Blablatage

Un jeudi sans poésie, ça vous dit ?
J’ai envie de prendre du temps pour blablater épistoler un peu avec vous.

école2

Hier, les équevilles ont enfin été évacuées. Ca commençait à emboconner. Je peux ressortir les miennes (de poubelles !).
Reste encore à se débarrasser des poubelles jaunes, comme des gilets…

Le grand débat-lage est clos. C’est pas trop tôt. Les soliloquages fleuves présidentiels m’ont un peu rasée.

Aujourd’hui, rendez-vous place de la Comédie, les retraités vont manifester à cause du Gouvernement « sourd-dingue ». Tout bien réfléchi, je vais les laisser faire. J’irai plutôt rendre visite au grand Suédois et pourquoi pas -puisque je suis une « nantie » j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi- me payer une assiette de saumon fumé à la Cafet’, avant qu’ils me collent un nouvel impôt pour financer tout ce qu’ils vont donner aux pas nantis.

Ma place, en face, est toute feuillue, la température est plutôt douce, le soleil assez présent, en un mot c’est le Printemps. Vraiment, il était temps. En même temps, chaud et froid se font la guerre, bien décidés à m’enrhumer. A cette période de l’année, il faut prévoir la doudoune pour le matin et le soir, un petit blouson léger pour le midi et bien sûr le parapluie. Avec l’ordi, l’agenda et le sac à main, ça commence à peser et ça me détraque les épaules.

Mon jasmin n’a plus de fleurs mais mon schlumbergera (cactus de Noël) est tout en bouton après 4 énormes fleurs cet hiver

fleur cactus Noël

Quoi d’autre ? Faudrait bien que je parle ici de mes sorties, mes expos, mes découvertes. Comme j’ai plus de temps libre, j’en profite à l’utiliser au mieux, pour me « culturer ». Et ça marche ! Faut juste pas oublier de s’inscrire partout avant d’y aller, on est obligé de montrer sa carte d’identité et d’attendre pour se faire fouiller son sac. Un peu comme pendant l’Occupation…

A partir de la semaine prochaine, je sors ma valise, un vrai kif, ou j’en achète une autre plus grande car les Saints de Glace vont s’inviter au voyage ! Le compte à rebours a commencé, j’ai hâte et j’angoisse à la fois de me carapater loin d’O. en laissant Natty pendant 8 nuits et 9 jours. Son Papa crevette veillera sur elle mais sa Maman chat va drôlement lui manquer.

Avant d’embarquer, j’irai déguster des soupions chez Etienne et des huîtres chez Toinou car au retour pas question de bambaner, dès que je descendrai du bateau, je sauterai dans un TGV pour retrouver Natty !

Ah je vois, vous voudriez bien savoir sur quelle galère paquebot je vais naviguer.
Ben ça, c’est pas possible. Surprise, même pour moi !
Et une semaine en all inclusive, aïîîe, Antiblues, ça va faire des dégâts !

Je vous promets de Facebooker et WhatsApper un peu, si le réseau le permet…

Sinon, je vais bien, tout va bien
A samedi avec Ma’

Merci de vos visites et de vos mots doux

Merci

Publicités

On & Off

Si vous saviez comme c’est bon de s’arrêter parfois. De refuser d’avancer, de dire NON.
Je devrais faire une petite cure de Off plus souvent.

Juste quelques obligations incontournables et le reste du temps RIEN.
Mes batteries étaient complètement à plat, il m’a fallu du temps pour les recharger !

Me revoilà, vieille & rebelle ! Car, OUI, j’ai appris à dire NON. Je n’en reviens encore pas. La première fois, ça m’a coûté mais maintenant c’est devenu « normal ». Si je n’ai pas envie, je ne me force pas plus…

En même temps, Vous m’avez manqué terriblement et ça me tentait de jouer. J’ai fait du vide dans mes activités, j’ai rendu, sans les lire, deux livres qui me bloquaient depuis des mois et ainsi, je me sens plus légère. C’est pas peu dire, car ma balance a penché à gauche. Là aussi, j’ai arrêté de focaliser, et tout va mieux !

J’ai avancé en solitaire, muette comme une carpe, et me suis fait des petits plaisirs « secrets » que je dévoilerai au grès de mon humeur et de mon temps libre.

Je ne me refourrerai pas dans ce tourbillon de jeux, de billets, de commentaires. Désormais, je ferai à mon rythme et à ma guise. A vouloir trop faire plaisir aux autres, on se fait du mal à soi-même…

Et croyez-moi, aucun canular dans ces lignes, tout est vrai même si j’ai choisi de revenir aujourd’hui
1er avril

Le Défi du 20 avec Antiblues

Moi, vous me connaissez, une promesse c’est sacré ! Si bien que je reviens pour ce 20 et les suivants, m’étant déjà inscrite chez Vonnette pour le 20 mai !

Antiblues a changé son thème de Défi du 20… Et sur ce thème là, rien à dire… ou plutôt rien envie de dire sur le sujet…
Parler de son premier amour, clic, ça va donner quoi donc ?
Des pirouettes sans doute !… ou pas !!

Jouer n’est pas tricher, cependant. Alors, j’ai fait une longue introspection, sollicité ma mémoire et un objet s’est imposé -après mon pouce quand j’était bébé-. Bien sûr, je n’ai pas gardé ce petit bijou.

Mais pour Antiblues, je suis prête à tout !

Une recherche sur le Net, un choix pas facile, quelques pécuniaux gaspillés, et le voilà à nouveau dans ma maison. Bien sûr, ce n’est pas le mien, mais c’est le même, un peu vieilli, avec une odeur de renfermé, des pages un peu jaunies, qu’importe… Un petit coup de lait démaquillant sur la couverture pour enlever des traces et le voilà prêt pour sa deuxième vie !

Mon Premier Larousse en images, je l’ai tellement aimé, feuilleté, lu et relu ! Un cadeau que je n’ai pas oublié. De A à Z, 2 000 mots et définitions dans cette édition de 1956. J’avais 7 ans, je savais lire et c’est avec ce grand livre d’images que j’ai appris à me servir d’un dictionnaire.

Mon Larousse en images (1)

J’ai été voir la définition de jeu
Mon Larousse en images (2).JPG

En 2005, 50 ans plus tard, ma fille m’a offert la 100e édition du Petit Larousse.
59 000 mots ! Celui-ci est comme neuf. C’est aussi une relique !
Larousse 200e édition (1)
et pas moins de deux colonnes pour la définition de jeu !
Larousse 200e édition (2)

Le Défi du 20 avril sera mené par Dame Uranie car Avril c’est son mois ! Elle nous propose de réfléchir sur Le Miroir, que vous évoque le mot miroir, avez-vous de beaux miroirs à la maison, dans vos sacs à main, aimez-vous ou détestez-vous vous mirez, tout tout ce qui vous passe par la tête sur le miroir mon beau miroir…

(Encore) absente… mais je reviens très vite lire et commenter vos Défis.

Le Défi du 20 avec Catichou

Déjà le 20… Tant mieux… Ca me rapproche de la fin de ma décision (imbécile) de ce NI-NI-NI et de ma croisière en Méditerranée.

Le thème choisi par Catichou clic m’a demandé beaucoup de réflexion, je ne suis pas une aventurière dans ma vie de tous les jours :

 » A part la grippe, qu’est-ce qui vous donne , qu’est-ce qui vous a donné des frissons dans le dos ? »

idée1

L’Amour ? j’suis trop vieille pour me faire encore des frissons…
La peur ? là, je sais bien faire…

Accident de la route, fuite de gaz, maladie, chute, y’a de quoi avoir des angoisses, à mon âge, on ne va pas vers le meilleur et le pire peut vite arriver…

C’est pas ça un vrai Défi du 20, Soène ! Faut argumenter, illustrer pour que ton billet soit vertigineux…

chat peur

 

Au-delà du frisson, presque un arrêt cardiaque. C’était à Walibi dans l’Isère, il y a une dizaine d’années. Mes jeunes m’ont fait monter dans le bateau ivre… Il montait, il montait… j’ai bien cru qu’il allait tourner sur lui-même et que ma dernière était arrivée mon coeur allait s’arrêter… yeux fermés, mâchoire serrée, ces minutes m’ont semblé durer des heures… insupportable, vraiment.

parc-walibi-bateauphoto du Net

Le Défi du 20 mars sera mené par Antiblues, sur le thème :

« Parlez nous de votre premier amour! »

Les Plumes avec Emilieberd

plume2019

2e rendez-vous des Plumes d’Asphodèle reprises par Emilie ICI qui a bien fait les choses avec un calendrier précis de collectes des mots clic

Les billets des autres Pluminautes ont été publiés lundi dernier.
Comme j’ai participé à l’Atelier avec Leiloona, j’ai décalé mes Plumes.

crayon fleur

Emilie avait lancé « dessous » et voilà la liste des mots qui nous ont été inspirés :

nuisette – tradition – 36e – fève – noir – tréfonds – envers – tarabiscot – bretelle – musarder – abonnement = 11 mots
et les 3 choisis par Emilie : arcane – affoler – arnaquer
un de ces 14 mots peut être ignoré, ce que je n’ai pas respecté…

cof

« Vieillir, c’est chiant. J’aurais pu dire : vieillir, c’est désolant, c’est insupportable, c’est douloureux, c’est horrible, c’est déprimant, c’est mortel. Mais j’ai préféré «chiant» parce que c’est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste. Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira… » Bernard Pivot 2011

Un tableau bien noir pour le dernier épisode de la vie. L’année 2019 est pour moi, un tournant dans ma vie, ai-je besoin de le re-redire ?

En même temps, les nuisettes à bretelles ne sont plus d’actualité. Pyjama-chaussettes polaires me sont devenus indispensables, -comme mon abonnement Age d’or des transports en commun lyonnais- pour musarder matin et soir à la maison.

Tout d’même, le texte du Lyonnais célèbre m’a titillée un tantinet. Alors vendredi dernier -un vendredi 13, ça ne s’invente pas- après une nuit blanche de pleine lune, je décidai de rendre visite à Marie-Madeleine, la voyante d’O.

Mauvais présage, certains diront, une cartomancienne qui s’appelle Marie-Madeleine, comme celle dans la tradition chrétienne, risquait-elle de me porter la poisse ?
J’étais donc au 36e dessous à mon arrivée dans sa boutique. L’envers du décor, un petit salon cosy, était plutôt rassurant, murs blancs, décoration sobre, rien à voir avec la vision apocalyptique proposée par mon imagination !

Un seul regard lui suffit pour voir que j’étais affolée. Elle me rassura d’un sourire en retirant ses 22 Arcanes majeures soigneusement rangées dans un coffret sculpté d’étoiles dorées et me pria de tirer 3 cartes, ce que je fis d’une main tremblante.
Se dévoilèrent l’Arcane sans nom, puis la Lune et enfin l’Etoile.

L’Etoile ! Je ne vis qu’Elle et un sentiment confus de soulagement s’installa au tréfonds de moi car avant de prendre ce rendez-vous un peu fou, j’avais étudié le Tarot de Marseille sur internet. Pas d’arnaque, le Hasard avait parlé, l’Etoile sera ma bonne étoile pour gambader sur le chemin de ma septantaine !

Ateliers d’écriture

Deux ateliers d’écriture le même jour c’était l’overdose assurée pour mes lectrices et lecteurs…

embarras

Alors j’ai fait mon choix. Programmé bien avant, pour l’Atelier de Leiloona je serai au rendez-vous désormais mensuel, demain, comme prévu.

Et mon retour avec les Plumes d’Asphodèle sera décalé à jeudi 7 prochain… Merci pour votre patience et votre compréhension !!

BON DIMANCHE ET BONNE SEMAINE A VENIR

Défi du 20 avec Soène

Pour ce Défi du 20 soénien, c’est « carte blanche » pour tout le monde !
Antiblues s’étant projeté dans le futur dès décembre dernier, j’ai dû changer le thème de ce Défi que j’avais pourtant ruminer depuis longtemps ! Un jour où j’avais du temps devant moi, j’ai rétropédalé dans ma bloguerie personnelle.

J’ai eu envie de partager à nouveau ce coup de coeur. J’aurais aussi pu reparler de Sidi Bou Saïd, dernier billet de Traboules de Plume clic

felouque4

@u bout d’Abou

A peine débarquées du MS Eugénie, nous avons retrouvé le bruit et l’agitation d’Assouan. Sur les eaux émeraude et argent du Lac Nasser, la vie feutrée à bord avait effacé la réalité…

Après une dernière étreinte avec nos compagnons de voyage, et les immanquables promesses de ne pas se perdre de vue au retour, nous nous sommes laissées guider pour la suite de notre séjour.

Alors que le Mövenpick se dressait déjà fièrement, sur l’île face en face, Mlle Nanou, soudain tout excitée, avec des étincelles de bonheur dans ses yeux rieurs, hurla : « le Sudan » ! Ce bateau mythique et luxueux était tellement proche de nous que je ne l’avais même pas remarqué. Bien sûr, Hercule manquait dans ce décor mais des images évanescentes nous firent revisiter quelques scènes imaginées par la grande Agatha ! Et qui étaient donc les heureux passagers ? Appréhendaient-ils une nouvelle « mort sur le Nil » ?…

La navette fluviale de l’hôtel attendait pour nous déposer sur l’île. Un verre de karkadet glacé nous fut offert aussitôt avoir mis pieds à terre, et cet élixir de fleurs d’hibiscus eut pour effet immédiat de faire disparaître toutes traces écrevisses qui s’étaient installées sur nos visages éprouvés par cette chaleur estivale.

Le lendemain, à l’heure où le soleil fait fuir les Nubiens, sans doute aussi un peu excédés par ces touristes avides d’aventure, une felouque, au petit nom de « Fantastic »,  nous prit en charge pour une promenade à la vitesse de la brise qui faisait frissonner le Nil.

Sans bruit, l’immense voile prenait le cap du vent, sans se presser, pour nous permettre de nous imprégner des histoires de l’Histoire. L’île Eléphantine se laissait apprivoiser et délivrait ses rives et ses vestiges, tout autour du Mausolée de l’Aga Khan.

Négoce d’ivoire, forme de l’île, ou tout simplement travail du temps qui a sculpté les rochers en forme de dos d’éléphants, peu importe la légende. Le spectacle était impressionnant. La ville, en face, s’était évanouie comme par enchantement tandis que nous restions assises, côte à côte, silencieuses et figées dans le temps et dans l’espace, comme dans les Fleurs du Mal « …belle, ô mortels, comme un rêve de pierre… »

Le charme avait opéré. La brise complice semblait nous murmurer une nouvelle élégie pour mieux sublimer tous les contrastes évidents de cette terre d’Egypte. Une douce impression de sérénité nous avait envahies, amplifiée par les senteurs de cette huile essentielle d’eucalyptus dont nous nous étions largement aspergées et que nos éventails Véra Pilo distillaient lentement, dans leurs balancements indolents.

véra pilo-éventail

Rêve ou réalité ?
une histoire vraie comme un roman !
et la Bande des Défis du 20

Antiblues ICI
Catichou ICI
Dame Uranie ICI
FloFlo ICI
Mamylor ICI
Maryline ICI
PassiFlore ICI
Vonnette ICI

Le Défi du 20 février sera mené par l’Aminaute Catichou qui a choisi pour thème :

 » A part la grippe, qu’est-ce qui vous donne , qu’est-ce qui vous a donné des frissons dans le dos ? »

Madeleines ou p’tites passions

On a tous nos p’tites « madeleines » joliment inventées par Proust.
Le matin propice à la réflexion, quand le tourbillon de la journée n’a pas encore commencé, m’apporte souvent des idées de billets.

En cherchant un livre -je range et après je cherche !- j’ai été étonnée par mes collections de livres et objets autour de la Rose, du Chat, de la Tour Eiffel. C’est un peu mon dada ce sujet… En décembre 2015, comme me l’a rappelé Antiblues, c’était le thème du Défi du 20 que j’avais déjà choisi… clic

scoubidouDepuis mon enfance, il y a eu le temps des collections de boutons, porte-clés, pompons, scoubidous, cartes postales des départements, sacs à mains, carnets, cahiers, etc.

Tout ça m’a un peu passé, mais je collectionne toujours et j’adore ça !

Mes Amis/ies et mes filles ne sont jamais à court d’idées pour m’offrir des cadeaux que j’adore, évidemment, avec chat-rose-Eiffel. Je ne m’en lasse pas, les regarde, les feuillette, les photographie, les utilise, bref, ils font partie de ma vie, ils sont mes petits kifs quotidiens.

Chacun de ces objets a une histoire et me fait penser à celle ou celui qui me l’a offert. Et là, ma mémoire est -presque- infaillible !

Pourquoi aimons-nous collectionner des choses ? Les montres pour Antiblues, les oeufs décorés et les wakouwas pour Dame Uranie, les tortues pour  ma voisine tOrtue, les histoires de chevaux pour la Jument verte, les bestioles pour Patricia…

Et pour les dix ans à venir, je vais me focaliser sur quoi ? Qui vivra, verra !

Vous qui passez ici, vos « madeleines » c’est quoi donc ?

Pas de viande ni de poisson le lundi…

Voilà encore autre chose ! Je ne sais plus si c’est BFM ou Télématin qui l’a dit…

Lundi dernier, j’ai pris l’info à la lettre. Enléguminée le temps d’une journée, c’est bon pour ce que j’ai : à midi, salade verte, platée de vert de blettes et yaourt « de pauvre », le tout arrosé d’un thé vert ; le soir, deux oeufs à la coque -ah oui, quand même des protéines !-, sans pain-beurre, et une portion de chou-fleur poêlé avec une cuillère d’huile de colza.
Entre une queue de langouste, crevettes, mayonnaise, gratin de christophines à la crème, plateau de fromages suivi d’une galette à la frangipane, la veille, et une douzaine d’huîtres pain de seigle beurré et vin blanc, le lendemain, ça fait une juste moyenne !

Je me rassure, je ne suis pas la seule à manger des légumes ! Miss Gleni, Chantal, Antiblues & Cie suivent le même chemin !

Franchement, c’est pas si dur. un plat de vert de blettes fraîches en écoutant Carmen à la radio

sdr

et du thé vert dans ma nouvelle tasse Reine minette, ça me fait voir la vie autrement !

cof

… sans oublier 3 kifs par jour, évidemment !

Je vais même pousser le challenge plus loin ! Mon février sera « dry » comme les Anglais pour leur janvier : sans pain, sans vin  et sans Boursin ! Va falloir que je m’accroche et je compte bien m’inspirer des conseils et recettes de Chantal, j’en aurai bien besoin.

Du 1er février au 2 mars et plus si nécessité… Pourquoi donc ? parce je sais déjà que je vais donner deux coups de canif à ma résolution, le 14 février (ben oui le jour de la Saint-Valentin mais pas pour la vraie Saint-Valentin, vous me suivez ?) déjeuner-rencontre entre Icofiennes, et un autre vrai dîner saint-valentinien ! Il me faudra certainement prolonger ce régime plusieurs jours sur mars à cause des imprévus incontournables !

régime