Projet de Ma’

Mais si, je suis là ! Comme c’est samedi, je joue avec Ma’ clic et son Projet hebdomadaire lointain

Au Jardin des Curiosités, on n’est pas sûr d’apercevoir le Mont Blanc dans le lointain

chaise Jardin curiosités Lyon

mais on a une vue superbe de Lyon à 180° et des 3 tours, la Tour Part-Dieu, « le crayon » -à droite-, la tour Oxygène -au centre- et la plus récente, Incity avec son antenne « licorne »

Tours Lyon

Publicités

Zingaro

ZingaroParilly (2).jpg

ZingaroParilly (1).jpg

Aucune photo pour ce spectacle artistique. Les consignes répétées avant d’entrer étaient strictes : portables éteints, pas de bruit et applaudissements interdits pour ne pas perturber les chevaux et ne pas déconcentrer les « meneurs » de chevaux.

“Le Théâtre équestre Zingaro est une tribu mi-hommes mi-chevaux. J’aime ce mot tribu. Il indique que ses membres obéissent à des lois non écrites, celles de gens très indépendants qui ont choisi de vivre une même aventure, de travailler ensemble dans la même manufacture à rêves, et d’offrir aux autres ce qu’ils y ont conçu. J’aime voir les gens de la compagnie évoluer au fil du temps ; j’aime les voir fleurir, comme on le dit des chevaux ; non seulement par le travail mais aussi dans le quotidien par l’intensité de leur présence et de leur rapport au temps.”

Le Théâtre équestre Zingaro s’est produit pour la dernière fois à Lyon, dans le cadre des Nuits de Fourvière. Depuis le temps que j’en avais envie, j’y suis allée l’avant dernier jour de la représentation Ex Anima. clic

Bartabasimage du Net

Bartabas tirera sa révérence à la fin de cette tournée 2019.

Dès l’entrée dans l’immense chapiteau installé au Parc de Parilly, le ton était donné. Dans le noir absolu, nous avons rejoint nos places. Petit à petit, les yeux se sont habitués, guidés juste par quelques petites bougies entourant la scène invisible, en contre-bas.
L’obscurité et la chaleur étouffante mettaient les spectateurs en condition !

Fascinant, bouleversant, troublant, je ne fais que reprendre les mots du Masque et la Plume, ces trois adjectifs résumant parfaitement cette mise en scène.
Les chevaux, mi bêtes-mi hommes, sont en liberté, guidés par la musique et les sons d’une équipe d’ombres vivantes et silencieuses, mi hommes-mi bêtes. Luisants de transpiration, les chevaux connaissent par coeur leur « travail » ou leur « jeu », sachant qu’à la fin de chaque scène, ils seront récompensés.

Immobiles -ce qui est très difficile pour un cheval-, silencieux, ordonnés, obéissants, ils mènent des danses effrénées, miment des situations périlleuses et improbables. La musique ethnique de l’orchestre rythme leurs pas, leur allure, leur entrée et leur sortie, dans un bruit de sabots qui résonnent sur les planches.

Magiques, irréels, jamais les chevaux ne s’emballent même quand ils font semblant de se quereller. Fausses morsures et ruades avortées sont la grâce même, le tout effectué à allure folle et mouvements coordonnés.

Bravo et Merci, Monsieur Clément Marty. J’avais tant entend parler de vous et de vos chevaux. Quel spectacle magnifique ! Mais si je peux me permettre juste un tout petit reproche -on a dû vous le dire…- je n’ai pas du tout apprécier la dernière vision du cheval vivant et du cheval de bois…
Bravo aussi à toute l’équipe de dresseurs. La dernière scène où vous mimez vos Bêtes était criante de vérité !

Projet de Ma’

Ma’ a choisi Liberté pour son Projet de ce dernier samedi de juillet clic
Inutile de préciser que c’est un des mots de la langue française que je préfère.

J’ai pensé immédiatement à la poésie de Paul Eluard et à la chanson de Florent Pagny mais Ma’ demande une photo…

Reléguée dans une cour intérieure de l’Hôtel du Département, je l’ai croisée pendant trente ans, sans jamais chercher à savoir qui l’avait sculptée…

La Liberté
Statue Liberté Prefphoto prise en 2009

Projet de Ma’

C’est évident, voilà un Projet qui tombe à pic pour montrer enfin la photo que Valentyne clic attend en piaffant !

MaICI propose « amusant« 

Un dimanche matin, alors que ‘j’errais dans une rue chic où les antiquaires tiennent boutiques, je l’ai vue… Même pas besoin d’aller jusqu’à Claquebue !

la jument verte
pensez-donc
comme Jules, j’en croyais pas mes yeux !

jument verte.jpg

« Chic c’est lundi »

BERNIE SHOOT-logo-lundi-soleil

avec BernieShoot
ICI

Ce premier juillet est un lundi. Accord parfait pour le jeu mensuel de Bernie, sur le thème « bleu« .

Avec la canicule et la pollution, le ciel lyonnais est gris et la mer bien loin…

En presqu’île, la rue Victor Hugo devenue tristement célèbre est éventrée -elle se refait une beauté-. Pour oublier tout ça, une Fête avait été organisée… Dimanche matin, c’était un peu le flop, les Lyonnais n’étaient pas réveillés, et d’ailleurs les Lyonnais ne sont pas (exubérants) très démonstratifs, les commerces fermés et les quelques courageux erraient, pour se distraire, à la recherche d’un bon plan !

J’ai eu tout le loisir de cueillir en images, les quelques fleurs géantes

Ô la belle Bleue
rue V. Hugo-fleur bleue.jpg

La rose « Guignol »

Le Hasard… toujours le Hasard ! Dans ma vie, Il est très souvent là. Les Roses aussi.

Ma’ pour son projet hebdomadaire -le 26e, on est donc à la moitié de l’année- propose « histoire » clic

Alors que la semaine dernière, Ma’ proposait nature avec un « N » j’avais contourné son sujet avec un « n » à nature. Cette semaine, je fais le contraire ! Mon sujet mérite un « H ».

Jeudi 20 juin, dans le grand Salon Justin Godart de l’Hôtel de Ville, le baptême d’une rose dédiée à Guignol a réuni les Amis de Lyon et de Guignol, pour fêter le 250e anniversaire de la naissance de son créateur, Laurent Mourguet.

2019-20juin-HdV-Rose Guignol (17)

L’obtenteur, les Roseraies Orard, les seuls rosiéristes encore sur le secteur de la Métropole lyonnaise, à Feyzin, était présent et heureux de présenter ce rosier sélectionné.

Adhérente de cette sympathique Association lyonnaise des Amis de Lyon et Guignol, j’étais conviée à cet événement.

Je traboule bien sûr avec Jean-Pierre et sa Rose du samedi et j’ai une pensée particulière pour mon Ami Edualc l’amoureux des roses.

2019-20juin-HdV-Rose Guignol (25)

Les rosiers étaient en serre. En pleine terre, la rose est plus foncée, telle à ma 2e photo.