Etats d’esprit de septembre

Et voilà, le 3e trimestre de 2021 se termine. Le compte à rebours pour la chasse aux cadeaux est déclenché ! Oui-oui, il faut y penser sérieusement. Soyons fourmi plutôt que cigale, hein 😆

Mes mois sont désormais rythmés par la Bloguo 😆 les Encours du 10 de PassiFlore, le Défi du 20 et mes états d’esprit chaque fin de mois.
Septembre m’a encore filé entre les doigts à la vitesse TGV.

Fatigue : J’suis atteinte de sarcopénie -perte de masse et de force musculaire-. Une des conséquences -méconnue- du confinement. Non, j’suis pas encore allée chez ma Toubib, et non, je n’ai pas consulté le dico médical !

Humeur : J’essaie de positiver, c’est bon pour ma santé. Mais j’aime bien quand même être un peu chonchon, ça rompt la monotonie.

Estomac : Quand l’estomac va, tout va, c’est comme dans le « bâtiment » ! Et depuis que j’ai lu -dans Notre Temps de juillet 2020- qu’après septante ans, la perte d’un gramme de graisse s’accompagne de la disparition d’un gramme de muscle, j’ferai plus jamais le régime 😆

Condition physique : « Faut-il souffrir pour se sentir vivant et quand on est vivant, savoir que l’on peut souffrir ; la douleur nous rappelle que nous sommes toujours sur cette terre, alors apprivoisons la afin de rester le plus longtemps vivant. » Anonyme.
J’ai pour habitude de soigner mes maux par le mépris et ça marche pas mal 🙄 Il faudrait quand même que je me décide à aller voir un ostéopathe pour ma patte gauche…

Esprit : léger. Agenda allégé. Obligée de rien ou presque. Mais débordée quand même 🙄

Activités : Plutôt réduites. Même si j’ai l’air de faire la fourmi, j’ai beaucoup d’heures libres et j’adore de plus en plus ne rien en faire.

Message perso : Allez, courage, il vous faut bosser ! J’ai travaillé 45 ans et j’suis même pas morte 😉

Animal de compagnie : Elle ne change rien ! Natty est routinière.

Amitiés : Mes amies bougent pas mal. Elles voyagent à l’étranger pour voir leurs enfants. Ca va, ça vient donc. Faut bien tout marquer sur l’agenda !

Sorties : Une seule rando ce mois, dans l’Ain et un vide grenier pour décongestionner les placards !

Divers : Pour la première fois, j’ai visité le Sirha. Wouah ! J’étais invitée « VIP » j’aime bien ça !

Envie de :  Une bonne pizza au resto, ça fait des mois que j’en ai une énorme envie. Allo The Fork ? Z’avez une bonne adresse à me proposer, avec plein de Yums à récolter et une réduc à appliquer ? 😆 Je suis partante ! Et vous, vous êtes The Fork à fond ?

Mes petits soleils : Comme j’ai lu Les petits soleils de chaque jour de Ondine Khayat, mes petits kifs sont devenus mes petits soleils 😆
– Des petits moments partagés avec mes deux filles, ça arrive si rarement
– Le Bocuse d’Or remporté par le Chef MOF Davy Tissot. Vive Lyon et sa cuisine gastronomique 😆
– Des petits restos sympas et d’autres déjà programmés -mais toujours pas pour une pizza !-
– Une augmentation des retraites prévue en janvier 2022 🙄 Bon, j’attends de voir !

Des nuages et des orages :
– L’automne et mon premier rhume de la saison ! Voilà ce que c’est de tomber le masque à l’extérieur 🙄
– l’Actu, toujours l’actu ! Les hausses du gaz, de l’électricité, des carburants, les prix des légumes et des fruits qui flambent aussi et pas que… Le polémiste Z qui voudrait bien devenir Président… Et encore quelques réclamations à la Poste mobile et à la Banque postale, j’les ai à l’œil, je ne leur passe plus rien.

Citation du jour : « Sourire trois fois tous les jours rend inutile tout médicament. » Proverbe chinois

Au Revoir
Portez vous bien

Challenge « Textes courts » chez Lydia

clic

Catégorie : Roman/Conte
Nom de l’auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Titre : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
Nombre de pages : 85 pages

2e livre du cycle de l’invisible


4e de couverture :
« A treize ans, Momo se retrouve livré à lui-même. Il a un ami, un seul, Monsieur Ibrahim, l’épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses :
La rue Bleue n’est pas bleue.
L’Arabe n’est pas arabe.
Et la vie n’est peut-être pas forcément triste… »

Ce petit livre « bijou » est encore plus agréable de part la présentation chic et sobre des Editions Albin Michel.

Une fois encore, le Hasard s’est mis sur ma route ! Dimanche 12/09 au matin, sur France 2, la partie de l’émission religieuse avant la messe de 11 heures -que je ne regarde jamais en général- concernant l’Islam, était consacrée au soufisme, ce courant spirituel « doux » qui véhicule des valeurs morales partagées par tous les hommes.
Immédiatement, les images des fascinants derviches tourneurs me sont revenues en mémoire !

Le duo du petit garçon juif, Moïse, dit Momo, et du vieux Monsieur Ibrahim est à la fois rigolote et touchante. « Arabe, ça veut dire ouvert de 8 heures du matin jusqu’à minuit et même le dimanche, dans l’épicerie » !

En réalité, Monsieur Ibrahim n’est pas arabe, il est musulman. Enfin, il n’est pas musulman, il est soufiste. C’est tellement différent. Et du coup, le Coran du soufisme deviendrait presque sympathique : donner, partager, faire en sorte que la Société soit moins injuste… on pourrait confondre avec le catholicisme 🙄

Une belle histoire pleine de morale et d’Amour.

Deux en un le samedi

Déjà samedi ! Y’en a bien tant des samedis 😆

Ma’ pour son Projet du jour, propose à la campagne
clic

Alors là, Ma’, c’est trop facile, des campagnes en France, c’est pas ce qui manque. Comment donc se démarquer cette fois encore ?

J’ai bien dans mes archives une photo « porno » d’un cheval, dans le pré d’en face, qui m’avait montré ses attributs avec une belle vigueur ! Mais ce ne serait pas soènement correct, hein 🙄

J’ai bien des chèvres, des vaches, des moutons, des fleurs des champs, des cultures… Il m’a fallu un grand moment pour parcourir ma photothèque et me décider.

C’était il y a 5 ans, une armée de pliants dans un champ en Saône et Loire, lors d’une rando des « Peintres » de l’Art prend l’air. J’étais seulement accompagnatrice et photographe !

Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

J’adore la sensation d’être « touriste » dans ma ville ! Mardi, après une pause déjeuner avec Gene, au Café 203 de St-Jean, j’ai pris le funiculaire pour monter à Fourvière clic
Au retour, j’ai eu le temps de regarder la roue ! Pas très nette ? Bien sûr, elle tournait pour tirer la « ficelle » !

Il faisait beau et j’ai croisé pas mal de vrais touristes, attablés aux terrasses ou déambulant. Comme c’est bon de retrouver presque la vie « d’avant » !

Défi du 20 avec George-Claude

George-Claude a rejoint, il y a quelques mois, la joyeuse Bande des Défieuses du 20. Elle est notre Coach de septembre et nous a proposé 2 mots en « T » :

tomate et télépathie
clic

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est tomate1.jpg

Ce matin, bien tranquille dans un coin du jardin abrité du vent, Dame Tomate a surpris une conversation -ou plutôt un monologue- de l’ami Vivien. Il a la main verte, le bougre, tout pousse bien et du coup les légumes sont un peu serrés dans son mini potager 😆

En voilà des bien rouges prêtes pour faire un bon coulis 😉

Ah non, pas ça 😥
Dame Tomate, sur son plant adossé au mur, aime bien la bonne chaleur des rayons du soleil mais il lui semble que cuire des heures à petit feu et être moulinée puis enfermée dans un bocal serait au dessus de ses forces. Quitte à être mangée, elle préfère l’être toute crue !

Note de l’auteur : j’ai essayé de communiquer par la pensée -la télépathie c’est épatant, ça marche souvent- avec ma paire d’amies strasbourgeoises, PassiFLore et sa célèbre Ballotine, et pourtant ça n’a pas marché… Ballotine a fait cavalier seul sur ce Défi-là. Tant pis. On fera mieux la prochaine fois 😉
SAUF que, surprise ! ce matin, je vois que l’on a choisi la même tomate sur le Net ! Moi, j’y crois à la télépathie 😉

Le Défi du 20 octobre sera mené par Florence
clic
Elle nous propose deux mots en « U » : Univers et Utopie

Deux en un le samedi

Alors là, le Projet de Ma’ du jour « carnet de notes » est fait pour moi 😆
clic

Les carnets, les cahiers, j’en ai, j’en ai, des minis, des petits, des grands ! J’en achète, on m’en offre et comme ils sont trop beaux, je les stocke… Chats, roses, tours Eiffel, rien ne me manque. Et à force d’accumuler, j’ai dû faire un inventaire 😆

Mais voilà, Ma’ a mis carnet au singulier. Lequel choisir ? Le plus beau ? Le plus original ? Vous me direz, c’est une appréciation personnelle, une affaire de goût 🙄 On peut aussi avoir un coup de cœur pour un carnet, hein ? Jeudi matin, avant d’aller au marché, un petit tour chez Monop et hop, j’ai craqué 😆

Pour les 24 Heures Photo de Patricia

clic

J’aurais pu montrer une photo du vide grenier de samedi dernier, sous le soleil heureusement, ou un parterre de petits cyclamens qui refleurissent. Mais, hier, en ville, un panneau de J-C Decaux m’a arrêtée net ! Le we des Journées du Patrimoine, Lyon va être envahie de vélos ! En voilà encore une mauvaise idée des Ecolos ! Bon, ça ne me dérange pas vraiment car depuis des années, je ne vais plus à Lyon le samedi à cause des manifs 😥

NB : rendons à César ce qui lui appartient ! Après vérification, c’est la 3e édition de cette manifestation, donc ce n’est pas une idée des élus écolos de Lyon et de la Métropole.

Pour l’amour de l’Art…

Michel MOYNE, sculpteur (1934-2007)

«Ma sensibilité artistique m’est venue de mon père tailleur de pierre dans la région de Villebois (Isère) qui m’a appris le coup de main et l’amour de la pierre…»

Médaillé de la Société Lyonnaise des Beaux Arts à 17 ans, cet artiste charbonnois précoce a été toute sa vie un artisan dans le statuaire, l’animalier, et surtout les bustes. De nombreuses tombes de Charbonnières-les-Bains, Tassin et Ecully portent sa signature. A Charbonnières, on lui doit le buste du Docteur Girard, place Marsonnat, de Georges Bassinet prés du Pavillon de la Rotonde. A Lyon, celui du Cardinal Gerlier à la Cathédrale Saint Jean compte parmi ses créations.

«Je pense que l’art n’est pas un commerce. Je travaille pour l’amour de l’art. Je réalise donc des œuvres qui me tiennent à cœur, en toute liberté…» aimait-il répéter à ceux qui l’interrogeaient.

Quel est votre style lui demande-t-on : « Je le situe entre Michel Ange et Maillol. J’ai un style «réaliste». Je n’aime pas beaucoup un certain art contemporain qui, je pense, ne survivra pas à notre époque parce qu’éphémère et trop facile… »

«La Vie» : la femme et l’homme enlacés portant et serrant l’enfant entre eux, taillée dans un bloc de pierre de quatre tonnes des Charente, représente plus de 2.500 heures de travail ! Elle symbolise la continuité de la vie, de l’espèce humaine… «Cette œuvre très personnelle représente ce qui a toujours été pour moi une priorité, ma raison de vivre, le but de mon existence : la fondation d’une famille dans la continuité». 

Michel Moyne a pris pour modèle le visage de sa propre mère -quelle drôle d’idée-, pour réaliser la femme, celui de son petit fils pour l’enfant et le sien pour l’homme ! Cette dernière création est comme l’aboutissement de sa vie d’artiste.

Deux en un le samedi

Pour le Projet de Ma’ du jour « ombre et lumière »
ici

ma balade au Parc de la Tête de dimanche matin m’a fourni la matière. L’œuvre d’art de Damien Colcombet, dans une végétalisation « naturelle », tombe à pic. La maman girafe et son girafon que l’on ne plus approcher, sont toujours magnifiques.

Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

Aucune image glanée au cours de la semaine à cause de la rentrée associative. Alors, restons au Parc, vers le petit peuple des flamands et pélicans, regroupés pour déguster les poissons qui allaient leur être servis !


Bon samedi. Je vous retrouverai dès dimanche matin 😆