Chic c’est lundi

Et voilà septembre avec la couleur « orange » pour les Lundis au soleil de Bernieshoot clic

Moi qui suis très prévoyante, cette semaine je me suis laissée dépasser par le temps et ce matin j’ai été confrontée à la nouvelle version de WP pour préparer ce billet…
Tout est bien qui finit bien, je suis à l’heure !

Lors de ma rando jeudi dernier à Ste-Foy-les Lyon, j’ai eu l’embarras du choix entre les cosmos et les canas oranges dans un massif de fleurs, tout près de la mairie. Des fleurs bien arrosées, en parfaite santé.

Et ce matin, je suis en accord parfait avec les fleurs de Bernie 😆

Projet de Ma’

Tout a repris son cours normal dans notre vie d’après. Mais Ma’ regarde encore derrière elle pour ce Projet qui évoque le Touriste ! clic

On lui pardonne, lors de l’élaboration de son calendrier 2020, elle ne pouvait pas se douter de ce qui allait se passer quelques semaines plus tard…

A Lyon, j’en ai bien croisés quelques uns mais j’étais tellement surprise que je n’ai pas pensé de les prendre en photo…

Alors, j’ai pioché, pioché dans mes archives… Comme je suis très respectueuse du « droit à l’image », je ne prends pas la liberté de tirer le portrait des gens et surtout j’ai horreur de les avoir sur mes photos !

cof
2017 – aéroport Saint-Exupéry

Jeudi en rumination

corona chat raison

Un billet d’humeur, politiquement correct ou non…
Dire la vérité, ça fait du bien !

Tout est redevenu (presque) comme dans la vie d’avant -agitation, bouchons- sauf que dans cette vie d’après tout est plus compliqué et plus lourd à gérer -masques obligatoires partout à Lyon et Villeurbanne, gel, queues partout et foule dans les transports en commun-

chatMerci Patricia !

Alors voilà, trop contents, des marginaux -anciens gilets jaunes mais pas que- ont trouvé du grain à moudre ! Ils vont manifester les samedis contre… TOUT ! les masques, les libertés empiétées, les vaccins, l’insécurité -qu’ils créent eux-mêmes parfois-… Ils sont « libres » gueulent-t-ils ! J’y crois pas 😥
Je souhaite juste que ces irresponsables soient assez malades à leur tour pour qu’ils comprennent la couche de bêtise qu’ils se trimbalent et qu’ils se souviennent de tous ceux qui sont morts ou qui en souffrent encore.
Et si on offrait une semaine de vacances en Corée du Nord à tous ces contestataires ? Je suis sûre qu’à leur retour, ils trouveraient que les lois de la République française ne sont pas si terribles que ça.

Bien sûr, c’est désagréable de porter un masque partout, tout le temps, c’est un budget à la longue, mais il faut respecter les autres en se protégeant soi-même.

Une grande lessive s’impose régulièrement. Lessive ? Oui-oui, lessive, je ne porte que des masques en tissu qu’il faut laver et repasser ! Comme dans le temps, une nuit de trempage avec le lavage et repassage après séchage…

Bien sûr, les mesures barrière sont contraignantes, il faut sans cesse faire attention, mais on ne peut pas revivre des semaines de confinement total.
Bien sûr, le vaccin n’est pas pour demain et si on en trouve un, sera-t-il efficace et sans conséquences sur notre santé ?

Alors voilà, le PSG a perdu en finale de la Coupe de la Ligue. Moi, vous le savez, les « footeux célèbres » ça m’énerve. Neymar a pleuré des larmes de crocodile après avoir joué encore plus mal que d’habitude. Il s’en fiche, il gagne 48 millions par an sans d’obligation de résultat… Il s’en contre fiche en vacances sur son yacht et testé positif depuis…

Y’a de quoi faire râler tous ceux qui bossent en entreprises et qui se battent et stressent pour atteindre leurs objectifs 🙄
Et tous ces inconscients qui se sont regroupés pour fêter ce résultat (bon, on peut en dire autant de l’OL qui a chuté en demi finale) se « contaminent » entre eux et surtout propagent le virus.
Bravo à l’Equipe féminine lyonnaise qui a gagné, elle… Mais, comme d’hab’, elles n’ont pas été fêtées selon leur mérite 😥

Bleues

10 petits nègres Alors voilà, les Dix Petits Nègres d’Agatha Christie (je l’avais bien dit !) n’ont pas résisté à l’opinion populaire. Ils seront toujours dix, Ils étaient Dix désormais, devenus des « soldats » dans la nouvelle édition qui vient de paraître…
Il faut vite se procurer l’ancienne édition, elle va devenir collector et son prix va flamber, comme l’or !

Et Valeurs actuelles ? Moi qui croyais -innocemment- que c’était une revue sérieuse qui traitait les informations boursières, voilà qu’ils dérapent grave avec leurs propos injurieux et intolérables.

… Ayé, Soène, t’as fini de râler ?

Ben non, encore une nouvelle qui m’a mise en rogne : ma croisière sur la Garonne est annulée… j’ai été obligée de la reporter en avril 2021.
Et moi qui avais commencé ma liste des choses à mettre dans ma valise 😥
Attendre encore presque huit mois alors que nous avions réservé en septembre 2019, c’est pas la mort du petit cheval, hein 🙄

grrr

Et ce matin, pour couronner le tout, la nouvelle version WP m’est imposée ! J’ai pas le temps de m’énerver pour ça, je pars bientôt en rando et à l’idée que je vais pique-niquer au bord de l’eau, ça me calme illico !

Chic c’est lundi

Bernie-chic c'est lundi 2020

clic

La vie en bleu

La vie en bleuimage du Net

Comme l’a dit Beaumarchais, tout finit par des chansons, pour terminer cette série en bleu, impossible de ne pas évoquer Une vie Saint-Laurent d’Alain Chamfort, C’est une maison bleue de Maxime Le Forestier et les Mots bleus de Christophe, … les mots qu’on dit avec les yeux…

Et puisque décidément, ce Lundi au Soleil n’est pas comme les autres, je prends la liberté de rééditer un de mes billets posé quelque part sur l’un de mes anciens blogs -mais lequel ?- que je viens de relire et que je trouve beau 😉

les mots bleus Deauville
image So’N -Deauville-

« La difficulté va résider à rassembler environ mille mots dans la journée de dimanche !… La mission s’est avérée impossible.
 Un flot d’idées me submerge. L’esprit encombré de mots, de textes et d’images, je mets de la distance avec les propos philosophiques de Colic et je vogue vers d’autres airs, bien loin de la balade en jazz de son « Partido ».
Je tente laborieusement d’organiser mes pensées. Encore un beau sujet d’évasion et un bon prétexte pour me détourner de la petite musique lancinante de l’intendance dominicale…
Le bleu, en chef d’orchestre, installe mes souvenirs, comme des musiciens qui ajustent leurs instruments, dans une cacophonie silencieuse. Les partitions sont en désordre dans ma mémoire. Mais pour jouer est-il besoin de respecter une quelconque chronologie ?
L’harmonie de ce billet naîtra ou non de mes coups de cœur, éphémères ou parfois plus durables, qui pourtant ont laissé des traces indélébiles, pour le moment… Car, si le cœur n’a pas de rides, la mémoire est comme un disque dur, elle peut lâcher n’importe quand…
Une chanson de l’album « Une vie Saint Laurent » d’Alain Chamfort s’impose en premier dans mes pensées. Les couleurs éclatantes du jardin Majorelle sont intactes, tellement plus nettes que sur les photos papier qui s’effacent au fil du temps.  Le bleu Majorelle est vif comme la lumière et les parfums de Marrakech qui ont su si bien inspirer YSL, le grand couturier.
Plus classique et plus connue, la douce mélodie de Maxime Le Forestier revient encore et encore « C’est une maison bleue … accrochée à ma mémoire… peuplée de lumière et peuplée de fous… elle sera dernière à rester debout… » Impossible par contre de retrouver le nom du chanteur qui se l’était appropriée, en version orientale que j’avais beaucoup aimée.
Et pour compléter cette trilogie musicale, la voix fragile de Christophe m’a longtemps poursuivie. Rempli de bleus à l’âme, il a crié « Aline » et j’aime toujours autant évoquer « Les mots bleus », « des mots qu’on dit avec les yeux, ceux qui rendent les gens heureux… »

Merci Bernie pour ton bleu d’août !

Projet de Ma’

Pour terminer ce mois d’août, Ma’ propose Héros pour son projet du jour clic

Hélas, on en a beaucoup entendu parler de ces « héros » qui ont lutté pour sauver des vies durant ce printemps 2020. Des gens anonymes -ou pas- « normaux » de professions différentes mais surtout médicales, qui ont fait leur boulot, fourni tant d’efforts et risqué leurs propres vies pour tous les malades mais aussi le reste de la population.

Je ne manque jamais une occasion d’évoquer « mon » Héros.

Pour les Aminautes qui me suivent depuis WordPress (et qui ont le temps ou/et l’envie de lire mes autres billets !) il suffit de cliquer sur l’année ci-dessous en bleu

Traboules de Plume
en 2009
en 2010

Soène aux mots passant
en 2013

Romanin, Rex, Max, Artiste, Serviteur de la République, Résistant, de son vrai nom, Jean Moulin, est toujours bien présent à Lyon, à la prison Montluc dans le 3e, au Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation dans le 7e, à la Mairie et au Mémorial Jean Moulin à Caluire, en peintures, en bustes et en statues.

a-fresque Jean Moulin (3)

 

Jeudi en dictée

Décidément cette année 2020 a tout bouleversé, jusqu’au Tour de France qui partira après demain de Nice. Ce qui me plaît pourtant c’est que, cette année, ce Tour de France 2020 porte bien son nom, il se déroulera exclusivement en France, avec même une étape à Lyon le weekend du 12-13 septembre !

Et comme ce sera la rentrée scolaire mardi prochain, quoi de mieux pour réviser qu’une dictée qui a pour sujet… le Tour de France, bien sûr.

dictées

Dans le livre Dictées d’hier et d’aujourd’hui (page 161) j’ai choisi celle suggérée par Philippe Delerm, également grand amateur de vélo et de l’ambiance du Tour,. Un écrivain de ma génération que j’apprécie -et qui rejoindra le Club des septentenaires le 27 novembre prochain !-

« Le Tour de France, c’est l’été. L’été qui ne peut pas finir, la chaleur méridienne de juillet. Dans les maisons on tire les persiennes, la vie devient plus lente, la poussière danse dans les rais du soleil.
Se tenir à l’enclos quand le ciel est si bleu semble déjà discutable. Mais s’avachir devant un poste de télévision quand les forêts sont profondes, quand l’eau promet la fraîcheur, la lumière ! Pourtant on a le droit, si c’est pour regarder le Tour de France. Il s’agit là d’un rite respectable, qui échappe au farniente bestial, à la mollesse végétative.
D’ailleurs, on ne regarde pas le Tour de France. On regarde les Tours de France. Oui, dans chaque image du peloton lancé sur les routes d’Auvergne ou de Bigorre s’inscrivent en filigrane tous les pelotons du passé. Sous les maillots fluo, phosphorescents, on voit tous les anciens maillots de laine -le jaune d’Anquetil, toute juste paraphé d’une broderie Helyett ; le bleu-blanc-rouge de Roger Rivière, avec ses manches si courtes ; le violine et jaune de Raymond Poulidor, Mercier-BP-Hutchinson. A travers les roues lenticulaires, on devine les boyaux croisés sur les épaules de Lapébie ou de René Vietto. La caillasse solitaire de La Forclaz s’ébauche sur le bitume surpeuplé de l’Alpe-d’Huez.
Il y a toujours quelqu’un pour dire : – Moi, ce que j’aime dans le Tour, c’est les paysages ! »

vélo

Chic c’est lundi

Bernie-chic c'est lundi 2020

clic

La vie en bleu

J’ai hésité entre la roue de Lyon, illuminée parfois en bleu, sur la place Bellecour, désormais présente tous les hiversroue bleue

 

et les pictogrammes qui guident Navly

navly_diapo_20160903_12image empruntée à Kéolis

La navette électrique autonome et gratuite, qui circule sans bruit et sans conducteur le long du quai Rambaud, à la Confluence, intrigue les passants. Inaugurée en 2016, elle est guidée par des pictogrammes tout au long de son parcours sur 1,350 kilomètre qui dure 10 minutes environ clic

Période d’été ou virus, la navette n’est plus là pour le moment

cof
cof
Confluence-parcours Navly (1)