Corona-journal/J-05

corona

 

C’est le weekend. Vous me direz, ça ne change rien dans cette période de confinement national…

Officiellement, depuis hier, c’est le Printemps
il est passé un peu inaperçu…
pâquerettes
Hum ! les coquines, y’a pas un mètre entre vous deux

Ca me fait tout drôle de tenir un e-journal. En même temps, ces quelques réflexions personnelles, posées pèle-mêle, me portent dans le Temps qui, pour une fois, a l’air de prendre son temps et de traîner en longueur.

Comment parler de la pluie et du beau temps, sans se soucier de l’environnement ?

Et pourtant, depuis hier, je cueille 3 petits kifs par jour et les partagerai avec vous, en signe d’Amitié, au risque de paraître un peu superficielle et égocentrique…
On ne peut pas plaire à tout l’monde, hein ? –soupirs sourires !-

Mes 3 kifs du 20/03 :
Le Défi du 20 attendu toujours avec impatience
Le Catsan pour Natty chez Auchan (Ouf !)
Une petite balade bucolique dans la co-pro, écouteurs aux oreilles et 40 minutes à écouter Cécile Chaminade (pianiste et compositrice) sur France Musique

Ce matin, je vais aller chercher mes oeufs frais au marché. Peut-être que ce sera la dernière fois ? La promiscuité sur le marché est évidente, pas rassurante et sûrement dangereuse… Mais non, une seule dérogation par jour.

attestation dérogatoire
Alors, aujourd’hui et les jours suivants, je ne m’accorderai donc qu’une promenade à durée limitée dans un périmètre privé (pour éviter de cocher la 4e case) car j’ai des provisions pour une dizaine de jours.

Je ne mets plus de gants car ils ne servent à rien selon les médecins. A la place, je me lave les mains autant que nécessaire. Je ne porte pas de masque non plus (je n’en ai pas d’ailleurs). Si on n’est pas malade et pas soignant, le masque n’est pas nécessaire. Laissons les à ceux qui en ont vraiment besoin. L’important, c’est d’être à un mètre minimum les uns des autres.

L’hôtellerie propose un grand nombre de chambres pour les soignants, les hôpitaux privés préparent des chambres pour accueillir les malades en réanimation. L’hôpital de campagne érigé à Mulhouse, sera bientôt opérationnel. Que de beaux gestes, vraiment.
Et n’oubliez pas d’applaudir les soignants, chaque soir à 20 heures.

Pour terminer ce billet du jour, je reprends une des citations de Danièle, blog La Casa Photo clic

« La vie nous donne chaque jour une autre chance, elle s’appelle demain »
Paul Fort

PS : plus de chiffre morbide, comme vous me l’avez demandé -sourires-

Taguons ensemble

Nous, vous nous connaissez ! On ne manque jamais une occasion de s’amuser ensemble !

2018-AP-NE2photo archives décembre 2018

A l’invitation d’Antiblues clic, nous traboulons ce matin avec Mind The Gap clic

Bac

* Prenez le livre le plus proche de vous, allez page 24 et notez la première phrase :
En fait, il s’agit d’un petit poème du recueil L’escalier bleu de Henry Bauchau, offert par Miss Aspho

L'escalier bleu


« Je n’aurai rien compris que les pensées réelles
qu’on plantait au printemps sous le mur des remises
la beauté de couleur profonde, les pensées
qui regardaient le temps de la terre sans feuilles
et voyaient d’un regard obstiné l’essentiel
nues, minimes, sans rien, sans rien d’autre que l’oeil. »

* Sans vérifier, devinez quelle heure est-il ? 5 h 50

* Vérifiez : 6 h 00

* Que portez-vous ? pyjama et robe de chambre

* Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous ? mon blog ! Je préparais mes billets pour les Lundis au Soleil avec BernieShoot. Pour le mois de décembre, je vais jouer les 5 lundis. C’est Bernie qui va être content !

* Quel bruit entendez-vous à part celui de l’ordinateur ? aucun de l’extérieur, les infos à la télé

* Quand êtes-vous sortie la dernière fois, qu’avez-vous fait ? vendredi, j’ai continué la course pour mes petits cadeaux de Noël. J’adore ! J’ai aussi fait un tour chez Uniqlo et Sostrene Grene. J’adore ! Et enfin, je suis passée à La Trinitaine faire une provision de bonnes choses sucrées et salées à offrir

La Trinitaine

* Avez-vous rêvé cette nuit ? Oui, toujours. Mais mes rêves sont fugaces, dès qu’ils me réveillent, ils s’évaporent. Bien plus volatiles que mes cauchemars…

* Quand avez-vous ri la dernière fois ? Là, maintenant, en pensant à mes Amis Antiblues et Mindounet !

* Qu’y a-t-il sur les murs de la pièce où vous êtes ? Rien. J’ai horreur de faire des trous dans mes murs… Par contre, sur l’étagère, en face de moi, je vois une partie de ma décoration de Noël, déjà…

* Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit, quelle serait la première chose que vous achèteriez ? Alors là, il m’a fallu ruminer… Je n’ai besoin de rien, en fait… Un appartement dans un foyer-résidence pour personnes âgées, peut-être (lol)
Multimillionnaire : je n’arrive même pas à imaginer combien ça fait. Je pourrais sans doute faire construire plusieurs EHPAD pour y accueillir mes amies/is !

* Avez-vous vu quelque chose d’étrange aujourd’hui ? Non, à part la pluie qui tombe dans la flaque d’eau sur la place. A cette heure matinale, il ne se passe rien à O. !

* Que pensez-vous de ce questionnaire ? Bof… J’ai connu des Tags plus difficiles ! Et j’ai bien peur que du coup mes réponses soient un peu ennuyeuses… Mais l’essentiel, c’est d’y faire comme on dit à Lyon

* Dites-nous quelque chose de vous que ne savons pas encore : j’ai décidé de moins manger ! Une façon efficace pour perdre du poids… en prévision des Fêtes de fin d’année ! C’est tout nouveau, j’ai abandonné l’idée de faire un régime !

* Quel serait le prénom de votre enfant si c’était une fille ? Trop tard ! J’suis une mémé ! Mais j’ai deux filles qui n’ont qu’un seul prénom : Stéphanie & Delphine

* Et si c’était un garçon ? J’ai beau chercher, je ne me souviens plus du tout du prénom que nous avions choisi au cas où…
Ce que je sais, c’est que si j’avais été un garçon, mes parents m’auraient appelée Alain

* Avez-vous déjà pensé à vivre à l’étranger ? Non, pas vraiment, même si aller finir ma vie dans un Pays où je pourrais vivre plus aisément avec ma retrait m’effleure parfois l’esprit (Portugal, Maroc)

* Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du Paradis ? Ou plutôt ne me dise pas de m’occuper de son secrétariat ! Mais non, que je suis bête, Dieu n’est pas le Père Noël, Il n’a donc pas besoin de secrétaire(s) !

Lettre Père Noël
* Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la culpabilité et la politique, que changeriez-vous ? Alors là, ma liste est trop longue ! En premier lieu je trouverais un moyen de stopper l’immigration clandestine…

* Aimez-vous danser ? Pas vraiment, et je n’ai jamais su très bien danser. Me dandiner sur une musique, ça n’a jamais été mon truc… Et les thés dansants, quelle horreur !

* Quelle est la dernière chose que vous ayez regardée à la télévision ? : En replay, le premier épisode d’Elven, la rivière des secrets, une série nordique.

* Quelles sont les  personnes qui doivent prendre le relais sur leur blog ? J’ai copié-collé la réponse de Mind The Gap : « Celles et ceux qui veulent »…

école2

Jeudi en gourmandise

Alors voilà de quoi réveiller vos papilles !

“Epatante brioche au beurre, farcie de pralines roses” selon la définition savoureuse de Gilles Pudlowski, la Praluline a su franchir les frontières de sa renommée locale pour s’imposer comme la vedette incontestée de tous les magasins Pralus, de Roanne à Charlieu, Lyon et même jusqu’à Paris où on peut la déguster dans le quartier du Marais, à Saint-Germain-des-Prés, dans les VIIe et IIe arrondissements. Dijon, Cité de la gastronomie dispose elle aussi d’une boutique dans la rue de la Liberté, tout comme Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme où l’on n’hésite pas à faire la queue pour la Praluline

clic

Samedi dernier, à O., pour le tea-time, c’était cornélien de choisir entre salé et sucré !
Que je vous explique ! Patricia, de passage à Lyon avec son fils et sa petite belle-fille, sont venus me faire un petit coucou.

Que choisir entre la brioche aux pralines et le saucisson de Lyon ?
A 17 heures, voyons, c’est la Praluline !
Et en même temps, quelques rondelles de saucisson de chez La Colette, c’était drôlement bon ! On a été très raisonnables, on n’a bu que de l’eau !

Praluline

Pas taguée mais je joue !

Quand rien m’est imposé, ça me donne envie ! Mindounet a retrouvé un Tag d’il y a 4 ans clic et vient de re-répondre aux questions… Moi aussi, je joue !

A : âge mental ? ça dépend des moments, des fois 5 ans quand je joue avec Natty
B : plus grosse peur ? une peur bleue, hein !
C : heure ? 9 h 30 le 25/10/2019 (billet programmé !)
D : dernière chose bue ? mon bol de café, je ne fais rien avant d’avoir petit-déjeuné
E : personne avec laquelle il est le plus facile de discuter ? alors là, j’vois pas… 
F : chanson préférée ? l’Avé Maria chanté par un Choeur d’enfants
G : les fantômes existent-ils ? oui, on va en voir après demain
H : ville d’origine ? comment ça, y’en a encore qui ne le savent pas ?
I : en amour avec ? les grattons, le saucisson, Moi j’suis de Lyon, j’aime tout dans le cochon
J : jalouse de ? personne, à mon âge ça m’a passé
K : envie de tuer quelqu’un ? ça oui, alors, et même plusieurs beaucoup…
Et pourquoi ne pas tuer ceux qui tuent ? 

L : dernière fois où j’ai pleuré ? devant la télé, je pleure souvent
M : pas de M dans la liste des questions… M comme méditation depuis que j’ai croisé un Prof bouddhiste à la Pagode de Sainte-Foy-les- Lyon ; je vais y retourner !
N : nombre de frère et sœur : 0
O : vœux ? que l’on reste enfin à l’heure d’été
P : dernière personne appelée ? une de mes copines, mais laquelle ?
Q : question que tu te poses toujours ? quand je fais un Tag ? qui vais-je taguer ?
R : raison de sourire ? répondre aux questions de ce Tag, pardi !
S : dernière chanson chantée ? je fredonne seulement, je chante faux et je ne retiens pas les paroles des chansons
T : heure du réveil ? souvent avant que le coq chante… et avec l’heure d’hiver, j’vous dis pas…
U : couleur de tes sous-vêtements ? blanc, noir ou marine (je sais, j’suis trop classique !)
V : destination de vacances ? croisière fluviale programmée en octobre 2020, mais j’ai pris une assurance !
W : mauvaises habitudes ? trop respecter la Loi… trop à cheval sur les principes…
X : Xiaomi, la marque de mon smartphone actuel, après mon Huawey que je regrette un peu
Y : plat préféré ? une andouillette à la ficelle de chez Bobosse, par exemple, et tant d’autres…
z : signe ? Taureau ascendant Sagittaire et Buffle de Terre dans l’astrologie chinoise.

« 17 minutes chrono pour répondre à ces 26 questions », c’est Mindounet qui l’a dit !

Et les Taguées-és sont : non, j’ose pas, c’est pas beau de dénoncer… alors s’y collera qui veut ! Merci !
Bac

Le Tag des quatre

Les Bloguinets font circuler le Tag de Bleck ! Et Antiblues m’a invitée à jouer clic

Bac

1) – Quatre emplois que tu as faits dans ta vie ?
J’ai eu du mal à en trouver 4 avec mes 45 ans de secrétariat !
En fouillant dans ma mémoire, j’ai quand même trouvé 4 « petits » métiers -d’été et pour compléter mes revenus-
A part un essai infructueux de ramassage de pêches dans le Lot et Garonne (emploi d’été où j’ai tenu une journée seulement, je suis rentrée le soir couverte de boutons…) et quelques séances d’équeutage de haricots pour Senchou où mon père travaillait, j’ai été monitrice chez Tupperware et formatrice chez Scheidegger, et je peux dire que j’ai connu des grands moments de solitude !

En relisant bien la question, je pourrais citer quelques sociétés où j’ai travaillé avant d’entrer au Conseil départemental en 1984 !
J’ai commencé ma carrière de secrétaire chez Maco (secrétaire et secrétaire Export), j’ai résisté un mois à la Filature de Chavanoz (secrétaire Export), un passage chez Friga Bohn (secrétaire technique), chez Storno (secrétaire de direction) et chez un VRP à Bourgoin (secrétaire à tout faire !)

2) – Quatre films que tu reverrais {revoisencore et encore ?
Je ne suis pas cinéphile pour un sou. Mais je regarde toujours les Sissi en fin d’année, et je peux revoir avec plaisir les Choristes, Out of Africa et le dîner de cons (j’adorais Jacques Villeret)

3)  – Quatre lieux où tu es allée en vacances ?
A Antibes, aux Sables d’Olonne, à Djerba, à Marrakech et bien d’autres mais il faut respecter la règle de 4 !

4) – Quatre endroits où tu as vécu ?
Alors là, j’ai le choix !
à Lyon, à Villeneuve-sur-Lot (47), à Balan (01), à Oullins

5) – Quatre choses que tu fais systématiquement lorsque tu vas sur le net ?
Un tour chez Google, un tour chez Antiblues et chez Soène, un tour à la LBP pour surveiller mon compte en banque et aussi, souvent, chez Momox pour acheter un livre d’occasion pas cher

6) – Quatre endroits où tu aimerais être en ce moment ?
Je suis assez casanière et à l’heure matinale où j’ai préparé ce billet, chez moi !
Donc pas trop d’envies… Si ! à la FDJ pour recevoir un « gros » chèque du tirage du Loto
à la pêche aux moules
à la claire fontaine
à Joinville le Pont…
Pardon, Antiblues, je n’ai rien trouvé de sérieux !

7) – Quatre personnes à qui refiler le bébé ?
Voyons, voyons, qui voudrait jouer avec moi ?
4 Aminautes listés dans mes liens amis qui auraient le temps et l’envie de prendre le relais de ce Tag !

Tag de A à Z

En juillet Valentyne ICI a joué avec Mindounet ICI qui avait joué, en mars dernier, avec son Aminaute, Caroline, l’Irrégulière.

Pensez donc, j’était tentée ! Me manquait que le temps d’y faire !
Et mon cher Hasard me signale que ce billet est le 300e ! Déjà…

Moi, vous me connaissez ! Si je lis deux livres par mois, c’est une performance… Mais un défi littéraire ne me fait (même) pas peur !

Livre-ouvert

A- auteur : l’auteur dont tu as le plus de livres : Michel Bussi depuis que j’ai découvert cet auteur grâce à ses Nymphéas noirs

Nymphéas noirs M.Bussi

B- best : la meilleure suite de série : quand j’étais petite, Bécassine, après plus aucune…

Bécassine

C- current : ton livre en cours : après la Passion Lippi de Sophie Chauveau, je dévore le Rêve Botticelli du même auteur (480 pages) avant le suivant, l’Obsession Vinci

Le rêve Botticelli

D- drink : la boisson qui accompagne tes lectures : en général de l’eau, surtout durant ces deux mois super chauds -et des fois, un p’tit apéro le weekend-

E- e-book : e-book ou roman papier ? : jusqu’à aujourd’hui, livres papier exclusivement mais une liseuse me tente de plus en plus…
Allo Père Noël, si tu n’as pas d’idée, en voilà une… encore faudrait-il qu’il lise mon blog… c’est pas gagné…

liseuse

et si je me faisais moi-même ce petit cadeau ?

F- fictif : un personnage fictif avec qui tu serais sortie au lycée : dans les années soixante, tout d’même… mais sans hésiter François Seurel, l’ami du Grand Meaulnes, narrateur du roman éponyme d’Alain-Fournier

G- glade : un roman auquel tu es contente d’avoir laissé une chance : Au revoir là-haut de Pierre Lemaître. Je n’aime pas cette période de la première guerre mais j’ai adoré les petites histoires dans la  grande Histoire

Au Revoir Là-Haut

H- hidden : un roman que tu considères comme un joyau caché : La dernière leçon de Noëlle Châtelet, une histoire vraie poignante qui m’inspire

I- important : un moment important dans ta vie de lectrice : tout ce qui se rapporte à Jean Moulin et Antoine de Saint-Exupéry

J- juste : le livre que tu viens juste de finir : Bleu de Delft de Simon van der Vlugt que j’ai beaucoup aimé

Bleu de Delft Simone van der Vlugt

K- kind : le genre de roman que tu ne liras jamais : il ne faut jamais dire jamais ! Grâce à mes Amies/is dans ma vraie vie et dans ma vie bloguesque, je ne connais plus de limite !

L- long : le plus long roman que tu aies jamais lu : là, je triche un peu : Belle du Seigneur de Albert Cohen, un pavé de 1 110 pages… abandonné à la page 599… Mindounet, je n’ai pas dit mon dernier mot, je le finirai ce roman que tu adores car il paraît que la deuxième partie est plus intéressante…

Belle du Seigneur

M- major : le livre qui t’a causé le plus gros hangover (gueule de bois) : lequel choisir ? Les sirènes de Bagdad de Yasmina Khadra

N- nombre : le nombre de bibliothèques que tu possèdes : deux pas très grandes car je ne garde que les livres que j’ai vraiment aimés

O- one : un roman que tu as lu plusieurs fois : 2 ! Le Petit Prince

petit_prince

P- préféré : ton endroit préféré pour lire : dans ma pièce de vie principalement, au calme

Q- quote : une citation de livre que tu as lu qui t’inspire : pour Delphine

Rose jaune-citation Petit Prince

R- regret : un regret de lecture : l’Oeuvre de Proust sans doute. Et dire qu’une de mes amies s’y est collée depuis quelques mois…

S- série : une série que tu as commencée mais jamais finie et dont tous les tomes sont sortis : les Claudine de Colette -collection France Loisirs !-

Colette

T- trois : trois de tes livres préférés de tous les temps : de tous « mes » temps ?
1- Mon premier Larousse en images
2- Les Fables de La Fontaine
3- Un Bescherelle ? grammaire ou conjugaison par exemple !

U- unapology : quelque chose dont tu es fan sans aucun remord : avant de fréquenter de vrais lecteurs, je lisais les romans de Marc Lévy et de Guillaume Musso, et j’ai aimé en particulier La fille de papier de Musso (bien que je préfère lire du Lévy) et peut-être également Amélie Nothomb !

La fille de papier G.Musso

V- very : un livre dont tu attends la sortie avec impatience : le dernier Bussi en Poche !

J-ai-du-rever-trop-fort

W- worst : ta pire habitude livresque : lire dans un silence absolu… pas toujours facile

X- x : commence à compter à gauche, en haut, de ton étagère la plus proche et prends le 27e livre : Léonard de Vinci de Sophie Chauveau

Léonard de Vinci

Y- your : ton dernier livre acheté : pour la prochaine saison du Club de Lecture, Des hommes couleur de ciel de Anaïs Llobet
J’achète mes livres sur Internet, chez Momox, en excellent état, à prix très doux et avec une livraison par la poste gratuite : http://www.momox.com

Des hommes couleur de ciel

Z- zzz : le dernier livre qui t’as tenue éveillée bien trop tard dans la nuit : aucun et aucun souvenir, en général, lire m’endort et me rendort !

chat livre

FIN

Le jeudi, si on chantait… Fin

C’est la toute dernière fois… Qui a dit tant mieux ? Antiblues ?… Qui aime bien châtie bien, hein !
Comme je ne suis pas du tout rancunière, une p’tite chanson -version en français- de ZZ Top ! clic
En même temps, ça va faire trop plaisir à Edualc de Picardie. Pas de rose, Ami, mais du hard rock !! (à So’N rien d’impossible !)

Avouez quand même que la version en français ne casse pas trois pattes à un canard…

ZZTop

La grange

La rumeur se répand dans cette ville du Texas 
Concernant la cabane hors de ‘La Grange’ 
Et vous savez de quoi je parle. 
Dites moi seulement si vous voulez aller 
Dans cette maison là-bas dans les pâturages. 
Ils ont pas mal de filles canons ah. 

Ayez pitié. 
A haw, haw, haw, haw, a haw. 
A haw, haw, haw. 

Bien, j’entends que c’est bon si vous avez le temps 
Et le pognon pour vous y emmener. 
A hmm, hmm. 
Et j’entends que c’est complet presque tous les soirs, 
Bon maintenant, je peux me tromper… 
Hmm, hmm, hmm, hmm. 

Ayez pitié.

Le jeudi, si on chantait

Cé ça ké bo ! Antiblues m’a donné l’idée de farfouiller dans le répertoire d’Annie Cordy pour ma chanson de ce jeudi !

AP-ce ca ke bo

photo publiée avec l’autorisation de son auteur

Mais voilà, comment choisir une seule chanson dans la longue liste des chansons drôles de cette nonagénaire pétillante ? Ce que j’ai pu l’écouter et la regarder à la télé dans les émissions de Maritie et Gilbert Carpentier ? Vous vous en souvenez Amis Bascherelosaures ?

Un peu « paillarde » cette Bonne du Curé me ravit toujours clic

J’voudrais bien mais j’peux point
C’est point commode d’être à la mode
Quand on est bonn’ du curé
C’est pas facile d’avoir du style
Quand on est un’ fille comm’ moié
Entre la cure et les figures
Des grenouilles de bénitier
La vie est dure quand on aim’ rigoler

{Refrain:}
Mais quand le diable qu’est un bon diable me tire par les pieds
Ça me gratouille, ça me chatouille, ça me donn’ des idées
J’fais qu’des bêtises derrièr’ l’église
J’peux point m’en empêcher
Dieu me pardonne j’suis la bonn’ du curé.

J’voudrais bien mais j’peux point
Je voudrais mettre un’ mini jupette
Et un corsage à trous trous,
Mais il parait que pour fair’ la quête
Ça ne se fait pas du tout
Quand je veux faire un brin de causette
Avec les gars du pays
J’file en cachette derrièr’ la sacristie.

{Refrain}

J’voudrais bien mais j’peux point
Quand c’est la fête j’en perds la tête
J’voudrais ben aller danser
J’voudrais monter en motocyclette
Pour me prom’ner dans les prés
Et qu’un beau gars me compte fleurette
Avec des disqu’s à succès
Car les cantiques ça n’vaut pas Claude Françoué

{Refrain}

La la la la la la la ……………….

et en bonus une autre version clic