Etats d’esprit de juin

Encore 30 jours de passés. Et voilà que les jours ont recommencé à diminuer. Tout d’même, j’en profite bien le matin, pas besoin de lumière pour savourer mon petit-déjeuner !

Fatigue : Ca va mieux, tout doucement. Faut dire que moins j’en fais, mieux je me porte et comme j’ai pas fait grand chose, je me porte mieux, forcément 😆

Humeur : Bien meilleure qu’en mai. Le Premier Ministre y est pour quelque chose beaucoup. Plus de masque dans la rue, 4e étape du déconfinement aujourd’hui, ça permet de revoir la vie en rose.

Estomac : Au top de sa forme. Une valeur sûre ! Et avec les restos qui ont repris vie, c’est l’pied !

Condition physique : Bof ! Je suis devenue une vraie « tamalou » 😥 J’ai toujours mal quelque part, et la nuit c’est pire.

Esprit : Serein. A force de croiser le fer avec ma banque, presque tout est rentré dans l’ordre ! Il a fallu en dire des paroles, en écrire des mels et montrer les dents. Enfin, les 444,10 euros qu’ils avaient indûment piqués sur mon compte le 21 avril m’ont été crédités le 29 juin !

Boulot Activités : Quelques randos quand le soleil voulait bien se montrer, le pont de l’Ascension au pays des moustiques -c’était super quand même-, un tout petit peu de lecture et beaucoup de farniente et de siestes à cause de mes nuits et d’une mini canicule.

Culture : Mon concert Expresso « Schumann » du 4 juin à l’Auditorium a été confirmé. Juste sympa mais retourner à l’Auditorium, même masquée, c’est que du plaisir.
Pas de chance, pour une fois que j’avais acheté deux abonnements en septembre dernier, tout avait été annulé. La saison prochaine, je prendrai mes billets au fur et à mesure.
Et puis, le 19 mai au matin, j’avais acheté un billet pour l’Expo Antoine de Saint-Exupéry. Je l’avais manquée en décembre et j’aurais vraiment été trop déçue de ne pas pouvoir la voir. Rendez-vous pris le 28 mai à la Sucrière.

Avis perso : Il était grand temps que la vie presque normale reprenne. Lyon, toute morte, c’est déprimant.

Message perso : Je mets tous mes espoirs dans juillet et août 😆

Loulou Animal de compagnie : Natty a survécu à sa solitude du pont de l’Ascension, ravitaillée en croquettes 3 fois par jour par mon gentil gardien. Depuis, dès qu’elle le peut, elle roupille sur mes genoux. Elle est en grande forme, comme son estomac ! Par contre elle n’a pas aimé du tout, du tout, le dernier we avec ma fille cadette à la maison 🙄
Une intruse chez elle, pensez donc ! Son domaine occupé jour et nuit par deux z’humaines, chat a mal fini.

Amitiés : Tout doucement, on va pouvoir reprogrammer des rencontres avec les Copines, des picnics, toujours à l’extérieur dans un premier temps, il ne faut pas baisser la garde, hein ! On verra un peu plus tard pour les plats du jour en terrasse, pour le moment je laisse la place aux impatients. Et puis, boire un verre sous un parapluie c’est pas d’mon âge !

Sorties : Pas de ciné, ni théâtre, aucune envie de passer deux heures en vase clos, le masque sur le nez. Et désormais sans jauge, ça ne va pas m’inciter à y retourner 🙄
En même temps, le film La fine fleur avec Catherine Frot au Pays des Roses me tente énormément 😆

Divers : Une grosse peine le 20 mai. J’en ai parlé pour évacuer. Une vie brisée en quelques secondes, pourquoi ? J’ai mis du temps à réaliser. Le Destin ?… Ce qui me réconforte c’est qu’il a pu être enfin accompagné pour son dernier voyage, le 16 juin. De là-haut, il veille sur son épouse, ses fils et ses petites filles.

Envie de :  Presque rien ! Ca m’arrange, je me plais bien dans mon chez moi, et vu le temps pourri -pluie et vent- qu’il fait après un mini épisode de canicule. Regarder le Tour de France cycliste à la télé, mon chat sur les genoux, ça me plaît 😆

et pour conclure, 3 4 p’tits kifs choisis parmi tant d’autres :

– l’Expo Saint-Exupéry
– les retrouvailles avec mes deux filles & Cie
– la balade en Beaujolais et les grenouilles en terrasse en bord de Saône
et
– une grrrosse surprise à venir…

Rendez-vous fin juillet pour d’autres nouvelles

Deux en un le samedi

Le Projet de Ma’ de cette semaine
avion
clic

me conduit à deux drames d’aviation. Et depuis le 20 mai dernier, j’associe ces deux hommes tellement passionnés d’aviation qu’ils en ont perdu la vie…

J’aurais aimé rencontré Antoine de Saint-Exupéry pour qu’il me raconte de vive voix l’histoire merveilleuse de ce petit bonhomme tombé d’une autre planète.
J’ai aimé passer quelques années professionnelles aux côtés d’un homme qui savait conjuguer générosité et solidarité.

Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

Dans le petit jardin qui longe le Musée gallo romain de Fourvière, désormais dénommé Lugdumum Musée, ce buste semble posé au milieu de nulle part ou s’est-il échappé d’une salle du Musée 😆
A n’en pas douter, il va plaire à l’Ami JuJuJoyeux 😉

Deux en un le samedi

Pour ce premier samedi de juin -déjà !- Ma’ nous invite à aller au marché
clic

Dimanche dernier, j’ai été me dépayser au marché Grand-Clément, à Villeurbanne. Et je n’ai pas été déçue ! Couleurs, odeurs, foule, tout y était ! Comme un air de souk à ciel ouvert ! Bon, d’accord, faut pas craindre les épices, les poussettes, les caddies et tutti quanti.

Moi qui n’aime pas la pastèque, j’adore regarder ces grosses boules ovales, vertes à l’extérieur et bien rouges et pépineuses à l’intérieur 😆

Sans rire, un 1 € et tout le temps passé à recracher les pépins, c’est kado !


Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

Après l’effort, le réconfort. Mardi, à l’étang de Virieux, au dessert, cerises et cannelé bordelais, un vrai de là-bas, (acheté à Arcachon), miam ! Souvent, il en faut si peu pour être heureux 😆

Etats d’esprit de mai

Cette nouvelle rubrique mensuelle, inspirée des « Etats d’esprit du vendredi » que certaines Aminautes publient chaque semaine, sera mon bilan de vie au fil des mois 😆
Vraiment, il me tarde que ce Mai 2021 finisse car il n’a pas été tout rose.

Fatigue : Plus présente depuis ma 2e dose de vaccin, le 23 avril. Je me suis traînée tout le mois, sans entrain. J’attends l’arrivée de l’été pour qu’il me booste.

Humeur : Envie de rien, besoin de rien. Ben alors, c’est parfait !

Estomac : Toujours en grande forme, le bougre ! Même sans restos, je me suis fait des petits plaisirs pour soigner mon moral !

Condition physique : Bof ! Je suis devenue une vraie « tamalou » 😥 J’ai toujours mal quelque part, et la nuit c’est pire.

Esprit : Chonchon, grognon, embrouillé. Y’avait de quoi ! Depuis le 21 avril, je bataille avec La Poste Mobile pour faire annuler une facture de plusieurs centaines d’euros, ponctionnée illico sur mon compte. Une histoire de fou : un nouveau téléphone, un nouveau numéro, un contrat ni approuvé ni signé, un nouveau forfait imposé, bref, j’y ai gaspillé le peu d’énergie qui me restait. Mais tout est bien qui finit bien, a priori y’a eu juste un « bogue ». Le Bureau de Poste Lyon Bellecour est mobilisé. @ suivre 🙄

Boulot Activités : Quelques randos quand le soleil voulait bien se montrer, le pont de l’Ascension au pays des moustiques, un tout petit peu de lecture et beaucoup de farniente et de siestes à cause de mes nuits.

Culture : Mon concert Expresso « Schumann » du 4 juin à l’Auditorium est enfin confirmé. Pas de chance, pour une fois que j’avais acheté deux abonnements en septembre dernier, tout a été annulé. La saison prochaine, je prendrai mes billets au fur et à mesure.
Et puis, le 19 mai au matin, j’ai acheté un billet pour l’Expo Antoine de Saint-Exupéry. Je l’avais manquée en décembre et j’aurais vraiment été trop déçue de ne pas pouvoir la voir. Rendez-vous pris, cet après-midi, à la Sucrière. J’en parlerai bien sûr.
Je deviens de plus en plus sauvage, ma parole. Je programme désormais mes sorties et expos en solo ! J’veux pas/plus gâcher mon plaisir j’veux découvrir à mon rythme, tout simplement.

Penser à : Rien ! Ces 14 mois passés m’ont appris à ne plus faire des projets à long terme… J’attends de voir…
Ah si ! acheter un agenda car j’ai déjà quelques rendez-vous en septembre, si tout va bien. Voilà un petit plaisir que je vais me faire as soon as possible, j’adore l’acheter dès juin pour y noter les Anniversaires !

Avis perso : Il était grand temps que la vie presque normale reprenne. Lyon, toute morte, c’est déprimant. Et je piaffe d’impatience de pouvoir quitter mon masque définitivement, ce que je ne peux faire qu’à la campagne, pour le moment.

Message perso : Je mets tous mes espoirs dans juin, juillet et août 😆

Loulou Animal de compagnie : Natty a survécu à sa solitude du pont de l’Ascension, ravitaillée en croquettes 3 fois par jour par mon gentil gardien. Depuis, dès qu’elle le peut, elle roupille sur mes genoux. Elle est en grande forme, comme son estomac !

Amitiés : Tout doucement, on va pouvoir reprogrammer des rencontres avec les Copines, des picnics, toujours à l’extérieur dans un premier temps, il ne faut pas baisser la garde, hein ! On verra en juin pour les plats du jour en terrasse, pour le moment je laisse la place aux impatients. Boire un verre sous un parapluie c’est plus d’mon âge !

Sorties : Pas de ciné, ni théâtre, aucune envie de passer deux heures en vase clos, le masque sur le nez.

Divers : Une grosse peine. Une vie brisée en quelques secondes, pourquoi ? Je n’arrive pas à réaliser. Le Destin ?…

Courses : Pas envie de retourner dans les centres commerciaux, pas envie de faire la queue sur le trottoir pour faire du shopping dans les magasins. Juste l’essentiel, Auchan, Monop’, Grand Frais et le marché.

Envie de :  Rien ! Ca m’arrange, je me plais bien dans mon chez moi, vu le temps pourri -pluie et vent- qu’il a fait et sûrement un épisode de canicule qui ne manquera pas d’arriver très vite 😥

Zic : Hi hi hi, la Zic ? A part la chanson de Barbara Pravi, j’en écoute très peu en ce moment. Même pas envie là non plus.

Et pour finir, quelques citations-réflexions :

Fuir la monotonie du temps qui passe.
On est heureux si on ne cherche pas à l’être.
Se laisser dériver par le moment présent.
Penser à autre chose.

Rendez-vous fin juin
avec, je l’espère, quelques petits kifs

Pause en mai

Que va nous réserver ce mai 2021 ?

Tout va bien
J’ai juste besoin de retourner quelque temps sur ma planète 😉


Je m’accorde quelques jours de pause pour recharger mes batteries et allonger ma liste de billets à programmer. Après la septantaine -je ne le croyais pas- chaque année semble compter double.

Je serai ici ou là, je ferai ce qui me plaît -ou presque- j’en profiterai pour visiter mes Blogs Amis plus souvent que je ne l’ai fait depuis ces dernières semaines, et je reviendrai pour le Défi du 20 avec Patricia Lady Diy

Pas de jeux entre temps, les samedis, dimanches et lundis à partir d’aujourd’hui

@ bientôt

Deux en un le samedi

Cette semaine je n’avais pas vraiment le temps de ruminer longtemps au
Projet de Ma’ « géographie »
clic

Et puis, on est tous confinés, hein. 10 kms sans attestation, 30 kms avec un bon motif à cocher… Je me contente de mon rayon des 10 kilomètres qui me permet de belles balades à la campagne.
D’accord, j’ai dépassé un peu, une ou deux fois, mais je n’ai pas vu de gendarmes et très peu de randonneurs d’ailleurs !


Je joue aussi avec Patricia pour ses 24 Heures Photo

clic

Jeudi matin, en rando à Saint-Genis les Ollières -dans le cercle, hein !-, il ne nous manquait qu’un pinceau pour peindre ce tableau « Nature ». Et pas besoin de prendre l’avion pour se régaler les yeux 😉

Challenge « Textes courts » chez Lydia

clic

Catégorie : Poésie
Nom de l’auteur : Antoine de Saint-Exupéry
Titre : Le Petit Prince (Collection Folio)
Nombre de pages : 98 pages

La semaine dernière était célébré le 75e Anniversaire de la parution, en France, du Petit Prince.
A cette occasion, La Poste a émis, hier, un timbre à son effigie.

J’ai plusieurs éditions du Petit Prince. J’ai choisi mon coffret Folio, avec l’édition intégrale, strictement conforme à l’édition originale américaine, la seule parue du vivant de l’Auteur, en 1943, enrichie d’un catalogue contenant des extraits de dessins, aquarelles, pastels, plumes et crayons de l’Auteur -présenté et établi par Delphine Lacroix avec le concours d’Alban Cerisier, publié aux Editions Gallimard-.
Frédéric d’Agay précise, en avertissement, qu’en comparant l’édition américaine de 1943 et l’édition française posthume parue en 1945, il existe des différences sensibles dans la reproduction des dessins de St-Exupéry.

Saint-Ex n’a pas eu d’enfant avec sa Rose, Consuelo. « Le Petit Prince, c’est son enfant, « un fils d’encre, d’aquarelle et de larmes mêlées. » Alban Cerisier.


Conte universel pour les enfants écrit pour les grands, ou fable, cette histoire imaginaire est extraordinaire si on la lit avec le cœur –l’essentiel est invisible pour les yeux– Depuis plus un demi siècle que je l’ai découverte, je la relis toujours avec émotion, et chaque fois je découvre des détails qui m’avaient échappé.
Les rencontres du Petit Prince avec le Renard et la Rose sur la 7e planète, la Terre, sont mes préférées.

On ne présente pas/plus le livre du Petit Prince. Qui ne l’a pas lu ? Qui ne le conserve pas dans sa bibliothèque ? Qui ne connaît pas par cœur une ou plusieurs citations de ce livre ? Et puis, aussi, c’est un livre à offrir !

« …Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes. Pour les uns qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d’autres, elles ne sont rien que des petites lumières. Pour d’autres, qui sont savants, elles sont des problèmes. Pour mon businessman, elles étaient de l’or. Mais toutes ces étoiles-là se taisent. Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a… Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !… »

Chic c’est Lundi

avec Bernie
clic

En avril, le thème choisi par Bernie est enseigne.

Une marque, une enseigne, est-ce la même chose ? Bernieshoot doit bien avoir une idée sur la question.

En temps de confinement, autorisée à m’aérer entre 6 h et 19 h, j’ai pu quand même bambaner dans Lyon, le nez en l’air. Et une fois encore, le célèbre publiciste JCDecaux m’est venu en aide 😆

à Bellecour

What else ? Rien ! « Meilleure enseigne 2021 » j’ai rien à ajouter 😆
Bonne semaine

Les Encours du mois d’Avril avec PassiFlore

Autant annoncer la couleur en préambule, cet Encours est court ! Pas grand chose de neuf, pas de grand chantier, peu de lecture, beaucoup de temps gaspillé, en un mot, un grand laisser-aller lâcher prise 😆


Côté Poésie
Chez mon voisin Vivien clic j’ai beaucoup aimé ce texte. Vivien est un poète 😆

« Prendre le temps
Pour marcher,
Prendre le temps de s’émerveiller
Pour veiller,
Prendre le temps du silence
Pour écrire
Prendre le temps des mots
Pour lire,
Prendre le temps des verbes
Pour écouter,
Prendre le temps de la respiration
Pour jouer,
Prendre le temps de sourire
Pour câliner,
Prendre le temps d’aimer
Pour dormir,
Prendre le temps de savourer
Pour rêver,
Prendre le temps de les réaliser
Et persévérer. »

Côté Tricot
Toujours du point mousse ! C’est facile et ça avance vite. Je suis fière de moi, j’ai assemblé moi-même ces deux petits vêtements (brassières). Il ne manque plus que les boutons.

Côté Lecture
J’ai relu le roman, Les demeurées de Jeanne Benameur pour le Challenge « Textes courts » de Lydia. Billet programmé fin avril.
J’ai lu deux nouvelles de Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs et Cahiers enterrés sous un pêcher, à programmer pour le même Challenge. Billet à venir.
Et enfin, je viens de finir le court roman, Une Femme de Annie Ernaux, toujours pour le Challenge. Billet à programmer.

Côté Jardinage
Une des plantes qui manque de terre dans sa boule, résiste et survit…
Le cactus dans son terrarium n’a pas l’air de souffrir, pour le moment, de son confinement 🙄

Côté Randos et Balades
Bilan de marche : environ 160 kms 😆
C’est un tout petit peu plus compliqué de trouver des randos dans un périmètre de 10 kilomètres, mais quel plaisir de marcher à l’air libre dans les champs, les mini forêts et les vergers, si près de Lyon. Avec toujours des étangs et plans d’eau que j’aime tant.
La plupart du temps, il a fait super beau et la température clémente nous a permis de finir nos randos par un picnic, ce qui me plaît beaucoup aussi 😆

j’ai même passé le gué en équilibre sur le tronc d’arbre !
j’vous jure que c’est vrai

Rendes-vous le 10 mai