Les encours du mois de Février avec PassiFlore

et pour les Copinautes, c’est ICI

C’est pas une vie. Je ne cours plus après le temps depuis des mois mais plus ça va, plus ça va vite et moins j’en fais je veux en faire.

Côté Poésie
Un texte de Prévert à méditer (Merci Annie)
« À peine la journée commencée et… il est déjà six heures du soir.
A peine arrivé le lundi et c’est déjà vendredi… et le mois est déjà fini… et l’année est presque écoulée.
… et déjà 40, 50 ou 60 ans de nos vies sont passés.
… et on se rend compte qu’on a perdu nos parents, des amis.
…et on se rend compte qu’il est trop tard pour revenir en arrière…
Alors… Essayons malgré tout, de profiter à fond du temps qui nous reste…
N’arrêtons pas de chercher à avoir des activités qui nous plaisent…
Mettons de la couleur dans notre grisaille…
Sourions aux petites choses de la vie qui mettent du baume dans nos cœurs.
Et malgré tout, il nous faut continuer de profiter avec sérénité de ce temps qui nous reste. Essayons d’éliminer les « après »…
Je le fais après…  Je dirai après…  J’y penserai après…
On laisse tout pour plus tard comme si « après » était à nous.
Car ce qu’on ne comprend pas, c’est que : 
après, le café se refroidit…
après, les priorités changent…
après, le charme est rompu…
après, la santé passe…
après, les enfants grandissent…
après, les parents vieillissent…
après, les promesses sont oubliées…
après, le jour devient la nuit…
après, la vie se termine…
Et après c’est souvent trop tard….
Alors… Ne laissons rien pour plus tard…
Car en attendant toujours à plus tard, nous pouvons perdre les meilleurs moments,…
les meilleures expériences…
les meilleurs amis…
la meilleure famille…
Le jour est aujourd’hui…
L’instant est maintenant…
Nous ne sommes plus à l’âge où nous pouvons nous permettre de reporter à demain ce qui doit être fait tout de suite.
Alors voyons si vous aurez le temps de lire ce message et ensuite de le partager.
Ou alors vous le laisserez peut-être pour… « plus tard »…
Et vous ne le partagerez “jamais”…
« 


Côté Tricot-Crochet
Que je vous fasse rire 😥
Pas d’idée ni de courage pour le tricotage. Un après-midi, je me force et je m’y mets. Je choisis une pelote de laine dans ma réserve, je trouve un modèle de poncho à capuche sur mon catalogue Phildar. Tout va bien. Je ne fais jamais d’échantillon, je n’ai jamais la laine préconisée. Pour les aiguilles, comme je tricote « serré » je prends des plus grosses. Ben voui, j’ai toujours fait -presque- comme ça, au Pif, comme on dit 🙄
J’avais bien avancé. Je prends une 2e pelote pour l’autre côté du devant, j’arrive au dos.
C’est trop petit pour un vrai bébé et bien trop grand pour le poupon de Mlle Rose 😥
Je redétricote tout. J’abandonne mon tricot.
Et le lendemain matin, surprise ! deux pelotes, deux laines ET deux couleurs !
Déjà que je n’étais pas motivée, j’peux dire que j’ai mis plusieurs jours à reprendre mes aiguilles.

J’ai quand même réussi à finir un petit poncho à capuche et un bonnet-béguin assorti. Et « cerise sur le tricot » j’ai tout assemblé moi-même et passé un petit coup de fer -ce que je ne fais pas en général-
Juste une p’tite bêtise, pour le poncho, j’ai oublié les mailles en point mousse tout au long de l’échancrure 😥
Mais il y a toujours un mais, hein, il manque les tresses d’attache et les floches. Pour le moment, le bonnet n’est pas trop ressemblant… Voilà encore du boulot pour mon Amie Gene 😆

Côté Lecture
Deux séances Zoomées du Club de Lecture. Finalement, cette formule est assez sympa. Les explications de l’Amie Hélène ne m’a donné envie de finir « Les accommodements raisonnables » de Jean-Paul Dubois.
Le roman « Bleu de Delft » de Simone Van der Vlugt, présenté par Monique, le 8/02, que j’avis lu l’an dernier, m’a bien plu par contre.
Pour la prochaine réunion du 8 mars, « Journée de la Femme », chacune des lectrices présentes présentera une Femme de son choix. J’ai trouvé mon héroïne. J’avais fait une LC (lecture commune) avec la Jument verte. J’en reparlerai le moment venu. Chut, c’est un secret ! Rien ne vous empêche de chercher un peu quand même 😆

En ce moment, j’commence tout et j’finis rien. J’en ai fait tout un billet jeudi dernier.
J’ai quand même trouvé une lecture plaisante que j’dévore, « Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin. Ouf !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est changer-l-eau-des-fleurs.jpg


Côté Peinture-Coloriage
J’ai ressorti mon matériel de peinture et colorisé une couronne St-Valentinienne 😆
Tout avait pourtant bien commencé et Paf ! j’ai débordé sur la boule. Trop tard, ça se voit presque pas !


Côté Jardinage Cuisine
J’ai fait deux plats de cannellonis « maison » délicieux, en modifiant un peu la recette de Lydia. A part ça, en cuisine c’est aussi la routine 🙄 Rien d’autre à signaler 🙄
Même réchauffés, ils étaient trop bons. Comme j’en avais de trop, j’ai offert un plat à mon beau-fils pour son Anniversaire. Ben non, j’plaisante pas. Avec deux paires de chaussettes en coton fabriquées en France ! J’avais rajouté un « guignolo » (saucisson cru qui ressemble à la trique de Guignol, d’où le nom) de chez Anselme. Il aurait préféré un guignolo supplémentaire à la place des chaussettes 🙄

Côté Bricolage Bloguo
Je suis dans ma période Tags Lecture. Je joue beaucoup avec Roseleen et Syler 😆

Et pour la première fois, je me suis inscrite au Challenge de Lydia, sur un an, de février à février. Vous pouvez encore vous inscrire si ça vous tente LA

Son Challenge « Textes courts » m’agite les neurones. A la bonne heure ! Du coup, je passe pas mal de temps à chercher mes livres à moins de 100 pages, à les relire et à rédiger un petit résumé. J’en achète aussi mais il me manque toujours une BD ou deux.
Je préfère cette activité à la couture 😆

Côté Randos-BaladesRestos
Il a fallu composer avec le temps moche, la pluie et le vent fou. Sans oublier non plus d’adapter l’heure de mes sorties pour éviter la foule dans les transports en commun.
Une seule vraie rando à la campagne, et une rando urbaine hier matin, sinon des bambanes urbaines comme j’aime et j’ai pu faire quelques photos insolites, même sous la pluie.
Kilomètres parcourus entre le 10/01 et le 09/02 : 140 kilomètres ! Pas mal !


Réflexions du jeudi

Et ben, dites donc, tous ces événements ça mérite bien un p’tit billet !

On compte moins les morts, on se focalise sur les vaccinés. Et ça y va, le vaccin 😆
J’attends mon tour, c’est pas encore pour demain. Je vous tiens au courant. Tout l’monde n’a pas eu le bol de Mauricette qui a déjà reçu ses deux doses 🙄

Les jours grandissent, à l’heure du couvre-feu on y voit encore clair. Et du coup, ça pristouille un tantinet, faut bien garder un œil sur la montre pour ne pas se payer une prime. Vous me direz, ça va pas durer, on risque bien d’être reconfinés 😥

Après la neige, la douceur s’est installée et a fondu l’armée de bonhommes de neige. A Lyon, y’en avait partout, tous plus beaux les uns que les autres et qui avaient vu le jour dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Tiens donc, y’avait-il une attestation « spéciale neige » qui permettait d’être dehors après 18 heures ?

Mercredi 20, quelle journée. Le Défi du 20, le vent en tempête, la dégustation du canard à l’orange et de la galette annulée, le début des soldes et le départ de Donald. La white House a été désinfectée dans la journée avant l’arrivée du nouveau locataire. Même pas un coup de peinture sur les murs… Moi, j’aurais pas aimé du tout, du tout. Et vous ?

Comme j’avais du temps libre, j’ai suivi les événements à la tv. J’ai même vu le déboulement de la tête du Président au Musée Grévin ! Tout était bien programmé, mieux que les séances de vaccination 🙄

J’sais pas vous, mais moi, j’aime pas trop la Lady GaGa. Mais l’entendre chanter l’hymne américain, ça m’a fait dresser les poils des bras bien emmitouflés sous mes polaires. Voir Joe pleurer ça m’a bouliguée aussi. Et son serment sur la Bible de Douai ! Cocorico !

Revenons à l’actualité. On parle à nouveau « d’enfermer les Séniors ». J’y crois pas. C’est pas nous qui contaminons, nom d’un gratton. Et pendant qu’on sera emprisonnés, les autres se paieront du bon temps ? Pas question ! Si ça continue, je vais descendre dans la rue et manifester avec les poignées de râleurs qui continuent de battre le pavé à longueur de semaine. Moi, je sais pourquoi j’suis pas d’accord.

Et on attend, on n’en finit pas d’attendre, le soleil, la vaccination, le vaccin français, et même d’autres nouveaux variants, le 3e confinement, la réouverture des restos. On n’en peut plus d’attendre. C’est le dernier qui a parlé qui a raison ou tort, c’est selon. Et pendant que les politiques et les scientifiques se livrent des batailles sans fin, nous, « les gens », on ne sait plus sur quel pied danser.
Mais voilà que depuis hier, ça se précipite, ça nous pend au nez, ça se précise, on en saura plus à la fin de la semaine 🙄

Finalement, encore une semaine de liberté, de couvre-feu et de sale temps.


Deux en un le samedi

Pour son Projet du jour, Ma’ a pensé à « hiver »
clic

Ca tombe bien. Le week-end dernier, que du bonheur, enfin de la neige à Lyon ! Je vous prie de croire que le dimanche matin, hop hop hop j’étais dehors avant neuf heures ! Chaussée de mes belles godasses de randos toutes neuves -fallait bien ça, ça glissait quand même- j’ai dévalé ma colline et me suis précipitée dans un bus jusqu’à Bellecour, mon idée étant de rejoindre le Vieux Lyon et pourquoi pas Fourvière…

Je n’étais pas la seule à avoir eu cette idée géniale ! Masqués, les Lyonnais avaient voulu profiter de spectacle blanc. Je me suis pas mal cramponnée au bitume, les trottoirs pas nettoyés étaient plutôt glissants, mais ça valait vraiment le coup d’œil. Des gens et des bonhommes de neige de partout. Faut croire que le premier couvre-feu, la veille, n’a pas été du tout respecté 🙄

J’dis ça, j’dis rien. A O. sur la place, à 22 heures, les résidents s’en donnaient à cœur joie. De ma fenêtre j’étais aux premières loges, j’avais une vue d’ensemble.

Revenons à l’objet de ce billet. Que choisir, une statue, un monument, les berges de Saône inondées, un des bonhommes de neige, tous ravissants ?

« C’est l’incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume. » Oscar Wilde

Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

« Une image vaut mille mots. » Confucius

pour mon Ami Edualc

Réflexions du jeudi

Je voulais changer. Refaire un Jeudi en cuisine, en dictée, en littérature… Et rien de tout ça, rien trouvé 🙄

Mais voilà que l’Ami Bernie a apporté de l’eau à mon moulin ! clic
Il m’a appris que je chillais sans le savoir ! Nom d’un graton, je n’avais encore jamais entendu parler de ce petit verbe du 1er groupe ! Il était temps !

Et pourquoi donc, chillons-nous autant ? La cause à la Covid 19 évidemment ! Ca fait déjà pratiquement 4 saisons pleines que nous n’avons rien de mieux à faire que de chiller.

« Prendre du bon temps, ne rien faire et se détendre » c’est la définition de chiller. Avec ce froid polaire et ce contexte sanitaire, faut pas lésiner à se faire plaisir, hein 😉
Et tandis que les Aminautes travailleuses sont en galère sur les routes et au boulot, je chille à longueur de journée. Si, bien sûr, si je m’introspecte, j’ai un peu mauvaise conscience !

Mais alors que faire d’utile et d’intelligent ? Depuis le temps que ça dure, tous nos placards sont rutilants et bien rangés, plus rien ne traîne à part les poils de chat, chez moi 🙄
Mon livre de comptes est en ordre, mon carnet « Covid19 » à jour -jusqu’à avant ce soir pour les nouvelles punitions-, ma corbeille à laine est pleine, mon « disque dur » ICI aussi d’ailleurs… Y’a juste mon capital sommeil qui est un peu pâlot et toujours mal alimenté, ainsi que le roman de J-P Dubois toujours pas terminé !

Donc je vais continuer à chiller tout doucement, sans perdre de vue, tout d’même, les Encours du mois prochain…

Et vous, comment chillez-vous ?

Bonus : 3 p’tits kifs
Lundi, j’ai fait un pot au feu et du riz avec le bouillon. Il me reste assez de viande pour en faire une salade, comme on la faisait à la maison dans les années 50 !
Mardi, j’ai fait un gratin de cardons avec la moëlle de l’os du pot au feu. C’est « riche » mais c’est bien bon.
Mercredi, j’ai fait un gratin de courge accompagné de boudin blanc, un ensemble coloré bien assorti.

Les encours du mois de Janvier avec PassiFlore

clic

Ôlala, déjà le 10. Heureusement que je n’ai pas fait de nouvelles promesses pour 2021 car j’ai du mal à me tenir à mes obligations bloguesques de 2020 !
Il faut bien avouer qu’entre le 10 décembre et ce 10 janvier, j’avais d’autres préoccupations. Noël confiné ou pas, il fallait faire comme si tout se passerait normalement. La chasse aux cadeaux a donc été ma principale activité. Cet Encours du 10 sera donc un peu léger !

Côté Poésie
Cette année encore, j’ai bien aimé la formule d’un Conférencier-Ami, Docteur en Histoire de l’Art, que je partage avec plaisir :
« Lison, écrivons, admirons, écoutons, composons, dansons, créons, profitons de l’art sous toutes ses formes. Flânons pour rêver, pour oublier, pour s’élever, pour rire ou pleurer, pour apprendre, pour réfléchir, pour s’isoler, pour mieux apprendre à partager.
Découvrons ou retrouvons le plaisir de la contemplation, des œuvres de notre enfance à celles que l’on a aimées qu’une fois adulte, celles qui sonnent à nos oreilles comme une douce et entêtante mélodie.
Berçons nos journées de beauté, arrêtons-nous un instant pour voyager, le temps d’un regard, d’une écoute, d’une émotion… »


Côté Tricot-Couture
Ouf ! j’ai repris mes aiguilles 😆 après avoir acheté quelques pelotes de laine chez Mondial Tissus, et j’ai déjà presque fini un petit pull pour les Restos du Coeur. Des tricots sont finis et prêts à partir chez Gene qui les assemblera. Merci Gene 😆

En farfouillant dans mes vieux sacs de laine, j’ai retrouvé un catalogue Bergère de France du siècle dernier (1997) même pas démodé. Et – j’y croyais pas- les explications recopiées à la main, du modèle de brassière en un seul morceau que je croyais avoir perdu à tout jamais. J’en dû en tricoter plusieurs dizaines et ma mère et sa mère, des centaines ! Non, non, j’suis pas de Marseille 😆

Côté Lecture
Pour la séance Club de Lecture de demain, je n’ai pas fini « Les accommodements raisonnables » de Jean-Paul Dubois conseillé et présenté par l’Amie Hélène.
Récit chronologique en 12 chapitres, de février à janvier, d’une histoire familiale plutôt ennuyeuse avec des personnages incolores et/ou antipathiques -c’est un avis personnel- J’attends d’entendre ce que va nous en dire Hélène.

Côté Peinture-Coloriage
Ma collection de carnets imagés s’est encore étoffée d’un petit dernier à Noël 😆 Vas-y Soène !

Côté Jardinage
Aïe, mon cactus de Noël ne m’a encore fait que 3 fleurs, comme l’an dernier. Je soupçonne Natty de l’avoir un peu traumatisé en le visitant de trop près et de prendre les minuscules boutons pour des croquettes…
Je l’ai donc menacé -le cactus, hein, pas Natty- de le mettre en pension chez Miss Gleni pour qu’il apprenne à mieux se comporter 😉

Côté bricolage cuisine
J’avais retenu une recette de Lydia ICI
La veille, j’avais cuit mes champignons et mis dans le frigo. Mercredi matin, j’ai préparé deux plats et quand ils ont été prêts à passer au four… Horreur ! j’avais oublié les champignons 😆 Je les ai donc servis à part !
Le gratin de lasagnes était délicieux mais bien trop copieux 🙄 Réchauffé, c’est meilleur, hein ? C’est vrai, je confirme.
Quant à mon super burger dominical, je n’avais pas oublié de prendre des photos mais les deux étaient complètement ratées. Jamais deux sans trois. Rendez-vous une prochaine fois. Et avec ça, toujours aussi facile de le manger 😆 ça goulinait de partout.

Côté randos-balades
Pas si mal, une grosse centaine de kilomètres en « pédalant » plutôt en ville ! Il a fait tellement froid et moche que j’ai préféré me gaver de films de Noël.

Voilà. C’est tout pour le moment. Et je ne suis pas sûre d’en faire plus pour le 10 février car si le soleil veut bien revenir, je ferai une grande cure de luminothérapie.

Réflexions du jeudi

Pour 2021, j’ai envie d’échapper à cet « ascenseur émotionnel » très en vogue dans l’Actu 🙄

Je ne promets plus rien, pas de vœux « blablabla », plus d’espérance illimitée pour l’avenir, plus de journal de confinement/couvre-feu, l’horizon étant toujours bouché, la menace du virus toujours bien trop présente.

Pas de bonnes résolutions non plus, je verrai au jour le jour et chercherai la meilleure façon de m’étonner et de me surpasser 😆 Mais comptez sur moi, les facéties de Soène ne sont pas prêtes de finir ! Et ne me dites pas que je déprime. J’ai juste un peu le blues de la vie d’avant, comme vous, comme tout l’monde.
Enfin, c’est déjà ça, on a enterré comme on a pu, cette année pourrie 2020. Et beaucoup d’entre nous ont finalement apprécié ces moments plus intimes, à la maison. Parfois, ça fait un bien fou de recadrer les choses.

Un seul espoir


Alors, quoi de neuf au Pays soénien ? RIEN !
Et chez vous ? RIEN ?
On est bien d’accord !

La grande lessive des masques, l’étendage et le repassage, c’est toujours d’actualité chez la Oth’s Family 😆
Pour le reste, c’est le grand flou partout. Même le soleil boude. Comment reprendre nos bonnes habitudes dans ces conditions ?

En même temps, les jours rallongent, c’est un vrai plaisir.
Dès que je le pourrai, je reprendrai mes balades vertes, mes séances de luminothérapie, mes rencontres à l’extérieur avec mes amies en attendant la série des picnics !

Je ne serai pas « libérée » de mes obligations associatives avant la fin du printemps, l’Assemblée générale étant reportée en avril ou mai, si la Covid 19 le veut bien 🙄

L’actualité ? Justement, n’en parlons plus. On marche sur la tête. Le monde devient fou. « Les mots manquent aux émotions. » Victor Hugo

Bonus : 3 p’tits kifs
Le Rallye Dakar du 3 au 15 janvier
Une brioche ET une galette des Rois consommées avec modération ! Et si vous avez le temps, allez lire la recette de Marie (Institut Paul Bocuse) clic
La reprise de mon ronron quotidien 😆

@ bientôt
Prenez soin de vous !

Chic c’est Lundi

clic

Je joue avec Ma’ le samedi, avec Isabelle le dimanche, et depuis quelques mois avec

Bernie, le lundi, pour ses Lundis au soleil
En janvier, le thème qu’il a choisi est « argent« 

Le magasin Sostrene Grene de St-Genis m’a fourni la matière pour ce 4 janvier !

« Une image vaut mille mots »
Confucius

BONNE SANTE pour 2021

Noël 2020

On fera comme on pourra, aussi bien qu’on le pourra…
pas de bla-bla ni aujourd’hui ni demain
mais je serai là par la pensée

la semaine dernière, en balade à Mornant, un mini village de Noël sur le chemin

« Noël ce n’est pas un jour ni une saison,
c’est un état d’esprit »

Calvin Coolidge