Silent Sunday

Silent sunday-Acte2

ICI

Il est bon de rappeler la règle : une photo, pas un mot !

Truffière

Publicités

Projet de Ma’

Mais si, je suis là ! Comme c’est samedi, je joue avec Ma’ clic et son Projet hebdomadaire lointain

Au Jardin des Curiosités, on n’est pas sûr d’apercevoir le Mont Blanc dans le lointain

chaise Jardin curiosités Lyon

mais on a une vue superbe de Lyon à 180° et des 3 tours, la Tour Part-Dieu, « le crayon » -à droite-, la tour Oxygène -au centre- et la plus récente, Incity avec son antenne « licorne »

Tours Lyon

Le jeudi, si on chantait

Excellent ! Ce 15 août, 227e jour de l’année, est la Fête de l’Assomption de Marie pour les Catholiques.
C’est toujours avec émotion que j’écoute ce chant sacré des Ave Maria célèbres de Gounod, Schubert et autres musiciens inoubliables et indémodables.

Et pourtant, ce matin, je ne résiste pas à vous faire découvrir -ou redécouvrir- la version très personnelle de la superbe Arielle Dombasle clic

On aime ou pas cette Américaine très française…

Moi, je l’adore ! Fascinante artiste belle et rebelle, avec un corps de rêve, aux mille talents et aux convictions qu’elle n’a pas peur d’affirmer haut et fort.

Arielle Dombasle-Crazy Horse.jpg
photo du Net – Arielle Dombasle au Crazy Horse

Zingaro

ZingaroParilly (2).jpg

ZingaroParilly (1).jpg

Aucune photo pour ce spectacle artistique. Les consignes répétées avant d’entrer étaient strictes : portables éteints, pas de bruit et applaudissements interdits pour ne pas perturber les chevaux et ne pas déconcentrer les « meneurs » de chevaux.

“Le Théâtre équestre Zingaro est une tribu mi-hommes mi-chevaux. J’aime ce mot tribu. Il indique que ses membres obéissent à des lois non écrites, celles de gens très indépendants qui ont choisi de vivre une même aventure, de travailler ensemble dans la même manufacture à rêves, et d’offrir aux autres ce qu’ils y ont conçu. J’aime voir les gens de la compagnie évoluer au fil du temps ; j’aime les voir fleurir, comme on le dit des chevaux ; non seulement par le travail mais aussi dans le quotidien par l’intensité de leur présence et de leur rapport au temps.”

Le Théâtre équestre Zingaro s’est produit pour la dernière fois à Lyon, dans le cadre des Nuits de Fourvière. Depuis le temps que j’en avais envie, j’y suis allée l’avant dernier jour de la représentation Ex Anima. clic

Bartabasimage du Net

Bartabas tirera sa révérence à la fin de cette tournée 2019.

Dès l’entrée dans l’immense chapiteau installé au Parc de Parilly, le ton était donné. Dans le noir absolu, nous avons rejoint nos places. Petit à petit, les yeux se sont habitués, guidés juste par quelques petites bougies entourant la scène invisible, en contre-bas.
L’obscurité et la chaleur étouffante mettaient les spectateurs en condition !

Fascinant, bouleversant, troublant, je ne fais que reprendre les mots du Masque et la Plume, ces trois adjectifs résumant parfaitement cette mise en scène.
Les chevaux, mi bêtes-mi hommes, sont en liberté, guidés par la musique et les sons d’une équipe d’ombres vivantes et silencieuses, mi hommes-mi bêtes. Luisants de transpiration, les chevaux connaissent par coeur leur « travail » ou leur « jeu », sachant qu’à la fin de chaque scène, ils seront récompensés.

Immobiles -ce qui est très difficile pour un cheval-, silencieux, ordonnés, obéissants, ils mènent des danses effrénées, miment des situations périlleuses et improbables. La musique ethnique de l’orchestre rythme leurs pas, leur allure, leur entrée et leur sortie, dans un bruit de sabots qui résonnent sur les planches.

Magiques, irréels, jamais les chevaux ne s’emballent même quand ils font semblant de se quereller. Fausses morsures et ruades avortées sont la grâce même, le tout effectué à allure folle et mouvements coordonnés.

Bravo et Merci, Monsieur Clément Marty. J’avais tant entend parler de vous et de vos chevaux. Quel spectacle magnifique ! Mais si je peux me permettre juste un tout petit reproche -on a dû vous le dire…- je n’ai pas du tout apprécier la dernière vision du cheval vivant et du cheval de bois…
Bravo aussi à toute l’équipe de dresseurs. La dernière scène où vous mimez vos Bêtes était criante de vérité !

Le jeudi, si on chantait

Une chanson d’actualité -qui date de 2002-. A cette époque, je ne ratais aucune émission de la Star Académie ! Jenifer, gagnante de la Star Ac’ 1, chantait « Au soleil » clic

soleil

Ce qui ne me tue pas
Me rend forte
On pourrait en venir aux mains
Je suis à celui qui me transporte
Je reste tant que l’on me supporte
Où je reprends seule le chemin
Malgré les risques que cela comporte
Avec toi j’irai bien
Même sans toi j’irai bien
Au soleil
M’exposer un peu plus
Au soleil
Quand le coeur n’y est plus

Brûler ce que l’on adore
Et réchauffer son corps
Malgré tout l’amour que je te porte
Toi tu n’y entends vraiment rien
Notre histoire que le diable l’emporte
Avec toi j’irai bien
Même sans toi j’irai bien
Au soleil
M’exposer un peu plus
Au soleil
Quand le coeur n’y est plus
Brûler ce que l’on adore
Et réchauffer son corps

L’Atelier 334 de Leiloona

Pour ce lundi d’écriture, Leiloona nous a proposé une photo de Mitchy

Leiloona-2.2

clic

Leiloona-335e-Mitchy

Les bras en croix. Une image furtive s’invite, fait irruption devant ses yeux ou dans son imagination ? Elle ne saurait dire…
Elle n’est pas croyante mais le Christ s’interpelle soudain. Est-ce un miracle ou plutôt une hallucination ?…

Derrière la vitre du train qui s’éloigne, ses pensées s’emballent. Enfermée dans un cocon de silence, debout dans ce wagon rempli de gens qu’elle ne connaît pas, elle fait signe de la main à celle qui est restée sur le quai, immobile, les bras levés. Signe d’au revoir ou signe de détresse à cause de ce départ précipité et inexpliqué ?

Elles deux, ce fut une belle aventure. Elle emploie déjà le passé. Pourtant, elle sait qu’il ne faut jamais dire « jamais »… « Jamais dire jamais, ni qu’on s’en fout des souvenirs » Elle sait qu’elles s’aimaient…

Voilà qu’elle fredonne tout à coup la chanson de David H. Les chansons, comme les images, écrivent nos histoires. « Le coeur a ses raisons que la raison ignore« . C’est drôle ce besoin qu’elle éprouve de se réfugier dans les paroles ou les citations des autres lorsqu’elle n’est plus en mesure de faire face à la réalité du moment. Elle se fait souvent cette réflexion. Ces digressions sont la seule façon de surmonter ses vides, ses doutes, ses peines.

Désormais, elles ne dormiront plus ensemble. Elles devront se réinventer une nouvelle tranche de vie, reconstruire un nouveau nid. C’est ainsi.

« Chic c’est lundi »

Ma vie bloguesque est rythmée par les rendez-vous jeux avec mes Aminautes.

BERNIE SHOOT-logo-lundi-soleil

Le premier lundi de chaque mois, Bernieshoot nous invite à poster une photo sur un thème qu’il a choisi, en respectant son règlement ICI

Pour ce mois d’août, c’est livre

Un vrai supplice pour me mettre d’accord avec moi-même pour le choix de ma photo ! Un livre ancien, un vieux livre, un beau livre, un livre de chevet, un livre abandonné dans ma PAL, un livre choisi dans une boîte à lire, un livre sur un de mes dadas, un livre que je lis et relis depuis plus d’un demi siècle ?…

Ami Bernie, tu me compliques la vie ! … Le livre élu va vous étonner. Pourtant si vous saviez combien de fois je l’ai ouvert, feuilleté et étudié…

4e de couverture :
« Si la pulpe des fruits vous intéresse plus que leur écorce,
Si les lois secrètes des saisons et de la terre vous guident dans toutes les circonstances,
Si vous êtes quelqu’un sur qui l’on peut compter, avec il il faut compter et qui compte dans la vie des autres,
Si votre équilibre passe par les enfants, les bêtes et les plantes, 
Si vous avez besoin de posséder les êtres et les choses pour en jouir,
Si le travail, le courage et l’entêtement sont vos atouts maîtres,
Si c’est toujours l’amour et le bon sens qui vous guident,

Alors… ouvrez ce livre, vous êtes un Taureau solide et sûr, relié à la nature, à la bonne chère, aux êtres aimables par toutes les fibres de votre corps, un Taureau avide et généreux, sensuel et jaloux, que la vie comble lorsqu’elle l’autorise à prendre racine. »

Le Grand Livre du Taureau
par Jean-Pierre Nicola
« né sous le signe du Taureau »

Gd livre Taureau