Le Projet de Ma’

Nous sommes le 20 !
Priorité au Défi de Dame Uranie, évidemment, mais comment laisser tomber Ma’ et son projet « clair/foncé » ICI alors que depuis des semaines je veux montrer cette photo !

Lors de ma balade solitaire à Annecy lors du Festival vénitien 2019, cette scène m’avait interpellée… Pourquoi cette jeune femme avait-elle choisi l’ombre ?

clair-foncé Annecy

A cause de son maquillage ?
Pour laisser le buste dans la lumière ?
Je ne le saurai jamais…

Publicités

Le Défi du 20 avec Dame Uranie

C’est son mois, que dis-je « son » jour. Dame Uranie me précède de 20 jours exactement  pour ce saut dans une dizaine un peu inquiétante pas très rassurante. Il nous faut regarder les choses en face, le meilleur est derrière nous, alors efforçons nous de vivre ce futur limité le mieux possible.

Joyeux Anniversaire Marie-Paule
rendez-vous dans 10 ans !
bouquet fleurs

Est-ce donc par hasard que Dame Uranie nous propose ce thème ? clic

Le Miroir, que vous évoque le mot miroir, avez-vous de beaux miroirs à la maison, dans vos sacs à main, aimez-vous ou détestez-vous vous mirez, tout tout ce qui vous passe par la tête sur le miroir, mon beau miroir…

miroirimage du Net

Quelques glaces à la maison, celle sur l’une de la double porte du placard dans l’entrée, celle de la salle de bains et un petit miroir dans ma chambre. Je ne suis pas fan de mirage ! J’ai également deux petits miroirs ronds de sac qui dorment sur une étagère, dont l’un vient d’Australie et je viens de m’apercevoir que mon Huawei en possède un aussi.
Ah si, j’oubliais l’horrible miroir tournant grossissant sur un mur de la salle de bains, -je vous épargne l’image-

miroirimage du Net

« Quand vous vous regardez dans un miroir, qu’est-ce que vous y voyez ?
Est-ce que c’est la personne que vous avez rêvé d’être ?
Est-ce que vous regrettez ce que vous êtes devenu (e) ?
Est-ce que vous êtes passé (e) à côté de votre vie ? »
Les Frères Scott – Dan

Des questions que je ne me pose pas car je ne crois pas que l’on puisse se faire la vie que l’on veut… Si je me regarde, je me vois telle que je suis, avec les années qui passent et qui marquent… Alors pas question de me remettre en question chaque fois que je passe devant une glace. Quoi que… En se regardant, le doute peut s’installer… Notion de temps, notion de beauté, le reflet de soi est un miroir aux alouettes selon l’expression, c’est-à-dire un piège.

Pourtant, nombreux sont les peintres qui adorent peindre des autoportraits. Récemment, j’ai suivi une conférence sur Van Gogh et j’ai appris qu’il utilisait un riorim pour se peindre

Van Gogh-1889image du Net

Et qui, enfant, n’a pas imité Le Vinci et pratiqué sans le savoir l’écriture spéculaire ?

Vinci


Imaginer c’est aussi se libérer l’accès à l’infini des possibles »
même si je n’ai pas beaucoup d’imagination !

a-miroir
Nicole-cadre-château Cormatin
Lors de ma visite du château de Comartin en Saône et Loire,
je m’étais bien amusée à « remplir » ce miroir !

J’adore également photographier l’envers du décor dans l’eau. Lac, bassin, flaque d’eau, tous ces supports naturels rendent des images surprenantes et la plupart du temps artistiques.

parc Manillier à Pierre-Bénite
cof

vue dans un pare brise
cof

Comment ne pas évoquer Alice au Pays des Merveilles et la suite, Alice de l’autre côté du miroir, ces contes écrits par Lewis Carroll qui n’ont pas pris une ride depuis la deuxième moitié du 19e siècle. J’ai relu le premier et je vais me procurer le deuxième, un voyage imaginaire et fantastique.

Alice-de-l-autre-cote-du-miroir

F I N

Pour le Défi du 20 mai, je prends la main !

une citation de Platon me plaît beaucoup :
« le vin est le lait des vieillards »
je vous invite à faire un petit tour d’horizon
des vins de votre région
cof

@ bientôt

Sharbat Gula

En ce moment (jusqu’au 26 mai) à la Sucrière se tient l’exposition « Le monde de Steve McCurry » clic
Un délice ! Lyonnaises, Lyonnais, allez-y.

Un peu comme pour la Joconde, je n’avais d’yeux que pour la photographie, image-icône de l’Afghane aux yeux verts.  (photos prises avec mon Huawei)

cof

Steve McCurry a pris la photo en 1984 dans le camp de réfugiés de Nasir Babh, au Nord du Pakistan.

Sharbat Gula est devenue célèbre après la couverture du National Geographic de juin 1985 (photo choisie finalement entre deux photos dont une autre avec le visage caché par sa main).

cof

Issue de la tribu des guerriers fondateurs de l’Afghanistan moderne, les Pachtounes, elle avait 13 ans en 1984 et avait fui son pays.

Obsédé par son modèle, Steve McCurry est parti plusieurs fois à sa recherche. En 2002, il la retrouve en Afghanistan, mariée, 3 enfants.

22 ans après, en 2016, il la retrouve enfin, au Pakistan (où elle risquait la prison pour détention de faux papiers). Elle n’a que 35 ans…

Expo photos Steve McCurry (6).jpg

L’affaire s’est arrangée. Sharbat Gula est revenue en Afghanistan avec maintenant 4 enfants.

L’exposition de Steve McCurry présente plus de 200 photos imprimées en grand format. Chacune de ses images, pour la plupart connues dans le monde entier, renferme un univers complexe d’expériences et d’émotions.
Conçue par Biba Giachetti, cette expo propose un long voyage dans le Monde se Steve McCurry, de l’Afghanistan à l’Inde, de l’Asie du Sud-Est à l’Afrique, de Cuba aux Etats-Unis, du Brésil à l’Italie, à travers son vaste et fascinant répertoire d’images, où l’Humain est toujours le protagoniste principal, même s’il n’est qu’évoqué.

Notre-Dame

Notre-Dame ravagée, sa « forêt » dévastée, mais Notre-Dame debout, malgré l’attaque de sa tour Nord.
Comme vous, j’ai assisté, hier, en direct à la télé, à cet incendie monstrueux qui a ravagé ce lieu sacré.

Notre-Dame en flammes, la France entière atterrée, muette, est en larmes devant Notre-Dame martyrisée.

La Foi peut tout. Croyons et prions. Durant cette Semaine Sainte, le Hasard a fait un miracle, Notre-Dame ne s’est pas effondrée.

Et comme le nerf de la guerre c’est l’argent, soyons solidaires, donnons à la Fondation Patrimoine.

Notre-Dame

Les photos du samedi

Ma’ l’avoue, elle se surprend elle-même avec sa liste des 52 projets !
Après « légume » et avant « clair/foncé » elle nous propose pour ce samedi

« architecture » ICI

Ma foi, pourquoi pas ? Les églises, musées, châteaux, etc. vont crever nos écrans d’ordi !

Mais Moi, vous me connaissez, souvent je prends aussi la consigne à la lettre…

Désormais le Grand Hôtel Dieu rénové est une source de fierté et d’admiration. Cette renaissance de ce lieu magique en plein coeur de la presqu’île est vraiment une belle réussite. Nostalgique de mon Lyon ancien, j’admire l’immense verrière sans perdre mes repères de petite fille, le cloître et le grand dôme sont toujours la !

cof

cof

L’Hôtel 5* Inter Continental Lyon Hôtel Dieu ouvrira ses portes en juin, tandis que le Grand Réfectoire (des Soeurs hospitalières), restaurant bistronomique, situé tout à côté, est ouvert depuis quelques mois.

 

Je joue aussi avec Patricia ICI 
24 heures Photopour ses 24 Heures Photo
dans l’esprit de Ma’
j’ai adoré cette maisonnette perchée mini arbre
maison arbre.jpg

 

Blablatage

Un jeudi sans poésie, ça vous dit ?
J’ai envie de prendre du temps pour blablater épistoler un peu avec vous.

école2

Hier, les équevilles ont enfin été évacuées. Ca commençait à emboconner. Je peux ressortir les miennes (de poubelles !).
Reste encore à se débarrasser des poubelles jaunes, comme des gilets…

Le grand débat-lage est clos. C’est pas trop tôt. Les soliloquages fleuves présidentiels m’ont un peu rasée.

Aujourd’hui, rendez-vous place de la Comédie, les retraités vont manifester à cause du Gouvernement « sourd-dingue ». Tout bien réfléchi, je vais les laisser faire. J’irai plutôt rendre visite au grand Suédois et pourquoi pas -puisque je suis une « nantie » j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi- me payer une assiette de saumon fumé à la Cafet’, avant qu’ils me collent un nouvel impôt pour financer tout ce qu’ils vont donner aux pas nantis.

Ma place, en face, est toute feuillue, la température est plutôt douce, le soleil assez présent, en un mot c’est le Printemps. Vraiment, il était temps. En même temps, chaud et froid se font la guerre, bien décidés à m’enrhumer. A cette période de l’année, il faut prévoir la doudoune pour le matin et le soir, un petit blouson léger pour le midi et bien sûr le parapluie. Avec l’ordi, l’agenda et le sac à main, ça commence à peser et ça me détraque les épaules.

Mon jasmin n’a plus de fleurs mais mon schlumbergera (cactus de Noël) est tout en bouton après 4 énormes fleurs cet hiver

fleur cactus Noël

Quoi d’autre ? Faudrait bien que je parle ici de mes sorties, mes expos, mes découvertes. Comme j’ai plus de temps libre, j’en profite à l’utiliser au mieux, pour me « culturer ». Et ça marche ! Faut juste pas oublier de s’inscrire partout avant d’y aller, on est obligé de montrer sa carte d’identité et d’attendre pour se faire fouiller son sac. Un peu comme pendant l’Occupation…

A partir de la semaine prochaine, je sors ma valise, un vrai kif, ou j’en achète une autre plus grande car les Saints de Glace vont s’inviter au voyage ! Le compte à rebours a commencé, j’ai hâte et j’angoisse à la fois de me carapater loin d’O. en laissant Natty pendant 8 nuits et 9 jours. Son Papa crevette veillera sur elle mais sa Maman chat va drôlement lui manquer.

Avant d’embarquer, j’irai déguster des soupions chez Etienne et des huîtres chez Toinou car au retour pas question de bambaner, dès que je descendrai du bateau, je sauterai dans un TGV pour retrouver Natty !

Ah je vois, vous voudriez bien savoir sur quelle galère paquebot je vais naviguer.
Ben ça, c’est pas possible. Surprise, même pour moi !
Et une semaine en all inclusive, aïîîe, Antiblues, ça va faire des dégâts !

Je vous promets de Facebooker et WhatsApper un peu, si le réseau le permet…

Sinon, je vais bien, tout va bien
A samedi avec Ma’

Merci de vos visites et de vos mots doux

Merci

Projet de Ma’

Ce rendez-vous hebdomadaire avec Ma’ ici est un rituel bien sympathique et l’occasion de se laisser surprendre par les Aminautes.

Me revoilà avec le mot de Ma’ légume.

En octobre dernier, au Parc de la Tête d’Or, à l’occasion du Festival des courges, rencontre avec ce pâtisson solitaire, tout blanc, posé sur la pelouse, genre soucoupe volante échouée sur terre

patisson

J’ai cuisiné quelques pâtissons, il y a longtemps, et ma foi c’était très bon

On & Off

Si vous saviez comme c’est bon de s’arrêter parfois. De refuser d’avancer, de dire NON.
Je devrais faire une petite cure de Off plus souvent.

Juste quelques obligations incontournables et le reste du temps RIEN.
Mes batteries étaient complètement à plat, il m’a fallu du temps pour les recharger !

Me revoilà, vieille & rebelle ! Car, OUI, j’ai appris à dire NON. Je n’en reviens encore pas. La première fois, ça m’a coûté mais maintenant c’est devenu « normal ». Si je n’ai pas envie, je ne me force pas plus…

En même temps, Vous m’avez manqué terriblement et ça me tentait de jouer. J’ai fait du vide dans mes activités, j’ai rendu, sans les lire, deux livres qui me bloquaient depuis des mois et ainsi, je me sens plus légère. C’est pas peu dire, car ma balance a penché à gauche. Là aussi, j’ai arrêté de focaliser, et tout va mieux !

J’ai avancé en solitaire, muette comme une carpe, et me suis fait des petits plaisirs « secrets » que je dévoilerai au grès de mon humeur et de mon temps libre.

Je ne me refourrerai pas dans ce tourbillon de jeux, de billets, de commentaires. Désormais, je ferai à mon rythme et à ma guise. A vouloir trop faire plaisir aux autres, on se fait du mal à soi-même…

Et croyez-moi, aucun canular dans ces lignes, tout est vrai même si j’ai choisi de revenir aujourd’hui
1er avril

Les Plumes avec Emilieberd

« Levons-nous, le jour bleu colle son front aux vitres, 
La note du coucou réveille le printemps…« *

Depuis que le Printemps est là, j’ai retrouvé la forme et c’est un vrai plaisir de revenir dans notre monde virtuel.

Ca tombe bien, aujourd’hui, Emilie clic propose une séance de Plumes. Et même Miss Aspho a déposé un mot lundi, donc elle va jouer écrire ! Alors, je ne rivalise pas et je fais un billet soénien !

plume2019
Et en même temps, ça tombe mal, c’est samedi…
Hasard du calendrier, réaction immédiate, j’en profite pour imaginer un billet deux en un, avec le Projet de Ma’ « matin » clic. Antiblues va adorer ce mélange des genres !

photo lors d’une balade urbaine, mardi matin, place Croix Paquet
cof

« … Les arbres font danser leurs feuilles déroulées 
Et teignent leurs bourgeons d’un petit point de fard
C’est l’heure puérile où la margelle est rose... »*

Demain, ce sera l’heure d’été, le temps qui s’allonge au soleil généreux.

« Cueille le jour sans te soucier du lendemain et sois moins crédule pour le jour suivant »  Horace

13 mots ont été cueillis d’après le thème Carpe Diem : plaisir – hasard – profiter – cueillir – aujourd’hui – lendemain – rose – serein – poisson – prolifération – latin – immédiate – margelle + désir/décadent/dévore

Vous l’aurez remarqué, avec ce préambule, dix mots sont déjà placés !

Loin de moi l’idée de noyer le poisson avec un blabla inconséquent, même si le désir d’écrire pour ne rien dire me dévore…

J’avoue que j’étais assez sereine, mardi matin, après lecture de la liste sans prolifération de mots implaçables. Pas une seconde, j’ai eu le sentiment d’y perdre mon latin.  Pas une seconde, j’ai eu l’envie de donner un coup de règle (celle, en bois, de Miss Aspho !) à l’auteur assidu du mot tordu  qui tue.

  • extrait du poème Le jour de Cécile Sauvage

Le Défi du 20 avec Antiblues

Moi, vous me connaissez, une promesse c’est sacré ! Si bien que je reviens pour ce 20 et les suivants, m’étant déjà inscrite chez Vonnette pour le 20 mai !

Antiblues a changé son thème de Défi du 20… Et sur ce thème là, rien à dire… ou plutôt rien envie de dire sur le sujet…
Parler de son premier amour, clic, ça va donner quoi donc ?
Des pirouettes sans doute !… ou pas !!

Jouer n’est pas tricher, cependant. Alors, j’ai fait une longue introspection, sollicité ma mémoire et un objet s’est imposé -après mon pouce quand j’était bébé-. Bien sûr, je n’ai pas gardé ce petit bijou.

Mais pour Antiblues, je suis prête à tout !

Une recherche sur le Net, un choix pas facile, quelques pécuniaux gaspillés, et le voilà à nouveau dans ma maison. Bien sûr, ce n’est pas le mien, mais c’est le même, un peu vieilli, avec une odeur de renfermé, des pages un peu jaunies, qu’importe… Un petit coup de lait démaquillant sur la couverture pour enlever des traces et le voilà prêt pour sa deuxième vie !

Mon Premier Larousse en images, je l’ai tellement aimé, feuilleté, lu et relu ! Un cadeau que je n’ai pas oublié. De A à Z, 2 000 mots et définitions dans cette édition de 1956. J’avais 7 ans, je savais lire et c’est avec ce grand livre d’images que j’ai appris à me servir d’un dictionnaire.

Mon Larousse en images (1)

J’ai été voir la définition de jeu
Mon Larousse en images (2).JPG

En 2005, 50 ans plus tard, ma fille m’a offert la 100e édition du Petit Larousse.
59 000 mots ! Celui-ci est comme neuf. C’est aussi une relique !
Larousse 200e édition (1)
et pas moins de deux colonnes pour la définition de jeu !
Larousse 200e édition (2)

Le Défi du 20 avril sera mené par Dame Uranie car Avril c’est son mois ! Elle nous propose de réfléchir sur Le Miroir, que vous évoque le mot miroir, avez-vous de beaux miroirs à la maison, dans vos sacs à main, aimez-vous ou détestez-vous vous mirez, tout tout ce qui vous passe par la tête sur le miroir mon beau miroir…

(Encore) absente… mais je reviens très vite lire et commenter vos Défis.