Enquête dans ma bibliothèque

Roseleen aime les Tags clic

Moi aussi ! Celui-ci, qui parle de nos lectures, m’a encore beaucoup amusée. Il suffit de bien regarder dans nos bibliothèques à la maison et de répondre aux questions ci-dessous.

Dix questions, 9 réponses car j’ai mixé la 3 avec la 6.

1/ Un livre dont le titre commence par l’initiale de ton nom de famille :
« Evariste » de François-Henri Désérable (2015)
-lu au Club de Lecture-.
Deuxième livre de l’auteur mais premier roman. Je n’ai pas aimé l’histoire de ce jeune génie en maths qui n’a vécu que 20 ans.

2/ Un livre dont l’auteur a un prénom qui commence par la même lettre que le tien :
« Titus n’aimait pas Bénénice » de Nathalie Azoulai (2015)
Pour ne pas tricher, je n’ai trouvé que ce livre lu au Club de Lecture, en 2016.
Moi qui aime pourtant les romans historiques, celui-ci m’a laissée indifférente.
Page 35, l’auteur écrit : « De toute écriture, ce qui compte c’est la lecture qu’on en fait. » Je suis bien d’accord !


3/ Un livre qui a un joli titre selon toi :
6/ Un livre dont la couverture est très réussie selon toi :
« Parfums » de Philippe Claudel (2014)
L’auteur « nous propose une infinité de voyages qui commencent au seuil des narines et qui remontent le temps et les souvenirs. Son abécédaire olfactif se compose de madeleines de Proust, délicates, robustes, répugnantes ou éthérées. » Liligalipette
Le bouquet de pois de senteur sur la couverture m’a conquise d’emblée et en lisant ce livre, j’ai aussi retrouvé des souvenirs personnels.


4/ Un livre dont le titre contient un mot que tu ne connais pas :
« Les Harmoniques » de Marcus Malt (2013)
L’auteur, en plus d’être talentueux, est beau comme un Dieu !
Que de souvenirs de cette rencontre lyonnaise avec le romancier, lors de la venue à Lyon d’Asphodèle, pour une édition des Quais du Polar.
« Rythmée par les grands standards du jazz, l’enquête des deux hommes fera ressurgir les notes cachées de ces crimes dont personne ne veut parler. Plus qu’un roman, c’est une ballade qui se joue ici. Un long blues nostalgique et envoûtant en même temps qu’un poignant chant d’amour et de rage. »

5/ Un livre dont le titre forme une phrase complète :
« La grammaire est une chanson douce » (2001) de l’Académicien Erik Orsenna
Y’a pas à dire, il nous fait aimer les accords grammaticaux !

7/ Un livre au titre tout petit :
« Chats ! « de Thomas Steams Eliot (1982)
Des poèmes adaptés de l’anglais par Jacques Charpentreau
Un délice, tout simplement ! On y croise des chats extraordinaires : Grostigré, Rapattenplan, Macatoc et Chabichotté, Deutéronome, Méphistofile, Machiavel, Hugo, Florimond d’Orsay, le noble, Roulifrotambole, le chat d’Olonne.
Pour la petite histoire, j’ai sauvé ce livre du « rebut », qui avait enchanté des enfants fréquentant la bibliothèque municipale de Vaux en Velin 😆

8/ Un livre au titre très long :
« L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage » de Haruki Murakami (2014)

9/ Un livre minuscule :
« Les cent plus belles récitations de notre enfance »
Textes réunis et présentés par Albine Novarino et Béatrice Mandopoulos

10/ Un livre très grand :
« Le Grand Livre du Taureau » par Jean-Pierre Nicole (édité en 1982) au prix, à l’époque, de 135 francs !
Voilà bientôt 40 ans que je le feuillette , l’étudie et apprends des choses sur mon signe astrologique.

Quelques titres m’ont été imposés par les questions. C’est un Tag drôle à faire et qui permet de retrouver des trésors oubliés dans sa bibliothèque. Je vous invite à jouer 😉