Au boulot…

En apnée ? En hypnose ? En vacances ? Rien de tout ça. Je suis en « inscriptions » ! La semaine dernière et celle qui vient, départ à 7 h 30, retour vers 18 h. Je suis un peu saoule par ce remue-ménage et saoulée d’avoir à résoudre les problèmes…

Presque 600 adhérents (moyenne d’âge 75 ans) à gérer qui consomment plus d’une dizaine d’activités, ce n’est pas simple et pas cool du tout. Il faut expliquer, répéter, vérifier, téléphoner relancer… comme à l’école !

Sans oublier les picnics de midi car l’association est ouverte aussi entre midi et deux. Cette double logistique me prend tout mon temps et toute mon énergie. Et toujours cette température qui dépasse les 30°…

Le 24 septembre, cette folie sera passée. Je vais pouvoir me reposer…

Catichou, je serai quand même au rendez-vous pour ton Défi du 20

MERCI à tous mes fidèles Aminautes qui passent en mon absence !

Merci

Publicités

Clic Clic chez tOrtue

Vendredi chez Tortue

Oui oui le vendredi, je rejoue avec tOrtue 
ICI

une photo
rigolote
poétique
insolite
anodine

Ils sont dans les vignes les Moineaux* !
(chanson de 1931)
cofun CD pour faire peur aux voleurs à plumes ?
on connaît la chanson !

*la petite histoire nous apprend qu’en fait, une famille bourguignonne s’appelle Moineaux, j’aime bien ce petit clin d’oeil à nos petits oiseaux pilleurs

Pub !

Un mel a été envoyé aux adhérents de l’Association des Auditeurs de l’UTA (2AUTA) pour qu’ils fassent de la pub pour la rentrée. Relayer sur la Bloguo, pourquoi pas !
La Commission Communication a créé un flyer « nouvelle génération », super flashy !

Sur http://www.2auta.org vous trouverez tous les détails de nos activités.

Lyonnaises, Lyonnais, venez, voyez et inscrivez-vous !
Flyer 2018

La Résistante Immortelle au Panthéon

En fin de matinée, Simone Veil et son époux Antoine, feront leur dernier voyage pour rejoindre la montage Sainte-Geneviève.

photo du Net
je suis prête à retirer cette photo à la simple demande de son auteur
Simone & Antoine VEIL

Le couple Veil rejoindra deux autres couples, Marie et Pierre Curie, Sophie et Marcellin Berthelot.

Le 5 juillet dernier, lors de ses funérailles nationales aux Invalides, le Président de la République avait annoncé que les époux Veil seraient transférés au Panthéon

…Mais un jour dans notre vie
Le printemps refleurira
Libre alors dans ma patrie
Je dirai tu es à moi.
Oh ! terre d’allégresse
Où nous pourrons sans cesse
Aimer – Aimer.

Le chant des Déportés
ou chant du Marais
clic

Si j’ai bien compté, 5 femmes et 73 hommes sont « entrés » au Panthéon,  dont une Scientifique et 3 Résistantes, Sophie B. étant « l’inconnue », seulement là pour accompagner son mari, tout comme Antoine V. son épouse.

Je ne porte pas de jugement. Je constate simplement que les hommes ont encore beaucoup de chemin à faire pour changer leurs mentalités…

Il faudra que j’écrive à la Première Dame, très influente, pour qu’une modification soit apportée à la frise sur le fronton de ce bâtiment. Ainsi, on pourrait enfin lire :

Aux grandes Femmes et aux grands Hommes, la Patrie reconnaissante

Panthéon-fronton
image du Net

A 11 heures, je serai devant ma télé et je pleurerai d’émotion…
Qu’ils sont forts et beaux ces moments-là.

Bac

Ce rendez-vous est un événement national. Les premiers bacs datent du 13e siècle.

Le 26 mars dernier, un doodle de Google fêtait l’anniversaire de naissance (il y a 194 ans) de Julie-Victoire DAUBIE, figure du féminisme et de la lutte pour l’égalité homme-femme. Il n’en fallait pas plus pour titiller mon savoir !

Google-Anniv' naissance Julie-Victoire Daubié

Un peu de culture ne fait jamais de mal !

Née le 26 mars 1824 du côté de Bains-les-Bains en France, elle est la première femme à s’inscrire aux épreuves du baccalauréat, à Lyon, et à le décrocher en août 1861, à 37 ans. Le  28 octobre 1871, époque où les cours sont encore interdits aux femmes, Julie-Victoire Daubié devient la première licenciée ès Lettres.
Militante pour le droit de vote des femmes et pour l’accès des femmes à l’éducation, elle exerce également la profession de journaliste avant de mourir à l’âge de 50 ans (26 août 1874).

Au 19e siècle, pas de notes mais des boules :
– 6 boules rouges : abstention
– 3 boules blanches : avis favorable
– 1 boule noire : avis défavorable

BON COURAGE à tous les candidates et toutes les candidates
et aux Profs qui devront corriger les copies !

Mon brunch sauvage

by Octavie and the Foodies clic
et Fanie Green Monsters

Edition Maman d’Amour
brunch, bouquet de fleurs et petit message perso

bouquet Mob Hôtel

Pour la Fête des Mères, Mademoiselle Nanou m’avait invitée à bruncher car elle sait que j’adore ça !

Rendez-vous donné à midi pile au Mob Hôtel Lyon Confluence clic

cof

Arrivée avant l’heure, je constate qu’une joyeuse agitation est déjà en place, au milieu de plantes vertes et fleurs colorées

cof

Une pause végétale, bio et « pipole », comme dit l’Ami Antiblues. Je ne savais pas encore quelles drôles de surprises m’attendaient… Mlle Nanou sait que je suis bon public et toujours prête pour de nouvelles aventures… Bon ok mais juste une fois pour voir !

cof

cof

Pas de plastique pour les assiettes et les couverts, juste pour le verre-souvenir rempli d’eau détox à volonté, comme pour les salades et les desserts

Sur le buffet, graines à gogo pour le bien-être, la peau, le moral, etc., herbes aromatiques en pot et petit ciseau pour couper les brins de ciboulette directement dans les assiettes, et des saladiers bien assaisonnés.

Courge, sésame, tournesol, lin, pavot, etc. pour les graines, et des mélanges improbables mais délicieux pour les salades, jeunes pousses d’épinard, tomates cerise, pommes de terre nouvelles sautées, fraises, noix de cajou, etc., tapenade noire, concassé de pois chiche, etc., avec des galettes au maïs, aux graines, à la farine de châtaigne, le tout à volonté pourvu que l’on aille se servir avec le bracelet.

assiette vegan1

A notre grand étonnement, nous n’avions plus faim du tout. Du porridge, des fruits en salade, des petits cakes au miel et un café.

Nous avons joué le jeu sans faillir. Pas de Rosé pourtant proposé en supplément. L’eau détox était buvable !
cof
Pour digérer et avant d’aller déguster une double glace avec chantilly chez Terre Adélice à Saint-Jean (!!) nous avons exploré la boutique du Mob Hôtel, fait du lèche vitrine dans les petites boutiques de créateurs et jeté un oeil envieux à la salle à manger de l’hôtel où était servi un brunch traditionnel !

Une Fête des Mères extra ordinaire !

Etats d’esprit

rire

Ce ne sont pas les idées et les envies qui me manquent, c’est le temps… Toujours ce temps qui court plus vite que moi. Toujours aussi ces engagements qui me dévorent et qui finissent par peser.

Mai a encore été bien rempli. Le temps a été bien moche avec la pluie et le vent, le chaud et le froid. En un mot, je ne l’ai pas vu passer !

Les jours fériés étant désormais des jours « ordinaires » ont été différents, cette année. Sport (randos, balades urbaines), Culture (rencontre littéraire, concert, expo musée), Gastronomie et obligations associatives ont rythmé mon Mai.

Ce mai 2018 marque également la fin de mon aventure « Roses ». J’ai pris cette décision en début d’année et malgré quelques pressions amicales, je tiens bon. Le bénévolat ne doit pas devenir une contrainte…

printemps

Juin marque la fin de l’année associative (car on fonctionne sur la période scolaire !e), j vais pouvoir lever un peu le pied, sans toutefois perdre de vue la préparation de la rentrée 2018-2019, septembre tout entier étant réservé aux journées d’inscription à 2AUTA. Des projets sont déjà lancés, va falloir s’y atteler ! Et comme personne ne veut prendre la relève, je vais garder la charge du secrétariat…

J’abandonne les conférences à l’UTA, l’Atelier d’écriture, voilà qui va m’ouvrir un nouvel horizon !

« Si j’avais plusieurs vies… » était le thème du dernier Atelier d’écriture auquel j’ai participé le 30. Je vais y réfléchir plus sérieusement, en réalisant que chacun.e de nous en avons déjà plusieurs dans la seule qui nous est impartie… Ma mémé disait : « si jeunesse savait, si vieillesse pouvait », c’est bien vrai.

« Nous sommes nos choix » a écrit Jean-Paul Sartre. Alors, voilà, j’ai décidé de changer des choses et il me reste tout juste un an pour bien faire avant mes septante ans. En 2019, il me restera -si Dieu le veut- une petite dizaine d’années pour profiter de la vie en toute liberté. Car la vie n’est qu’un prêt, on nous la donnée mais il nous faudra la rendre un jour ou l’autre, sans savoir quand…