sans le savoir l’écriture spéculaire ?

Vinci


Imaginer c’est aussi se libérer l’accès à l’infini des possibles »
même si je n’ai pas beaucoup d’imagination !

a-miroir
Nicole-cadre-château Cormatin
Lors de ma visite du château de Comartin en Saône et Loire,
je m’étais bien amusée à « remplir » ce miroir !

J’adore également photographier l’envers du décor dans l’eau. Lac, bassin, flaque d’eau, tous ces supports naturels rendent des images surprenantes et la plupart du temps artistiques.

parc Manillier à Pierre-Bénite
cof

vue dans un pare brise
cof

Comment ne pas évoquer Alice au Pays des Merveilles et la suite, Alice de l’autre côté du miroir, ces contes écrits par Lewis Carroll qui n’ont pas pris une ride depuis la deuxième moitié du 19e siècle. J’ai relu le premier et je vais me procurer le deuxième, un voyage imaginaire et fantastique.

Alice-de-l-autre-cote-du-miroir

F I N

Pour le Défi du 20 mai, je prends la main !

une citation de Platon me plaît beaucoup :
« le vin est le lait des vieillards »
je vous invite à faire un petit tour d’horizon
des vins de votre région
cof

@ bientôt

Sharbat Gula

En ce moment (jusqu’au 26 mai) à la Sucrière se tient l’exposition « Le monde de Steve McCurry » clic
Un délice ! Lyonnaises, Lyonnais, allez-y.

Un peu comme pour la Joconde, je n’avais d’yeux que pour la photographie, image-icône de l’Afghane aux yeux verts.  (photos prises avec mon Huawei)

cof

Steve McCurry a pris la photo en 1984 dans le camp de réfugiés de Nasir Babh, au Nord du Pakistan.

Sharbat Gula est devenue célèbre après la couverture du National Geographic de juin 1985 (photo choisie finalement entre deux photos dont une autre avec le visage caché par sa main).

cof

Issue de la tribu des guerriers fondateurs de l’Afghanistan moderne, les Pachtounes, elle avait 13 ans en 1984 et avait fui son pays.

Obsédé par son modèle, Steve McCurry est parti plusieurs fois à sa recherche. En 2002, il la retrouve en Afghanistan, mariée, 3 enfants.

22 ans après, en 2016, il la retrouve enfin, au Pakistan (où elle risquait la prison pour détention de faux papiers). Elle n’a que 35 ans…

Expo photos Steve McCurry (6).jpg

L’affaire s’est arrangée. Sharbat Gula est revenue en Afghanistan avec maintenant 4 enfants.

L’exposition de Steve McCurry présente plus de 200 photos imprimées en grand format. Chacune de ses images, pour la plupart connues dans le monde entier, renferme un univers complexe d’expériences et d’émotions.
Conçue par Biba Giachetti, cette expo propose un long voyage dans le Monde se Steve McCurry, de l’Afghanistan à l’Inde, de l’Asie du Sud-Est à l’Afrique, de Cuba aux Etats-Unis, du Brésil à l’Italie, à travers son vaste et fascinant répertoire d’images, où l’Humain est toujours le protagoniste principal, même s’il n’est qu’évoqué.

Notre-Dame

Notre-Dame ravagée, sa « forêt » dévastée, mais Notre-Dame debout, malgré l’attaque de sa tour Nord.
Comme vous, j’ai assisté, hier, en direct à la télé, à cet incendie monstrueux qui a ravagé ce lieu sacré.

Notre-Dame en flammes, la France entière atterrée, muette, est en larmes devant Notre-Dame martyrisée.

La Foi peut tout. Croyons et prions. Durant cette Semaine Sainte, le Hasard a fait un miracle, Notre-Dame ne s’est pas effondrée.

Et comme le nerf de la guerre c’est l’argent, soyons solidaires, donnons à la Fondation Patrimoine.

Notre-Dame

Les photos du samedi

Ma’ l’avoue, elle se surprend elle-même avec sa liste des 52 projets !
Après « légume » et avant « clair/foncé » elle nous propose pour ce samedi

« architecture » ICI

Ma foi, pourquoi pas ? Les églises, musées, châteaux, etc. vont crever nos écrans d’ordi !

Mais Moi, vous me connaissez, souvent je prends aussi la consigne à la lettre…

Désormais le Grand Hôtel Dieu rénové est une source de fierté et d’admiration. Cette renaissance de ce lieu magique en plein coeur de la presqu’île est vraiment une belle réussite. Nostalgique de mon Lyon ancien, j’admire l’immense verrière sans perdre mes repères de petite fille, le cloître et le grand dôme sont toujours la !

cof

cof

L’Hôtel 5* Inter Continental Lyon Hôtel Dieu ouvrira ses portes en juin, tandis que le Grand Réfectoire (des Soeurs hospitalières), restaurant bistronomique, situé tout à côté, est ouvert depuis quelques mois.

 

Je joue aussi avec Patricia ICI 
24 heures Photopour ses 24 Heures Photo
dans l’esprit de Ma’
j’ai adoré cette maisonnette perchée mini arbre
maison arbre.jpg

 

Blablatage

Un jeudi sans poésie, ça vous dit ?
J’ai envie de prendre du temps pour blablater épistoler un peu avec vous.

école2

Hier, les équevilles ont enfin été évacuées. Ca commençait à emboconner. Je peux ressortir les miennes (de poubelles !).
Reste encore à se débarrasser des poubelles jaunes, comme des gilets…

Le grand débat-lage est clos. C’est pas trop tôt. Les soliloquages fleuves présidentiels m’ont un peu rasée.

Aujourd’hui, rendez-vous place de la Comédie, les retraités vont manifester à cause du Gouvernement « sourd-dingue ». Tout bien réfléchi, je vais les laisser faire. J’irai plutôt rendre visite au grand Suédois et pourquoi pas -puisque je suis une « nantie » j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi- me payer une assiette de saumon fumé à la Cafet’, avant qu’ils me collent un nouvel impôt pour financer tout ce qu’ils vont donner aux pas nantis.

Ma place, en face, est toute feuillue, la température est plutôt douce, le soleil assez présent, en un mot c’est le Printemps. Vraiment, il était temps. En même temps, chaud et froid se font la guerre, bien décidés à m’enrhumer. A cette période de l’année, il faut prévoir la doudoune pour le matin et le soir, un petit blouson léger pour le midi et bien sûr le parapluie. Avec l’ordi, l’agenda et le sac à main, ça commence à peser et ça me détraque les épaules.

Mon jasmin n’a plus de fleurs mais mon schlumbergera (cactus de Noël) est tout en bouton après 4 énormes fleurs cet hiver

fleur cactus Noël

Quoi d’autre ? Faudrait bien que je parle ici de mes sorties, mes expos, mes découvertes. Comme j’ai plus de temps libre, j’en profite à l’utiliser au mieux, pour me « culturer ». Et ça marche ! Faut juste pas oublier de s’inscrire partout avant d’y aller, on est obligé de montrer sa carte d’identité et d’attendre pour se faire fouiller son sac. Un peu comme pendant l’Occupation…

A partir de la semaine prochaine, je sors ma valise, un vrai kif, ou j’en achète une autre plus grande car les Saints de Glace vont s’inviter au voyage ! Le compte à rebours a commencé, j’ai hâte et j’angoisse à la fois de me carapater loin d’O. en laissant Natty pendant 8 nuits et 9 jours. Son Papa crevette veillera sur elle mais sa Maman chat va drôlement lui manquer.

Avant d’embarquer, j’irai déguster des soupions chez Etienne et des huîtres chez Toinou car au retour pas question de bambaner, dès que je descendrai du bateau, je sauterai dans un TGV pour retrouver Natty !

Ah je vois, vous voudriez bien savoir sur quelle galère paquebot je vais naviguer.
Ben ça, c’est pas possible. Surprise, même pour moi !
Et une semaine en all inclusive, aïîîe, Antiblues, ça va faire des dégâts !

Je vous promets de Facebooker et WhatsApper un peu, si le réseau le permet…

Sinon, je vais bien, tout va bien
A samedi avec Ma’

Merci de vos visites et de vos mots doux

Merci

Projet de Ma’

Ce rendez-vous hebdomadaire avec Ma’ ici est un rituel bien sympathique et l’occasion de se laisser surprendre par les Aminautes.

Me revoilà avec le mot de Ma’ légume.

En octobre dernier, au Parc de la Tête d’Or, à l’occasion du Festival des courges, rencontre avec ce pâtisson solitaire, tout blanc, posé sur la pelouse, genre soucoupe volante échouée sur terre

patisson

J’ai cuisiné quelques pâtissons, il y a longtemps, et ma foi c’était très bon