Donnez !

L’impératif exprime une injonction. C’est donc bien le mode exact approprié et non l’infinitif que j’emploie pour ce billet.

Ces réflexions personnelles n’engagent que moi, je tiens à le préciser. Chacune/chacun est libre d’exprimer ses opinions ci-dessous…

Vendredi matin, lors de ma visite chez les Mousquetaires, circuit imposé, une seule porte pour entrer, une seule porte pour sortir… J’ai vite compris pourquoi ces restrictions du jour…

A l’entrée, deux personnes avec un gilet rose « restos du coeur » m’ont tendu un flyer. C’était la collecte nationale. « Tous solidaires ! Pensez à eux en faisant vos courses ».

Les 72 000 bénévoles étaient donc sur le pont, cette fin de semaine, prêts à en découdre avec cette société -nantie- de consommation !

Je peux comprendre admettre. Mais là où je m’énerve, c’est en lisant LA liste (restrictive) des produits à acheter pour donner :

  • produits alimentaires non périssables en petit conditionnement (conserves de viande et de poisson, de légumes, légumes secs, riz, desserts, conserves de fruits, compotes, farine, huile, lait).
  • produits pour bébés (produits d’hygiène, lait maternisé, couches)
  • petit déjeuner (thé, café, sucre, chocolat, biscuits, confiture)
  • produits d’hygiène (savons, gel douche et shampoing, hygiène féminine, rasoirs, brosses à dents, dentifrice).

Ca me fout les boules, vraiment. Pas le choix, il faut obéir au risque de passer pour une ingrate, une sans coeur, bref, une mauvaise personne…

A l’antenne d’O., certains de ces gens « nécessiteux » arrivent en voiture, attendent l’ouverture en utilisant leurs téléphones portables, et repartent les sacs et caddies pleins de victuailles.

Je ne suis pas contre le principe de donner, mais je veux avoir le droit d’acheter en toute liberté, ce que je veux/peux…

L’année dernière, j’ai tricoté de la layette pour les Restos du coeur. Je continue cette année.  Ca me fait plaisir. Rien ne m’est imposé. Depuis la rentrée de janvier, l’Atelier Tricot réalise des carrés au crochet pour faire une couverture que nous leur offrirons. Et chacun/chacunes le fait avec bon coeur, même si le crochet n’est pas toujours un outil de plaisir pour certaines d’entre nous -moi, la première-

Je vais acheter le CD du Concert 2020 des Enfoirés. Tous ces artistes donnent de leur temps et mettent leurs talents au profit des Restos du coeur. Ils sont enthousiastes, généreux. C’est formidable.

visuel-dvd-cd-3d-photoshop-400x400

Certaines années, je me défile, comme on dit… Cette année, j’ai « donné » du riz et de l’huile que j’ai posés sur une chaise, sans un mot.
Valait mieux, un seul mot de ma part aurait été un mot de trop…