Corona-journal/J-33

Google corona10

Un Corona-journal allégé à cause des deux autres billets de ce samedi.

18 avril : « Les chiens vous regardent tous avec vénération. Les chats vous toisent tous avec dédain. Il n’y a que les cochons qui vous considèrent comme leurs égaux. » Winston Churchill

Le Projet de Ma’ évoque les animaux de la ferme et j’ai choisi une photo du cochon de la Ferme du Milon, en accord avec M. Churchill !
Sans parler des Plumes chez Emiliebird qui évoquent le même thème.

Certains Français ne manquent pas d’idées et de bonnes intentions.

L’autre jour, chez Auchan, j’ai acheté 6 oeufs frais « juste prix » de C’est qui le Patron ? à 1,91 €. Sur le moment, je n’ai pas fait très attention. J’ai juste lu que c’était des oeufs « plein air » « d’éleveurs ».


Avant hier, à la télé -la tv n’a pas que des mauvais côtés-, mon attention est attirée par un interview de Nicolas Chabanne qui parle de cette coopérative innovante clic
Soutenir les indépendants et les petits commerces, ça me plaît forcément, moi qui n’arrête pas de râler après les grandes surfaces qui peuvent vendre de l’alimentaire et tout le reste…
Ce fonds de solidarité, alimenté par les consommateurs qui achètent ces produits mais aussi par de grandes marques qui injectent beaucoup d’argent (Carrefour, Panzani, etc.).
J’applaudis des deux mains. Bravo à ceux qui gagnent de redonner un peu d’argent à ceux qui ont tout perdu…

❤💛❤💚❤💙❤

Toujours vu à la télé
https://www.lisez.com/actualites/des-mots-par-la-fenetre-un-recueil-inedit-de-64-textes-au-profit-de-lhopital/1621

Des mots par la fenêtre

Ce recueil de textes est au mini prix de 4,99 €
Voir le site lisez.com clic

❤💛❤💚❤💙❤

La semaine prochaine, encore un beau programme. Je pourrai élucubré sur notre future nouvelle vie et je mettrai en ligne quelques unes de vos contributions. Encore MERCI.

Mes 3 kifs du 17 avril :
J’aime bien les deux infos solidaires
J’ai découvert les émojis sur mon ordi
J’ai bien réussi mes noix de Saint-Jacques servies sur un lit de poireaux avec du risotto

Les Plumes avec Emiliebird

Plumes EmilieBird

clic

Emilie nous invite à plumer toutes les semaines par ces temps de confinement.

Cette semaine, je joue avec les mots proposés par la Communauté : sur l’idée lancée par Emilie de la ferme : tracteur – poule – poulailler – produit – lessiveuse – travailler – ouvrir – paysan – dodu – prunier – terre + construire – continuer – courroie

Ferme

Image de circonstance envoyée par une de mes contributrices, raccord avec le Projet de Ma’ d’hier.

Hum ! Cherchez l’erreur… Un pingouin, un singe, et des perroquets volants, au milieu des animaux de la ferme -pour le lama, pas d’erreur, c’est la mode de voir cet animal domestiqué par les nouveaux paysans rurbains- défilant en liberté dans la rue sous le nez de tous ces humains prisonniers, c’est plutôt étrange. Mais tout est étrange depuis ce printemps 2020, vous en conviendrez. Il suffit d’ouvrir nos yeux.

Adieu veau, vache, cochon, couvée dans le poulailler. Le verdict est tombé, nous les « vieux,  purs produits » de la 3e ligne, serons confinés plus longtemps, à ce qu’on dit jusqu’à la Saint-Glinglin, ce qui nous laisse du temps pour nous réinventer une nouvelle vie.

A la Croix-Rousse, quand j’étais petite, ma mémé occupée à faire chauffer la lessiveuse, me répondait, agacée par ma question répétée en boucle -c’est quand qu’on va au Parc ?- « on ira quand les poules auront des dents », tu vois bien que je travaille. Je trouvais ça absurde du haut de mes cinq ans.
Maintenant, me voilà devant une réalité, la prochaine fois que j’irai au Parc de la Tête d’Or, peut-être avec Mathilde-, il y aura des canards encore plus dodus sur le lac gelé l’hiver prochain, ou pire, un bébé girafe né au printemps 2021.

En cette période d’emprisonnement de confinement, Pascal, le jardinier affecté à l’espace des roses nouvelles, doit continuer à gratter la terre autour des pieds des jeunes rosiers même si le concours est annulé, et à se déplacer dans les allées désertes sur son mini tracteur. Enfin un homme heureux.

Et si je trouvais un moyen pour aller faire un tour à la roseraie ? Je ne risque pas de me faire secouer le prunier par les gardes qui sont confinés. Allez, j’y vais !

il manque courroie

Projet de Ma’

C’est le 16e Projet de Ma’. Nous devons montrer des animaux de la ferme clic

Ca tombe bien, je joue aussi avec Emiliebird à l’Atelier d’écriture des Plumes et les mots récoltés traitent du même sujet ! Moi j’appelle ça de la télépathie 😆

Le Rhône a la plus forte densité de population agricole active permanente de France. Lors d’une balade, je rencontre toujours quelques fermes et des animaux.

J’en avais déjà parlé, à la Ferme-Auberge du Milon à Chaponost (tout près d’O.), j’étais tombée un peu amoureuse du cochon. Pas étonnant, vous me direz, « dans le cochon, tout est bon » et moi j’adore la charcuterie. Non, bien sûr, je ne vous reparlerai pas non plus de mes tours de cour sur le dos du cochon, le dimanche après la messe, à Marcy sur Anse, il y a 60 ans de ça !

cof