Deux en un le samedi

Chaque samedi, Ma’ nous propose un Projet
Aujourd’hui, c’est
Il était une fois
clic

Je n’avais aucune idée de la façon dont j’allais illustrer le Projet de Ma’ et puis, jeudi, une belle surprise ! les quatre rues bordant la place Bellecour étaient paralysées, envahies par les tracteurs d’agriculteurs en colère. A l’arrêt, les tracteurs étaient silencieux, le calme régnait, les CRS veillaient. Je me suis faufilée entre paysans et policiers pour aller retrouver mon bus encore une fois détourné

Il était une fois… un « bouchon » inattendu !

Pour jouer avec Patricia à ses 24 Heures Photo

clic

Le Rhône « sous cloche » depuis hier minuit ! Pas étonnant.
Jeudi, vers 16 heures, sous un soleil généreux, des chapelets de jeunes sans masques se prélassaient sur les quais de Saône, collés-serrés telles des processions de fourmis, armés de verres et de bouteilles de bière !

Et le beau temps annoncé va leur permettre de revenir sur les berges, jusqu’à 19 heurs, sans aucun respect des mesures sanitaires imposées.. 😥

Deux en un le samedi

Oui oui, c’est le Printemps. Bye bye l’Hiver ! C’est pas pour dire mais on n’en gardera pas un très bon souvenir.

Ma’ n’a pas oublié ce changement de saison sur son calendrier
pour son Projet du jour, devinez ce qu’elle nous propose…
CLIC

place Carnot, les tulipes sont déjà fleuries

Je suis raccord pour
les 24 Heures Photo de Patricia
CLIC
place des Célestins, les magnolias font leur show

Chic c’est Lundi

clic

Pour ce 2e Lundi Soleil chez Bernie, je ne savais que choisir en jaune.
Et puis, comme une évidence, en plus des fleurs d’hiver et d’été -dont je parlerai avant la fin du mois- j’ai vu du jaune, en architecture, autour de moi 😆

Balades et randos sont riches de découvertes de toutes sortes. Et des façades jaunes sont présentes en ville et en campagne.

A Lyon, Le Parc Blandan réhabilité depuis 2013, abrite un immense bâtiment bien jaune et lumineux sous le soleil, l’ancien bâtiment de casernement. Il est difficile de le « capturer » tout entier avec un téléphone.
« Le Parc Blandan abrite un patrimoine militaire datant du milieu du XIXème siècle, structuré par un réseau de fortification, et une douzaine de bâtiments, notamment l’ancien bâtiment de casernement, un des plus longs ouvrages maçonnés d’Europe à l’époque de sa construction (230 mètres de long), ou le magasin à poudre. Outre le Château Lamotte, monument historique, toutes ces constructions d’intérêt patrimonial composent et structurent l’esplanade. « 


Certaines maisons également ont une façade jaune et ma foi, elles ont leur charme. Sur la rive gauche de la Saône, la lumière du matin embellit un immeuble tout près de l’église Saint-Georges et je ne me lasse pas des reflets dans la Saône


Mercredi dernier, lors d’une rando entre Brignais et Chaponost, après avoir dépassé l’Auberge du Garon tout en jaune, devant moi, que du jaune -et les fils de téléphone en prime !-. De loin, le forsythia se distinguait à peine de la maison. Dans quelques semaines, tout vert, on le verra mieux

Bonne semaine et à lundi prochain

Deux en un le samedi

Pour son Projet du jour, Ma’ suggère Un petit peu de…
clic

Dimanche dernier, une envie de « campagne » m’a menée à un kilomètre à vol d’oiseau de chez moi -mais que je suis donc raisonnable !- dans un petit coin de verdure pas du tout fréquenté, un peu sauvage et silencieux. J’ai laissé, en bas, l’hôpital Lyon Sud et le chantier du métro, et traversé le champ en face de chez moi, emprunté un petit chemin qui longe le domaine de l’ancien hôpital Sainte Eugénie. J’ai fait une grande pause sous une vieille tonnelle rouillée perchée en hauteur et envahie par des branches d’arbres.
Trois bancs en pierre posés autour, ont résisté au Temps. Sur l’un d’eux, une grosse pierre maintenait des feuilles de papier. Ma curiosité m’a fait découvrir « un peu de » dates d’Histoire 😆

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est a-anti-seche-banc-3.jpg


Pour les 24 Heures Photo de Patricia

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 24-heures-photo.jpg

clic

En montant, j’avais cueilli une violette et me suis amusée à la marier

Chic c’est Lundi

clic

Le thème « montagne » de Bernie pour le mois de février m’oblige à piocher dans ma photothèque.

L’association 2AUTA a un Groupe Randos et Découvertes et environ 130 inscrits.
Une fois par an, une rando en car est proposée à une cinquantaine de marcheurs. Avant d’embarquer tout ce monde, il faut aller reconnaître, sur place, les 2 parcours (Groupe A et Groupe B et C).

C’était en mars 2017, lors d’une reconnaissance pour une future journée rando au Semnoz, des 3 groupes de marcheurs.
« Le Semnoz (1699 m) est une montagne de moyenne altitude longue de 16 kilomètres au nord du massif des Bauges, dont il fait partie, entre Annecy et Allèves dans une direction nord-est / sud-ouest. Il est situé en Haute-Savoie. » Wikipédia

Le Groupe A avait marché toute la journée pour faire les 16 kilomètres. J’étais dans le Groupe B et ma foi, nous avions eu quelques aventures (chutes, malaise).

Mais quel réconfort après tous nos efforts, tout en haut, nous attendaient une bonne bière, une tarte aux myrtilles -sous une montagne de Chantilly- et « notre » Mont-Blanc 😆

Chic c’est Lundi

Pour le thème du mois de février, Bernie propose « montagne »
clic

La montagne ça ne me gagne pas, en reprenant le slogan que tout l’monde connaît ! La mer non plus, d’ailleurs. Je préfère la campagne et les vallons qui fleurissent autour de Lyon.

Et pourtant, le Mont Blanc sera à l’honneur chez Soène !

A Saint-Laurent-d’Agny, je vous ai parlé de la Chapelle Saint-Vincent et de la table d’orientation d’où l’on a une vue superbe à 360°. Et si le temps est clair, on aperçoit le Mont Blanc !

Silent Sunday

clic

Chut ! Une photo, pas un mot…

réponse :
En arrivant près de l’étang, nous voyons un pêcheur. Tiens donc, ce n’est pas l’époque de la pêche pourtant. Nous laissons le pêcheur et partons en rando. A notre retour, le pêcheur est toujours là ! Bizarre.
Je m’approche et là, je découvre Martin ! Je lis la pancarte qu’il a dans le dos : « Je m’appelle Martin, si vous me rencontrez, déplacez-moi de 5 mètres, je suis là pour effaroucher les cormorans qui viennent se nourrir ici. Ces volatiles engendrent de gros dégâts sur les espèces de poissons qui vivent dans l’étang, ils blessent les poissons sans les manger… »

L’étang était à moitié gelé, des fils sont tendus sur l’eau. Sacrées bestioles, il en faut de l’imagination pour les apeurer ! Pour la petite histoire, j’ai laissé Martin à sa place !