Le Défi du 20 avec Mamylor

C’est l’été. Les grandes vacances vont arriver. La vie est belle !

Mamylor clic toujours optimiste et enthousiaste, mais un peu, me semble-t-il, nostalgique du Passé, nous propose de plancher sur tout ce qui fait les différences entre nos Régions :

«partons à la découverte de nos «Us et Coutumes» , régionales,  locales,   les «accents,  le folklore de nos régions de France…»

 

Nom d’un graton, j’ai de quoi dire ! Cette fois-ci, j’vais pas chouiner -chougner si vous préférez-.

Attention ! Faut bien distinguer les choses de dire et de faire, les choses de faire et de ne pas dire, et les choses de dire et de ne pas faire.

Laissons de côté les lumignons du 8 décembre… Tout a tellement changé pour cette Fête religieuse en l’honneur de Marie. La Fête des Lumières est répertoriée dans tous les catalogues de voyagistes. Et la vogue des marrons ? M’en parlez même pas, j’y vais plus… Et pourtant, un cornet de marrons bien chauds et un canon de blanc bourru pour se rincer le corgnolon, c’est pas de refus, tout ça pour quelques pécuniaux seulement.

Laissons de côté les trois fleuves yonnais, le Rhône -prononcez « raune », la Saône -prononcez « saune »- et le 3e,  bien rouge, qui arrive en fanfare, que dis-je, en tonneaux, le 3e jeudi de novembre, le Beaujolais nouveau. Boire un petit coup c’est agréable même si l’alcool est devenu dangereux pour la santé. Alors que faire ?… Ne plus boire, dira Antiblues… C’est pas Dieu posse !

Laissons de côté -car dans le cayon tout est bon- le cervelas truffé ET pistaché -c’est cafi de gras-, la Rosette, le Jésus de chez la Colette, l’andouillette à la ficelle de chez Bobosse -c’est tellement bon que ça fait pas d’abonde-, la cervelle de canut, la Praluline de chez Pralus -méfiez-vous des contrefaçons-, les bugnes ou les matefaims, bref ! toutes ces bonnes choses qui sont interdites par la « Faculté antibluesienne ».

la-cervelle-de-canut

Et pis, y’a pas que le manger et le boire dans la vie…  même si y’a de quoi s’en pourlécher les babines. Nom d’un rat, voilà enfin que vous avez compris où je voulais en venir !

parler lyonnais

Usez et abusez donc, chenuses Fenottes et joyeux Gones, de la langue de Guignol. Et les Nouveaux, tâchez moyen de tout comprendre.

N’oubliez pas non plus d’aller faire une visite  ICI

Je sais bien que tout le monde peuvent pas être de Lyon, il en faut bien d’un peu partout !

C’est quelle heure ?
J’ai du monde à manger, faut que j’y aille
Allez, je vous pète la miaille.

Le Défi du 20 juillet sera mené par Mamylor
sur le thème de la chanson de Marcel Amont
« Bleu Blanc Blond« 

Publicités