Les Encours du 10 avec PassiFlore

Mazette ! j’ai un peu papillonné ces 30 derniers jours à cause de l’été indien en octobre et avec les films de Noël depuis début novembre !
Clic ICI chez PassiFlore pour voir les billets des autres participantes

Un rien m’occupe voire me déborde 😆 Hi hi je perds mon temps sans regret ni remord -sauf quand j’approche du 10 !- Alors, voilà, il me faut racler les fonds de tiroir, comme disait ma mémé 😆

Comme ce n’est pas encore le retour des jours heureux, il a fallu se contenter de peu, mais je sais le faire depuis mars 2019 ! Quelques balades et découvertes en petit comité et la recherche du moindre petit bonheur, c’est parfait.

Côté Poésie
Influencée par ma lecture de Gabriële, ce sera un poème de Guillaume Apollinaire, ami du couple Picabia. J’aurais naturellement choisi un de ses merveilleux -et souvent illisibles- calligrammes, mais son Automne malade tombe à pic


Côté Tricot
Avec un reste de laine, j’ai tricoté une couverture pour le poupon de Mademoiselle Rose. Comme elle a bien grandi, je crois bien que je vais devoir m’abstenir de tricoter pour son baigneur.
J’ai fini et cousu la petite brassière layette classique. J’adore ce modèle « ancien » fait en un seul morceau. Ma grand-mère et ma mère en ont tricoté des dizaines et des dizaines, et moi pas mal aussi, il y a longtemps.
Plus un petit bonnet assorti un peu -trop- chapeau pointu, turlututu, mais tant pis.
J’en ai commencé une autre -brassière-, avec un reste de laine fine, croisée sur le devant -toujours le même modèle-, et je demanderai à mon Amie Gene de l’assembler quand elle sera rentrée de son long séjour ailleurs 😆


Côté Lecture
Faut plus rigoler, la réunion mensuelle du Club de Lecture revient bien vite aussi. J’ai donc lu Les étoiles s’éteignent à l’aube de Richard Wagamese et le Roman de Jim de Pierric Bailly. Je me suis attelée à Gabriële des Soeurs Berest et je m’y tiens avec plaisir. Par contre, je ferai l’impasse sur Apeirogon de Colum McCann (648 pages sur toutes les facettes du conflit israélo-palestinien, c’est trop pour moi).
Sans oublier Marlaguette, le petit conte pour enfants lu hier, conseillé par Marla, et programmé pour le Challenge « Textes courts » chez Lydia 😆


Côté Activités
Roseleen m’invite à « créativer ». Alors je m’y suis mise ! J’ai fait un « logo » pour les Encours 😆 Le résultat est niveau « CM1 » 😥 Et encore, je suis presque sûre que la classe de Oth ferait mieux que moi.
Que je vous fasse rire. En triant les magazines à découper, j’ai retrouvé un Flow de février 2017, tout neuf -je crois bien que je ne l’avais jamais feuilleté jusqu’au bout- Ca donne envie de tout faire !
Page 92, Les carnets créatifs, l’échappée belle ! Le carnet créatif d’Arne & Carlos » et leurs conseils pour dessiner, écrire, coller et vous approprier ce carnet de petits plaisirs. Tout comme le fait si bien Roseleen clic
A la fois journal intime et exutoire créatif, les carnets artistiques sont un excellent moyen de donner libre cours à son imagination et de garder une trace du temps qui passe.
Sauf que moi, je fais juste un billet de mes bilans mensuels, sur le clavier de mon ordi 🙄

Plus de randos -mes genoux vont mieux, merci !- mais quelques balades urbaines, une visite guidée sur le thème du Street Art et une autre à la 2e Edition des Plumes de Lyon, un Salon du Livre 100% lyonnais clic


Citation :

Rendez-vous le 10 décembre
pour les derniers Encours de l’année 2021