Reconfinée – semaine 1

Vous pensez bien que lorsque j’avais arrêté mon Corona-Journal à la fin du confinement en mai dernier, jamais je n’aurais imaginé que tout allait recommencer.

Pas de billet journalier cette fois, déjà que le moral n’est pas là, j’vais pas me/vous prendre la tête avec la 2e vague.

Je n’y croyais pas non plus à cette affaire de lune bleue 🙄

8 mois que ça dure. Dur-dur. Mais qui n’a pas pensé qu’avec tout ce qui s’est passé depuis mai, et durant l’été en particulier, le virus allait nous oublier ?

Merci à ceux qui se sont éclatés cet été, ont abusé des libertés, sont partis un peu partout -enfin où c’était possible- pour se dorer la pilule au soleil, s’amuser, collés serrés sur les plages, aux terrasses, dans les parcs, dans les appartements.

Merci aux étudiants pour leur retour en fanfare après l’exode du printemps chez leurs parents. Leurs soirées d’intégration ont contribué largement à contaminer ceux qui avaient pris la peine de faire attention.

Je voudrais juste qu’ils soient assez malades pour se rendre compte de leur irresponsabilité, et qu’ils aient un proche à l’hôpital pour culpabiliser.

Nous voici donc prêts obligés de refaire un voyage en absurdie. Cette fois, tout l’monde y va, hein !

On n’a plus le droit de sortir mais les chiens peuvent faire leurs besoins toute la journée, les joggeurs courir sans masque en soufflant comme des phoques, les fumeurs cracher leur fumée sous notre nez

Reconfinés, tout ira -devrait aller- mieux pour les Fêtes de famille à Noël et les sauteries du Novel An, et comme ça, au printemps, tout l’monde sera confiné une 3e fois. Ca fera un an. D’accord, notre jeune Président a quand même parlé de l’été prochain pour être débarrassé de cette maladie et on sait pourtant qu’il est plutôt optimiste de nature.

Je ne décolère pas. Mais qui pouvait croire que les Français étaient assez « responsables » pour s’autodiscipliner et respecter les mesures sanitaires ?
Y’a bien que les Politiques pour avoir de la peau de saucisson devant les yeux -comme disait ma mémé-. Ils auraient dû me consulter 🙄

Dès ce soir, on risque encore de nous resserrer les boulons et pourquoi pas un couvre-feu en plus du confinement. Pourquoi donc ? Et bien, à cause des insoumis qui arrivent encore à se rassembler tard le soir dans/devant certaines épiceries de quartier !

Sans attendre, jeudi dernier, j’ai vidé deux tiroirs d’une commode (lingerie, chaussettes, mi-bas, collants, gants, bonnets, foulards, etc.), le troisième étant réservé aux papiers cadeaux, j’ai fait l’inventaire et mis de l’ordre. Du coup y’a à nouveau de la place dans mes tiroirs. Reste l’autre commode où c’est aussi un peu le bazar.

Jeudi dernier, on en a profité pour faire un p’tit tour à la déchetterie. Ben, sans rire, y’avait la queue, comme au supermarché ! Je peux à nouveau rentrer dans ma cave et en insistant encore un peu sur le « déstockage », les gens qui passeront pour l’isolation pourront faire leur boulot normalement.

Jeudi dernier -j’en ai fait des choses- j’ai livré de la laine à une amie tricoteuse car toutes nos activités sont arrêtées. Et comme elle cumule deux ateliers, je lui ai également prêté des livres. Aïïïe, je suis passée le long de l’église où deux coups de feu ont blessé grièvement le prêtre grec.

Le poupon de Rose va avoir une garde-robes bien fournie. Et même que la petite Miss pourra le déguiser en Mère Noël. Chut ! affaire à suivre le 10/11 pour les Encours du mois chez PassiFlore.

Pas question, pour ce 2e épisode de confinement, j’ai l’intention de m’activer plus -et de manger moins-, d’être plus efficace, de faire tout ce que j’ai laissé traîner depuis le premier confinement et à cause de la canicule.

Et vous ?

Prenez soin de vous
Portez-vous bien
@ jeudi prochain