Le jeudi, si on chantait ?

Encore 5 jeudis à subir ce choix soénien ! Et ma foi, si cette rubrique n’a pas connu le succès attendu, je me suis bien amusée. N’est-ce pas l’essentiel ?

Bien loin des musiques de prédilection de certains de mes Aminautes, je vais encore les décevoir. Mais vous aurez remarqué que je vous ai fait grâce de la Mireille M. de Provence, de la Nana M. de Grèce, du Salvatore A. de Belgique ou du Tino R. de Corse, et de tant d’autres qui vous donnent des boutons rien que d’entendre leurs noms !

Faut dire que je suis plutôt « has been » dans mon écoute musicale… A part M Pokora, Mika ou Soprano -des jurés de The Voice- je ne connais aucun de ces chanteurs éphémères très vite oubliés.

Je sens bien que votre impatience devient insupportable… Alors, voilà, c’est mon choix du jour ! Une chanson enregistrée en 1947 par la légendaire nonagénaire Line R. du Ch’Nord (un conseil, baissez le son de votre ordi, ça écorche un peu les z’oreilles) clic

Ma cabane au canada
Est blottie au fond des bois
On y voit des écureuils
Sur le seuil
Si la porte n’a pas de clé
C’est qu’il n’y a rien à voler
Sous le toit de ma cabane au Canada
Elle attend engourdie sous la neige
Elle attend le retour du printemps


Ma cabane au canada

C’est le seul bonheur pour moi
La vie libre qui me plaît
La forêt
À quoi bon chercher ailleurs
Toujours l’élan de mon coeur

Reviendra vers ma cabane au Canada

Mais je rêve d’y emmener
Celui qui voudra me suivre

Viens avec moi si tu veux vivre
Au cher pays où je suis née

Ma cabane au Canada
J’y reviendrai avec toi
Nous rallumerons le feu tous les deux
Nous n’aurons pas de voisins
Parfois seul un vieil indien
Entrera dans ma cabane au Canada
Je te dirai le nom des fleurs sauvages
Je t’apprendrai le chant de la forêt

Ma cabane au Canada

Tant que tu y resteras
Ce sera le paradis
Mon chéri
À quoi bon chercher ailleurs
Je sais bien que le bonheur
Il est là
Dans ma cabane au Canada

cabane bois Yzeron
cabane dans les sous-bois d’Yzeron