De Président en Président

Ce n’est pas un secret, je n’ai pas pleuré en apprenant le décès de l’ancien Président Jacques Chirac. J’ai quand même regardé avec émotion les cérémonies à la TV.

Cet événement national m’a suggéré ce billet sans prétention -programmé avant la publication du billet de MTG clic-, léger et -presque- apolitique.

En marche

A ma naissance, c’est Vincent AURIOL (1947(1954) qui était Président. La 4e République avait vu le jour en 1946.
Je ne me souviens pas de lui, évidemment.

René COTY (1954-1959) a quitté la présidence 4 mois avant mes 10 ans (le 8 mai 1969).
Aucun souvenir de ce Président non plus.

Charles de GAULLE (1959-1969) m’a plus marquée et j’ai des souvenirs de lui. A 20 ans, on se souvient. J’aime bien utilisé un de ses bons mots « chienlit » ! Mon Dieu, il doit se mettre tout droit dans sa tombe en voyant où en est notre France.
Son épouse avait le même prénom que ma mère…
Souvent, je pense qu’il nous faudrait bien un homme de sa trempe pour remettre de l’ordre dans notre Pays…

Georges POMPIDOU (1969-1974) son mandat s’arrête brusquement le jour de sa mort le 2 avril 1974. Fulgurante ascension sociale pour cet ancien Prof, son « règne » était forcément un peu fade, suite à son élection à la suite de l’échec cuisant du Référendum du Grand Charles…

Valéry GISCARD d’ESTAING (1974-1981) a été Président lors de la naissance de mes deux filles. Un excellent moyen de se souvenir. De lui, je ne retiens que l’accordéon, l’histoire des diamants et ses bruits de bouchon célèbres.

Là, je m’en souviens bien. A 20 heures, le 10 mai 1981, François MITTERRAND (1981-1995) a été élu. Nous étions à table, en famille, et la nouvelle nous a un peu coupé l’appétit…
Ma journée d’Anniversaire avait été un peu gâchée.
J’ai eu 40 ans pendant son deuxième mandat.
Que dire de ce Président ? Franchement, j’ai admiré l’homme, charismatique, cultivé, secret et plutôt gonflé !

Jacques CHIRAC (1995-2007) a vu passer mes 50 ans ! La Droite était de retour, c’était bien.
A l’époque, j’était un tout petit peu engagée en politique.
Bof ! il ne m’a pas laissé des souvenirs inoubliables. Peut-être plus, son épouse, Bernadette à cause de son sac à main et des pièces jaunes !

J’ai fêté mes 60 ans pendant le mandat de Nicolas SARKOZY (2007-2012) et là, j’étais encore plus engagée et « estampillée » au service de mes élus.
Un sacré bonhomme, cet homme, comme Napoléon ! Et puis j’adore sa Carla.

De 2012 à 2017, on s’est payé HOLLANDE, François de son prénom… Inutile de dire que je ne le supportais pas du tout. Et pour ne pas faire de peine à une de mes amies, je ne dirai aucun mal. L’heure de ma retraite a sonné pendant son quinquennat. Ah si, j’oubliais, je n’aime aucune de ses femmes… C’est mon droit, hein ?

En 2017, j’ai voté blanc, surtout pas Marine et pas Manu… Mais ce quadra me plaît bien car j’ai pour devise : Ni de Droite, ni de Gauche, mais de France et je trouve qu’il a du courage à vouloir secouer tous ces Gaulois réfractaires aux changements !
Et sa Brigitte, allez-vous me dire ? Elle est for-mi-dable ! Voilà. Un point c’est tout.

Et vous ?
vous êtes nées/nés sous quelle présidence ?
quel Président vous a le plus marquées/és ?
etc.
la discussion est ouverte !

Publicités

Projet de Ma’

L’automne pointe le bout de son nez avec les Projets de Ma’ de ce samedi et du suivant !
Feuille (s) est le mot à illustrer clic

Pas encore tombées à la pelle, aucune feuille 2019 dans ma photothèque. Comme j’en ai en stock, ça va aller.

cof

J’fais ma rentrée !

« Pour être en bonne santé, mieux vaut soigner ses amitiés »…

Alors je suis en grande forme car, moi qui suis un peu sauvage -comme Natty !-, j’ai beaucoup amitiésé cet été !

Aujourd’hui, je reprends le chemin de la Maison des Sociétés Savantes pour retrouver « le bureau » de 2AUTA et assurer la permanence téléphonique tout en vaquant aux activités de secrétariat, et ça avant une première réunion, demain, de révision pour être « performante » le « jour J » de lundi prochain.

Amitiésé avec les Copinautes restées pas loin de leur ordi, qui m’ont suivie vaillamment sur cet espace privé. Merciii !
Envers et contre tout, j’ai maintenu certains rendez-vous bloguesques qui rythment bien ma vie !

Amitiésé avec les Amies/Amis de la vie réelle, sans oublier bien sûr les moments avec mes filles et leurs petites familles. Même que, à cause des deux canicules, je n’ai pas eu assez de temps pour tout faire et voir tout l’monde…

Pas de bilan pour août donc, mais en vrac, quelques souvenirs : visites et soirées culturelles, étapes gourmandes, picnics avec les copines, balades urbaines, escapade familiale, lecture et écriture, etc.

citation

« Chic c’est lundi »

Le premier lundi de chaque mois, je joue avec Bernieshoot

BERNIE SHOOT-logo-lundi-soleil

ICI
Le thème de ce mois de septembre est routes

Il m’aurait fallu un drone pour photographier un de ces « noeuds » routiers abominables, parfois inefficaces et dangereux, ou un de ces tournes en rond parfois bien pratiques pour choisir la bonne voie !
Certains ronds-points sont superbement décorés et la plupart coûtent trrrès cher aux Collectivités locales et/ou à l’Etat -donc à nous, con-tribuables- !

Mais voilà, je n’ai pas de drone et n’ai pas envie de risquer ma vie pour faire une photo pour Bernie…

cof
L’an dernier, dans le Vercors, vu du car Venet, un embouteillage sur une petite route de campagne. Faut pas croire mais un troupeau de vaches c’est plus difficile à conduire qu’une moto !

Projet de Ma’

Elles sont finies, c’est pour ça que Ma’ en parle des vacances pour son Projet du jour clic

Les miennes ont commencé en mai ; elles étaient absolument Fantasiastiques !

Et comme j’ai horreur de cette foule agitée qui veut vacancer « culturellement intelligent », je me planque l’été et fais des balades et des escapades tranquilles…

Pas de randos à cause des deux canicules. Juste quelques petites surprises et belles découvertes entre Amis.

En même temps, je prépare une autre croisière pour octobre 2020. Ben, oui, les projets ça me porte et ça me donne la pêche !

En photos, quelques indices de mes « vacances« 

2019-a-08-août.jpg
de gauche à droite, en partant du haut
l’Abbaye de Charlieu, le cloître du Grand Hôtel Dieu, Croquet, le chat noir, Marseille, mini observatoire vers Thurins, le château de Dré, des images d’Italie, le crayon à Lyon, l’observatoire au Mont St-Rigaud, le Casino le Lyon vert, l’église de Semur en Brionnais et une chaise longue dans les cours du Grand Hôtel Dieu à Lyon !

Le jeudi, si on chantait ?

Encore 5 jeudis à subir ce choix soénien ! Et ma foi, si cette rubrique n’a pas connu le succès attendu, je me suis bien amusée. N’est-ce pas l’essentiel ?

Bien loin des musiques de prédilection de certains de mes Aminautes, je vais encore les décevoir. Mais vous aurez remarqué que je vous ai fait grâce de la Mireille M. de Provence, de la Nana M. de Grèce, du Salvatore A. de Belgique ou du Tino R. de Corse, et de tant d’autres qui vous donnent des boutons rien que d’entendre leurs noms !

Faut dire que je suis plutôt « has been » dans mon écoute musicale… A part M Pokora, Mika ou Soprano -des jurés de The Voice- je ne connais aucun de ces chanteurs éphémères très vite oubliés.

Je sens bien que votre impatience devient insupportable… Alors, voilà, c’est mon choix du jour ! Une chanson enregistrée en 1947 par la légendaire nonagénaire Line R. du Ch’Nord (un conseil, baissez le son de votre ordi, ça écorche un peu les z’oreilles) clic

Ma cabane au canada
Est blottie au fond des bois
On y voit des écureuils
Sur le seuil
Si la porte n’a pas de clé
C’est qu’il n’y a rien à voler
Sous le toit de ma cabane au Canada
Elle attend engourdie sous la neige
Elle attend le retour du printemps


Ma cabane au canada

C’est le seul bonheur pour moi
La vie libre qui me plaît
La forêt
À quoi bon chercher ailleurs
Toujours l’élan de mon coeur

Reviendra vers ma cabane au Canada

Mais je rêve d’y emmener
Celui qui voudra me suivre

Viens avec moi si tu veux vivre
Au cher pays où je suis née

Ma cabane au Canada
J’y reviendrai avec toi
Nous rallumerons le feu tous les deux
Nous n’aurons pas de voisins
Parfois seul un vieil indien
Entrera dans ma cabane au Canada
Je te dirai le nom des fleurs sauvages
Je t’apprendrai le chant de la forêt

Ma cabane au Canada

Tant que tu y resteras
Ce sera le paradis
Mon chéri
À quoi bon chercher ailleurs
Je sais bien que le bonheur
Il est là
Dans ma cabane au Canada

cabane bois Yzeron
cabane dans les sous-bois d’Yzeron

Démesures…

80

Mon bilan soénien de juillet : j’en peux plus ! Entre le tennis, le foot, le vélo, la natation et les news insolites et/ou scandaleuses, j’ai passé pas mal de temps à comater devant ma télé, ce qui a eu pour effet, malgré mon super ventilo, de rajouter quelques degrés dans mon home confiné et obscur, au risque de faire fondre ma box… Mais que faire d’autre pendant ces journées caniculaires ?

Mondiaux, internationaux, on en a pris plein les yeux et les oreilles. Cette hystérie collective me renverse. Je ne comprends pas cette folie soudaine, ce virus de dingomania qui atteint la masse populaire prête à se casser la voix et à dépenser tant d’argent pour avoir le maillot ou le porte-clés, vite relégués et oubliés au fond d’un tiroir…

Tous ces supporters devenus subitement fous qui crient, que dis-je, qui hurlent dans les stades, le long des routes, qui pleurent, qui se mettent un maillot jaune sur le dos acheté à prix d’or, alors qu’un Bleu en jaune n’a pas été sur le podium…

Mais pourquoi n’a-t-on pas plus parlé de l’exploit des épéistes français, devenus champions du monde, passé sous silence au profit du transfert à 200 millions du footeux brésilien teint en blond ou des milliers d’euros du dressing de la pipolette Lady Gala ?…

Ca gagne même la Province : à Charleville-Mérières, un employé de mairie est payé pour relever la boîte aux lettres dédiée à Arthur Rimbaud…

Et la Météo alors ? Là, on nous a vraiment bassinés (façon de parler) alertes oranges et rouges, flambée des ventes et des prix et ruptures de stock des ventilateurs et des gourdes nouvelle génération !

Des records de chaleur ont été relevés depuis la canicule de 1947… En somme, rien de bien nouveau sous le soleil ? Faut pas crier au loup, hein ! Et après des grosses chaleurs, des incendies, des orages et autres catastrophes naturelles, quoi de plus normal ?…

Pendant ce temps :
4 plongeurs ont passé 24 jours au fond de la mer Med’… A quoi ça sert vraiment ?
1 Marseillais volant est tombé à l’eau avant d’arriver sur les côtes anglaises ; persévérant, il va retenter l’aventure ?
Le kilo de tomates gorgées d’eau est toujours à 4 euros au super marché, sans oublier les pommes de la Vie claire, super riquiqui à 3,80 euros, sûrement avec des asticots dedans…

pommes bio

Et Moi et Moi et Moi, enfermée dans mon salon, j’ai pas mal tourné en rond et transpiré à gros bouillons… mais j’ai encore les idées claires, encore un peu de jugeote et encore un peu d’énergie pour grognonner !

Et Vous et Vous et Vous, votre bilan de juillet a-t-il été plutôt bon, décliné sur un autre ton ?

Le jeudi, si on chantait

Le 14 juillet et son Défilé à Paris n’est pas si loin. Que c’est bon de voir ces Femmes et ses Hommes heureux et fiers de participer à la Fête nationale.

J’ai découvert et beaucoup aimé la chanson « Ô Douce France » clic de Jean-Edmond Lamaze

France-nuage de mots

« Ô douce France,
Mon beau pays,
Lieu de mon enfance,
Du bonheur des chansons et des rires,
Ta souvenance,
Berce ma dolance,
D’un chant d’espérance.

I

Hélas sur cette terre,
Où je suis exilé,
Mon âme est solitaire
Et mon cœur désolé,
J’attends chaque jour
Le moment du retour.

II

Ici ton cher visage
Eclaire nos destins,
Pour garder bon courage,
On pense aux clairs matins,
Qui chassaient toujours
L’ombre des mauvais jours. »

« Chic c’est lundi »

BERNIE SHOOT-logo-lundi-soleil

avec BernieShoot
ICI

Ce premier juillet est un lundi. Accord parfait pour le jeu mensuel de Bernie, sur le thème « bleu« .

Avec la canicule et la pollution, le ciel lyonnais est gris et la mer bien loin…

En presqu’île, la rue Victor Hugo devenue tristement célèbre est éventrée -elle se refait une beauté-. Pour oublier tout ça, une Fête avait été organisée… Dimanche matin, c’était un peu le flop, les Lyonnais n’étaient pas réveillés, et d’ailleurs les Lyonnais ne sont pas (exubérants) très démonstratifs, les commerces fermés et les quelques courageux erraient, pour se distraire, à la recherche d’un bon plan !

J’ai eu tout le loisir de cueillir en images, les quelques fleurs géantes

Ô la belle Bleue
rue V. Hugo-fleur bleue.jpg