Vert, blanc ou noir

Ce dernier vendredi du mois de novembre agite les médias ! mais pas que, les consommateurs aussi… C’est la

Au « black Friday » certains commerçants brandissent leurs « green Friday » ou « white Friday »…

Vert, blanc ou noir, je m’en fiche, j’attendrai les soldes d’hiver. 4 semaines seulement en janvier, c’est assez, ainsi, on pourra renouveler sa garde robe au juste prix !

Et pour ceux qui ne suivent pas l’actualité télévisée :

green Friday : on n’achète que des trucs d’occasion
white Friday : on reverse la différence (entre le prix réel et le prix cassé) à des associations
black Friday : on croit faire des affaires…

Pauvre France, comme disait ma mémé. Même Momox me propose – 15 % pour son Flash Friday ! Je vais peut-être en profiter pour m’acheter un autre Fred Vargas, Antiblues me dit que ça vaut la peine d’en lire un 2e (après Ceux qui vont mourir te saluent que je n’ai pas du tout aimé). Oui, mais lequel choisir ?… L’homme aux cercles bleus est cité plusieurs fois dans les commentaires chez Babélio… Pourquoi pas…

Dans le bus, sur le Canard enchaîné qui lisait un usager, j’ai lu en gros titre : « black Friday si t’achètes un oeil, on te donne une main »…
Moi j’en étais restée à l’histoire de La laitière et du pot au lait, le beurre, l’argent du beurre et la crémière ! Heu, t’es pas un peu has been démodée, Soène ?…

vendredi noir