Deux en un le samedi

On va avoir une belle collection de volets ce matin pour le Projet de Ma’ clic

Dans la grande rue, le nez en l’air… Faudrait aussi donner un peu d’argent au Parti pour restaurer les volets de la permanence !

Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

Jeudi, rando au Lac Neyton (Ain), parcours sous les arbres au bord de l’eau mais pas que, champs de maïs et de céréales à perte de vue, en compagnie des moustiques !

Et posée là, une petite graine arrivée d’on ne sait où 😆 L’endroit était idéal pour la pause café !

Etats d’esprit de juillet

C’est un rendez-vous que j’aime bien. Ce bilan mensuel me remémore mes + et mes – du mois.

Tout va très vite et pour certaines/certains, les vacances tant attendues sont terminées. Moi, je m’en fiche vraiment vu que je fais l’école buissonnière toute l’année 😆

Fatigue : Je suis toujours un peu flagada. Est-ce les conséquences du vaccin ? J’en suis presque convaincue 🙄

Humeur : Mi-figue, mi-raisin à cause de cette sacrée météo. J’ai une dent contre ce temps pourri qui nous a pourri la vie.

Estomac : Y’a que lui qui va bien. Idem pour celui de Natty ! Mais quand l’estomac va ça aide à avoir le moral. Et puis, avec ce froid de canard, on a envie de plats qui réchauffent 🙄 Sauf que les calories accumoncelées ça fait du dégât.

Condition physique : Même refrain qu’en juin 😥 J’ai mal partout, je suis une vraie « tamalou » 😥 Toutes mes articulations coincent.

Esprit : Combatif ! Un peu Soène s’en va en guerre ! C’est pas ma faute, j’ai sans arrêt en face de moi des gens sans scrupules, incompétents qui m’obligent à râler et à croiser le fer.

Boulot Activités : Très peu. Un peu de marche, un peu de lecture, un peu de tricot, un peu de tout et beaucoup de rien.

Culture : Le Tour de France 😆 Survoler la France et Versailles en hélico dans mon canapé, ça vaut tous les livres de géographie. Une belle matinée en bleu-blanc-rouge en regardant le Défilé à Paris le 14 juillet. C’est comme ça que j’aime « ma » France, ordonnée, disciplinée, rigoureuse, méritante et fière. Si on veut, on peut. Bravo à nos 4 Armées.

Avis perso : « La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres. » John Stuart Mill
J’ai envie de ficher des coups de triques à ces milliers d’imbéciles antivaccin qui ont retrouvé un os à ronger et qui piétinent à nouveau dans les rues tous les samedis. Ils dépassent vraiment les bornes. et n’ont toujours pas compris que le vaccin est le seul moyen pour se sortir de cette pandémie. Le pass sanitaire ne me dérange pas, au contraire. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Message perso : Bravo pour le Bac, le Brevet et l’admission à la formation à distance pour un Master 2 en MEA (Management et Administration des Entreprises). Le meilleur est à venir 😉

Loulou Animal de compagnie : Natty n’a qu’une idée en tête : manger ! Du coup, elle se fait du lard 😥
Vivement une bonne grosse canicule pour lui couper un peu l’appétit ! Ben non, la chaleur, cette année, ne lui coupe même pas l’appétit 🙄

Amitiés : Tout va bien. Les copines sont en vacances, elles aiment bien ça. Avec les enfants et petits-enfants à nourrir et occuper toute la sainte journée, sûr qu’elles vont revenir crevées 🙄 Faudra pas qu’elles se plaignent ! Faudra encore les mettre en quarantaine sanitaire !

Sorties : Sous la pluie ? J’y pense même pas. Avec le vent, non plus. Quant à la canicule annoncée, j’attends de voir. Seulement 3 randos avec le soleil.

Divers : Les Quais du Polar plutôt décevants à cause de la pluie et des mesures sanitaires. J’ai revu Michel Bussi lors d’une conférence-croisière sur le Rhône. Toujours simple et charmant. Un moment agréable même si les mesures sanitaires n’étaient pas tout à fait respectées à la lettre 🙄

Envie de :  J’vois pas. J’ai tout ce qu’il me faut, des livres, de la laine, la Bloguo, des p’tits restos. Il me faudrait juste un peu plus de soleil pour que le mois d’août ressemble à l’été.

Les moins :
Le temps, la météo, la pluie, le vent, les jours qui diminuent.
Les médailles olympiques que l’on aurait pu gagner…

Les plus :
Un dîner succulent à l’Atelier des saveurs, des moments d’amitié partagés et toutes les affaires litigieuses réglées 😆


Bon courage aux Aminautes qui vont reprendre le boulot
excellent mois d’août
et bonnes vacances aux aoûtiens 😆

Challenge « Textes courts » chez Lydia

clic

Catégorie : Nouvelles
Nom de l’auteur : Clarisse Sabard
Titre : Nom d’un Fernand !
Nombre de pages : 15 pages


En allant aux Quais du Polar, j’avais un peu flâné en ville, une fois n’est pas plus coutume. Un étalage de livres avait alors titillé ma curiosité. J’ai farfouillé. Et devinez quoi ? Sous mes yeux, un livre de Poche « Quand le chat n’est pas là… 7 nouvelles inédites par 7 auteurs contemporains ». De vrais contes à lire aussi aux enfants !

4e de couverture :
Depuis la nuit des temps, les chats fascinent leurs compagnons humains… Mais restez sur vos gardes, les aventures de ces matous-là n’ont rien de ronronnant !
Les héros de ce recueil de nouvelles sont des félins d’exception. De librairie en maison de retraite, Gatsby, Choupette, Fernand ou encore Samedi vous entraînent dans d’incroyables péripéties. Ils partagent tout avec vous : leur vie antérieure, leur voyage ou leur stratégie pour rapprocher les gens.
Sept auteurs racontent le plus mystérieux et indépendant des compagnons. Sept vies de chat pour s’émouvoir, voyager ou frissonner.


J’ai dévoré -oui, ça m’arrive de ne plus lâcher un livre !- ces 7 petites histoires, Gatsby the cat de Sophie Carquain, le chat Schrödinger jamais nommé de Tiphaine Carton, Choupette de Sandrine Catalan-Massé, « Sale bête » le chat narrateur anonyme de Sophie Horvath, la femme-matou de David Lelait-Helo, Samedi de Carole Martinez, et Fernand de Clarisse Sabard.

A part Carole Martinez -et son célèbre Cœur cousu toujours pas lu qui attend dans ma Pal-, je ne connais aucun de ces auteurs. Mais à la fin de ce livre, quelques mots sur leurs biographies et bibliographies ont éclairé mon ignorance 😆

C’est ainsi que j’ai appris que « Clarisse Sabard est née en 1984 dans une petite ville située en plein cœur du Berry. Après un bac littéraire, elle s’oriente vers le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de réaliser enfin son rêve : écrire. Passionnées de littérature et de voyages, elle vit aujourd’hui à Nice et se consacre à l’écriture. Son premier roman, Les Lettres de Rose, a reçu le Prix du Livre romantique 2016. Elle a également écrit La Plage de la mariée, Le Jardin de l’oubli, La vie est belle et drôle à la fois, Ceux qui voulaient voir la mer, La vie a lus d’imagination que nous et La Femme au manteau violet, tous publies aux éditions Charleston. »

Son maître Léon le nomme Fernand, « parce qu’il paraît que c’est l’année des F, et que Félix ou Figaro, c’est trop commun ».
Sans rien dévoiler de nouvelle romantique toute mignonne, je peux quand même préciser que Fernand règne sur la librairie Aux Amis des livres tenue par Léon qui l’a recueilli.

Deux en un le samedi

Pour ce 4e samedi de juillet, Ma’ propose dehors pour son Projet clic

Alors là, vu que le beau temps est revenu, ça va être un jeu d’enfant pour la photo. Quoi que, ce n’est pas si facile de choisir « la » photo qui tue retient toutes les attentions 😆

En voilà, en plein dans l’mille !
Faut se dépêcher de couper et rentrer le foin avant la pluie annoncée aujourd’hui

Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

En allant randonner vers la Mine d’or et d’antimoine de Bissieux (Loire) -que l’on peut visiter en prenant rendez-vous-, durant le parcours, on a carrément perdu notre chemin. Si ! Tout d’un coup, plus de chemin ! Il nous a donc fallu avancer un grand moment entre le précipice et le champ de seigle. Même que j’ai cru que j’allais me faire une crise d’angoisse 🙄 En fait, on a tourné en rond et fait un tour de c.n 😥

Quelle aventure ! Mais avec tout ça, on a découvert des belles fleurs de chicorée sauvage -chut ! c’est pour le SS de demain- et j’ai même pu photographier un papillon 😆

Défi du 20 avec Lilou

Déjà le 20 🙄
C’est a priori Lilou qui est la Cheffe de ce 7e Défi de 2021
clic

Les deux mots en « R » proposés sont : regret et raclette


Moi, vous me connaissez, quand un nom évoque la bouffe -la bonne, hein !- et le reste, mon estomac frétille. J’ai donc immédiatement pensé à Norbert, le célèbre « Commis d’office » de la télé ! Il propose sur le Net une recette de raclette light ! Nom d’un gratton, comment peut-on avoir envie d’une raclette zéro calorie ? Norbert n’est pas Lyonnais, je lui pardonne 😆

Pour moi, c’est un peu toujours la fête de manger, surtout une bonne raclette -ou une tartiflette, c’est égal- accompagnée d’un verre de vin, rouge de préférence : des patates -pommes de terre-, du fromage qui dégouline et de la charcuterie, y’a que ça de vrai 😆

Sans regret ni remord, même en été, c’est un plat que (j’adore) je dévore

Le Défi du 20 août sera mené par PatiVore
avec deux mots en « S » : silence et songe
clic

Deux en un le samedi

Comme nous sommes en été -croyez-vous ?- Ma’ veut voir des fruits pour le Projet de ce samedi clic

Cerises et abricots nous régalent malgré les ravages de la météo sur les vergers. Pas de chance jusqu’à maintenant avec les melons pas trop goûteux, les pêches se ratatinent très vite dans la chaleur relative de la cuisine…

Mais, cette année, vu le temps, les mûres sauvages s’en donnent à cœur joie. Pluie et soleil leur conviennent. Lors des randos d’été, souvent je suis à la traîne car je ne résiste pas à en cueillir sur mon chemin.

Lors de la balade au bord du lac des Eaux Bleues, deux mûres déjà noires. Je ne résiste pas, je les croque. Pouah ! qu’elles étaient aigrelettes 😆

Des mûres le 7 juillet, c’est un peu tôt. Les amateurs de confiture vont pouvoir s’en donner à cœur joie cette année si une canicule ne les dessèchent pas en août.

J’ai aussi croisé des noisettes « blanches » qui ont encore besoin de chaleur pour être croquées. Quant à la vigne, les grappes sont en pleine croissance, laissons les mûrir, le raisin vert agace les dents 😆

Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

Souvenez-vous ! Nous nous étions interrogés sur la signification de la « perruque » verte en couverture du programme des Nuits de Fourvière. Le concepteur avait-il été influencé par ce tronc d’arbre, toujours au bord du lac des Eaux Bleues ? J’ai adoré également le collier-champignons !

Challenge « Textes courts » chez Lydia

clic

Catégorie : Poésie
Nom de l’auteur : Minami Shinbô
Titre : Haïkus du chat  -traduit du japonais et présenté par Brigitte Allioux-
Nombre de pages : 68 pages

4e de couverture :
Le célèbre illustrateur japonais Minami Shinbô dit avoir emprunté le cerveau d’un chat pour écrire ces vingt-six haïkus. Un chat nonchalant, libre, cultivé et plein d’humour.
On referme ce livre en se laissant envahir par le désir de devenir soi-même chat…

En préambule, un mot de l’auteur : « Ce livre s’intitule Haïkus du chat car c’est un chat qui est l’auteur de ces haïkus. En réalité, c’est moi qui ai écrit ces haïkus. Je les ai composés en me demandant ce qu’il en serait si j’étais chat. Ce sont donc presque des haïkus de chats, des chakus. »

Un livre à butiner sans modération, à lire et relire. Les dessins naïfs accompagnent ces fameux petits poèmes sans prétention mais bien pensés ! Et aussi c’est une invitation à l’imiter et à composer d’autres friandises poétiques en observant simplement nos chers minettes et minets 😆

Les enfants ! à table !
Crie la maman
Maquereaux grillés !