Jeudi en poésie

En pensant très fort à notre Amie de Vendée
Jeu-la poésie du jeudi chez Asphod'L

à
Nunzi & Cie
Vador
Clochette
Max
Natty
et autres félins de la bloguo !

Natty-octobre 2016 (10)

texte choisi dans Les chats mots de Anny Duperey

Le poème du chat

Quand on est chat on n’est pas vache
on ne regarde pas passer les trains
en mâchant des pâquerettes avec entrain
on reste derrière ses moustaches
(quand on est chat, on est chat)
Quand on est chat on n’est pas chien
on ne lèche pas les vilains moches
parce qu’ils ont du sucre plein les poches
on ne brûle pas d’amour pour son prochain
(quand on est chat, on n’est pas chien)
On passe l’hiver sur le radiateur
à se chauffer doucement la fourrure
au printemps on monte sur les toits
pour faire taire les oiseaux
On est celui qui s’en va tout seul
Et pour qui tous les chemins se valent
(quand on est chat, on est chat)
Jacques Roubaud*

 

  • Jacques Roubaud est né à Caluire et Cuire (Rhône) en 1932

Publicités

Clic Clac chez tOrtue

Vendredi chez Tortue

ICI

une photo
rigolote
poétique
insolite
anodine

J’ai -encore-craqué chez Ikéa… Lors de mon dernier passage, j’ai fait des achats pour… Natty !

Tout le monde connaît ces meubles cubes à aménager selon ses envies

cubes ikéa

à mes cubes de rangement, j’ai rajouté la maison-chat-cube Lurvig à 4,99 €.
Natty est ravie !
cof

 

 

Le petit jeu de lettres

Jeu Lady Marianne

je joue le dimanche avec

Lady Marianne
lire son règlement ICI

12 lettres : AAEIOMNPRTT

Еt l’on peut dire de Lyon,
Ville sur toute autre fidelle,
Que son peuple еst charmant et bon,
Autant qu’elle est charmante est belle.
Се n’est pas qu’en mainte ruelle,
On n’y redoute le fripon,
Et que l’argent de l’escarcelle
N’y craigne l’attrape-minon,
Du moins autant que la prunelle…

De la Nine et de la Nannon.
Charles Coypeau d’Assoucy
(Les aventures de Monsieur d’Assoucy 1678)
Charles Coypeau d'Assoucy

Toujours prête à tout pour parler de mon Lyon ! Y’a pas que ma minette dans ma vie ! La littérature aussi en fait partie. Et je constate que le vieux français de ce texte du 17e siècle se marie parfaitement au mot mystère de Lady Marianne.

Dans une version plus moderne, j’évoquerai cependant autrement l’attrape minons. Les minons à la maison, y’en a beaucoup qui courent partout. A cause de qui ? De Natty, pardi !

Tous les matins, dès potron-minet, après l’instant sacré de mon café-tartine, je peine à les attraper. Passer l’aspirateur ? Pas question,  Natty est morte de peur, alors mon choix se porte forcément sur le balai. C’est pas d’la tarte, je vous assure, car le balai ça l’amuse. Elle court partout et joue à saute-mouton avec les minons… Un vrai match contre la montre puisqu’elle a tout son temps le matin avant sa longue sieste… moi pas ! Elle se tapit sous le lit et attend patiemment le passage de l’engin poilu. Son unique moment journalier de sport et de détente.

Un jeudi-poésie chat vous dit ?

Jeudi en liberté poétique en attendant le retour de Miss Aspho…

Jeu-la poésie du jeudi chez Asphod'L

(extrait du livret « Le chat en 60 poèmes »).

chat roux.jpg

Chats de partout
Henri Monnier
(Les chansons du chat noir 1881-1886)

Je suis le chat de cimetière,
De terrain vague ou de gouttière,
De Haute-Egypte et du ruisseau
Je suis venu de saut en saut.

Je suis le chat qui se prélasse
A l’instant où le soleil passe,
Dans vos jardins et dans vos cours
Sans avoir patte de velours.

Je suis le chat de l’infortune,
Le trublion du clair de lune
Qui vous réveille dans la nuit
Au beau milieu de vos ennuis.

Je suis le chat des maléfices
Condamné par le Saint-Office ;
J’évoque la superstition
Qui cause vos malédictions.

Je suis le chat qui déambule
Dans vos couloirs de vestibules,
Et qui fait ses petits besoins
Sous la porte cochère du coin.

Je suis le félin bas de gamme,
La bonne action des vieilles dames
Qui me prodiguent le ron-ron
Sans souci du qu’en dira-t-on.

Epargnez-moi par vos prières
Le châtiment de la fourrière
Où finissent vos émigrés
Sans demeure et sans pedigree.

Cahiers

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai toujours perdu quelque chose…
Avec ma manie de ranger, je ne retrouve jamais rien et je cherche tout le temps. Pas si mal, dans le fond, puisque ça me permet de faire d’autres découvertes !

Voilà des semaines que je cherchais le dernier livre offert par Antiblues « La vie secrète des vaches », premier roman de Rosamund Young, une fermière du centre de l’Angleterre. Le trou noir complet, aucun souvenir du titre et de l’endroit où je l’avais rangé. Et comme je ne savais plus le titre, je le voyais sans le voir. Vous me suivez ? !

Alors que je cherchais mes cahiers pour les ranger avec le nouveau de Noël « Mon chat & moi », j’ai retrouvé mes vaches et les cahiers !

Mon chat & Moi

 

Ces cahiers sont un cadeau idéal pour petits et grands ; il y a toujours celui qui convient à la perfection. En avez-vous aussi une petite collection ?

Revenons à mon dernier cahier -je n’ai jamais rempli les 2 autres « Petit cahier d’exercices de bienveillance envers soi-même » et « Cahier d’exercices pour être un retraité heureux »-.

Que vais-je donc pouvoir apprendre que je ne sais déjà, depuis 3 ans que Natty est entrée dans ma vie !

Encore de la lecture, enfin plutôt du feuilletage ! Au chapitre 3 « Do you speak chat »,  je lis que c’est normal que Natty pétrisse son plaid-polaire-rose, elle « pattonne ». Et qu’elle ne se ronge pas les ongles mais finit sa toilette, etc. Je m’en doutais !

Pages 54-55, une leçon de zénitude, et un dessin des 7 chakras du chat ! Vais-je devenir encore un peu plus chatgaga après tout ça ? Faut que j’apprenne à me concentrer pour que nous ressentions ensemble « l’émotion d’amour » à partager !

chakra
Chapitre 9 « Et pendant les vacances ? » Voilà le chapitre que je redoutais j’attendais… Et là encore, rien de neuf, Natty a besoin de ses repères. Un point c’est tout.

Ca tombe bien, j’aime plus trop partir de chez moi !