Corona-journal/J-11

corona

Monsieur le Premier Ministre,

Je vous écris cette lettre que vous lirez peut-être ne lirez pas.

Pardonnez-moi cette intrusion dans votre emploi du temps surchargé, mais comme on me l’a reproché dernièrement, même si je chasse mon naturel, il revient au galop. Tout simplement parce que je ne me voile pas la face et que je ne m’invente pas un monde bisounours. Je dis ce que je pense, ce n’est pas à septante -et bientôt un an- que je vais changer ma façon d’être. En fait, je change un peu mon texte, c’est ça qui est chouette avec l’ordi, un avantage sur un texte dit « Gutenberg », on peut dis-je changer d’avis et réécrire, même effacer, mais je préfère barrer pour montrer ma bonne foi !
On peut en effet, toujours se remettre en question et cette période est propice à nous faire réfléchir et devenir plus bienveillants. Il faut apprendre à lâcher prise, à faire la paix pour être en paix avec nous-mêmes (lol).

Je reprends ma lettre…

Plus des 3/4 des Français sont inquiets. Ils ne pensent qu’à ce méchant virus. On ne peut pas les blâmer, certes.

Votre communication n’est pas très claire, les « oui-mais » nous confinent trop dans nos incertitudes.

A cause de ces longues semaines de confinement, faudra-t-il nous faire des tresses comme votre PP (porte-parole) ? Comment ça, vous ne rencontrez pas ce problème ?
Et les couleurs pour les cheveux qui deviennent tout blancs à TGV (très grande vitesse) des séniors qui pensent encore que le blanc les vieillirait !
Je constate, hélas, que ce point de détail n’est pas cité dans vos mesures d’urgence.
Et pourtant, ça fait partie des dommages collatéraux à prendre en compte.

En ce qui concerne l’Attestation, un jour que je m’ennuyais juste un peu, j’en avais recopié une vingtaine de chaque, pour les points 2 et 5. Mais depuis le 25/03, vous avez peaufiné le texte et voilà que mes documents sont caduques…
A force d’écrire avec mon Bic noir -pour ne pas user mon beau stylo Plume Oberthur, j’ai attrapé le syndrome de Raynaud- j’ai vérifié sur Gogole- et j’arrive à peine à taper sur mon clavier. En plus vous avez interdit l’appli sur le téléphone pour éviter les tricheries.

Ma question : dites-moi si je peux quand même utiliser ces vieux papiers en rajoutant bien l’heure de sortie, je vous le promets ?

Je ne voudrais pas dénoncer mais tout d’même… On est en guerre -c’est not’ Président qui l’a dit- alors dénoncer c’est pas bien. Mais je me demande bien pourquoi, alors que les soignants et les malades ont de la peine à trouver des masques, mon voisin étranger du dessous est allé faire ses courses, caché sous un masque médical, comme d’ailleurs beaucoup de gens que je vois dans la rue… C’est pas clair, tout ça. J’irais bien lui demander où il se l’ai procuré mais il ne comprend pas trop bien le français -soupirs-
Je vous le dis, j’ai horreur de toutes ces injustices. La Loi est pour tous mais en France chacun fait sa loi…

Ma question : pourriez-vous m’en faire parvenir un car je n’en ai pas ? Merci pour votre obligeance.

Avec mes respectueux hommages, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération -j’ai vérifié la formule sur Gogole- Moi, vous me connaissez !

envelope

PS : un petit kif tout frais de l’instant
Je ne me fâcherai pas avec Antiblues, ce serait trop bête, hein ?