Regards en arrière

Un bilan de plus ? Non, ce serait trop long de résumer mon année 2019 qui a été remplie de « gros » petits bonheurs.

Moi, vous me connaissez, les petits riens de l’actualité retiennent toujours mon attention ! Je ne voulais pas céder à l’air du temps mais des événements majeurs futiles m’y poussent…

L’info n’aura échappé à personne bien que cette période de l’année ne soit pas propice à perdre son temps à regarder les informations !

bottin

C’est la fin du célèbre Bottin… clic Après deux siècles de bons et loyaux services, il s’en va… Et déjà, certains profiteurs collectionneurs revendent ceux qu’ils ont gardés, à prix d’or !

Pour ma part, j’ai jeté mon dernier « Pages jaunes » il n’y a pas si longtemps… Comme c’est dommage !

Autre mort sûre, celle de l’escurette. Quésaco ? Au Moyen Age, on nommait ainsi le cure-oreille, ce petit bâtonnet ouaté plus connu sous le nom de coton-tige !

coton-tige

Que je vous rassure, seuls ceux avec la tige en plastique sont désormais interdits à la vente, mais on pourra toujours se nettoyer les oreilles avec par exemple des bios ou des lavables. Ma foi, on n’arrête pas le progrès.
Je vais quand même utiliser ceux qui me restent, j’aime pas gâcher la marchandise !

bambou2

Pour l’Assemblée générale de 2AUTA -c’est dans moins de 20 jours, faudrait bien que je m’active…- pas question de servir le mâchon dans des assiettes en plastique ni de boire la Sangria de Georges dans des verres de la même matière… Et alors ?.. L’intendante a bien pensé à la vaisselle en bambou ou en canne à sucre mais question prix, ce serait une folie ! Le Président gère cette Association comme sa propre entreprise ! Reste le carton. Aïe, c’est pas « écolo » le carton, ma pauv’ Soène ! Et zut alors, au diable toutes ces idées à la c.. qui frisent le ridicule.

école2

Etc. etc. et puis, d’ailleurs, regarder en arrière est dangereux à notre âge, une chute est si vite arrivée !

Ah ! j’allais oublier. En faisant défiler mes billets de 2019, ce n’est que du Bonheur, avec des jeux, des rires, des compétitions, des photos, des nouveaux Aminautes et toujours l’envie de bloguer !

Merci pour votre fidélité à venir me lire et vos commentaires toujours appréciés !
Merci

Roses de Noël

Le meilleur moyen pour faire une cure de détox entre Noël et le Jour de l’An c’est d’aller prendre un bol d’air au Parc de la Tête d’Or.

La Nature hiberne mais dans cette mort artificielle quelques roses fleurissent sur leurs tiges presque nues au feuillage abîmé

photos du 28/12/2019

rose jaune1.jpg

Quelle belle leçon de vierose rose2.jpg

« La persévérance, c’est ce qui rend l’impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. » Robert Half

Le possible impossible plutôt que l’impossible possible. Cette réflexion « sage » est ma compagne de vie depuis pas mal d’années, et même si mon présent n’est pas parfait, je le préfère à certains de mes passés et je m’efforce à atteindre le possible probable…

rose rouge1.jpg.jpg

aucune formule de voeu n’est parfaite…
alors, simplement, je vous souhaite UNE BONNE ANNEE 2020

Défi du 20 et le Tag de Soène

Un Tag pour le Défi du 20 ! Et pourquoi pas ?
Le Défieur et sa bande de Défieuses adorent rigoler et rivalisent à qui mieux mieux pour épater la galerie !

Pour ce 20 décembre, il fallait un thème léger et festif, Noël approche. Mais répondre à toutes les questions du Tag aurait décourager les gentilles ménagères-cuisinières…
Soène a entendu les supplications silencieuses !

Il faut donc répondre seulement à 3 questions. Mais attention, en notre âme et conscience, avec du vécu, du personnel, et des photos… autant que faire ce peut !

Dame Uranie
Antiblues
PassiFlore
Vonnette
Florence
Catichou
Mamylor
Maryline

01/Ma tradition de Noël préférée
02/Vrai ou faux sapin
03/Mon film de Noël préféré
04/Ma chanson de Noël préférée
05/Ma gourmandise de Noël préférée
06/Le meilleur cadeau reçu
07/Le pire cadeau reçu
08/Le meilleur cadeau que j’ai fait
09/Le pire cadeau que j’ai fait
10/L’endroit rêvé pour passer Noël
11/Un souvenir d’enfance de Noël
12/Les cadeaux le 24 ou le 25 décembre
13/Un seul mot pour décrire Noël
14/Un seul voeu pour ce Noël

Noël minette

Le passé est rempli de souvenirs,
le présent de petits bonheurs
et l’avenir de rêves

Ma chanson préférée
Depuis 70 ans, j’aime écouter le Petit Papa Noël de Tino Rossi écrite en 1946 -je n’étais pas encore née-.  A chaque Noël je redécouvre cette mélodie avec autant d’émotion. La voix chaude et l’accent corse de Tino me donnent toujours des frissons.

Petit Papa Noël
Quand tu descendras du ciel
N’oublie pas mes pantoufles-chat la-la-la
pantoufles

Si vous aussi vous avez envie de réentendre la version originelle clic


Les cadeaux le 24 ou le 25 décembre ?

25-12
Je préfère le 25 décembre, comme c’était la tradition avec mes parents quand j’étais petite. Avec mes filles, nous avons donc continué naturellement. Et puis, quand on est enfant, on doit se coucher tôt…
D’ailleurs, à la maison, jamais de réveillons mais des repas les 25 décembre et 1er janvier, c’était la mode en ce temps-là…
Le matin du 25 décembre, c’était l’excitation ! De bonne heure et de TRES bonne humeur, j’allais découvrir mes cadeaux au pied du vrai sapin qui à l’époque perdait les épines.
Maintenant, la tradition s’est perdue… Les petits sont devenus grands, personne ne croit plus au Père Noël et l’échange des cadeaux se fait quand on peut…
Souvent d’ailleurs, on a un « bon cadeau » en attendant les soldes d’hiver !
C’est très bien car je n’aime pas trop les surprises…

« Le plaisir de l’habitude est souvent plus doux encore que celui de la nouveauté. » Marcel Proust

 

Un seul voeu pour ce Noël…
Que la Paix soit sur le monde… et que les hommes redeviennent raisonnables et bienveillants…
Non, je ne plaisante pas, pour une fois. J’en ai marre de ces guerres, de ces conflits en tous genres, de notre liberté prisonnière de ces fous, de cette insécurité qui règne partout autour de nous, de ces vies brisées… Est-il si difficile de vivre normalement, en respectant les lois, les gens ?

Ma réponse à la 3e question vous surprendra sans doute. Deviens-je bisounours ? Chaque année, je fais la trêve des confiseurs, moi la râleuse, je me mets en pause et laisse mon coeur se remplir d’amour !

coeur mosaïque trottoir.jpg

On se cache souvent derrière des sourires et des mots…

BONNES FETES de FIN D’ANNEE

Le Défi du 20 janvier 2020 sera mené par Dame Uranie
qui a choisi pour thème :

On dit qu’il vaut mieux avoir plus d’espérance dans l’avenir que de souvenirs passés, mais la question sera : « Quel est votre plus vieux souvenir ? Bon ou mauvais, celui dont il vous reste des images, il vous a tellement marqué, racontez… »

Jeudi en réflexion

Esprit de Noël, où es-tu ?…

Les Fêtes de ces derniers jours ont été un peu gâchées à cause des grèves.
Je ne reviendrai pas sur ces mouvements qui paralysent l’économie et pourrissent la vie d’une grande partie de la population et des touristes… Et dire que la moitié des gens soutiennent ce grand n’importe quoi… Moi, je ne comprends pas.

A Lyon, la Fête des Lumières a débuté le 5 décembre, justement, et s’est terminée dimanche 8. Pour une fois, les TCL (transports en commun lyonnais) n’étaient pas en grève ! Mais la circulation était  arrêtée ou détournée à partir de 16 heures en presqu’île -et même depuis le matin à O- ;  c’était compliqué, ça m’a découragée.

Pour des raisons de sécurité, les lieux sont super protégés voire barricadés. Y’a pas à chicaner, faut donc suivre les dédales, parqués entre les barrières, et montrer le contenu de son sac, faire la queue. Rassurant ? Oui bien sûr, mais quelle tristesse colère d’en être arrivés là.

Et toute cette sécurité a un coût ! Alors des plages horaires ont été instaurées parla Ville de Lyon, de 19 h à 23 h les 5 et 8 décembre, 20 h à minuit, les 6 et 7 décembre… Alors que faire en attendant ?…

2019-roue (2)

Place Bellecour, la grande roue est en travers à cause d’une vieille folle qui a fait un procès car elle subissait des nuisances dans son appartement, et n’a pas été ornée de son écran géant. Mais on pouvait déambuler dans une prairie éphémère…

Lumières-Bellecour (1)

La rue Victor Hugo, défoncée depuis des mois pour la réfection du sol, n’est pas illuminée et aucune vitrine n’est décorée. La rue de la Ré, enfin complètement rénovée, est triste et grise, pourtant habillée avec de gros lumignons blancs.

Tout fout l’camp…

Alors voilà, j’ai laissé mon Lyon aux touristes, comme les Vénitiens qui abandonnent leur ville durant le Carnaval… Je m’étais quand même hasardée dans la presqu’île, samedi, en plein jour, et j’y ai croisé deux groupes de jeunes musiciens heureux !

place Bellecour
Lyon-musique rue (1)

place de la République
Lyon-musique rue (2)

Dimanche en fin d’après-midi, la pluie s’est invitée. Je suis donc restée bien au chaud à la maison avec mes petites lumières.
Heureusement, à la télé, on a vu le meilleur des réalisations artistiques,  du Parc de la Tête d’Or à Saint-Jean.

Des photos pour un samedi

Ma’ propose kitsch pour son Projet du jour
clic

Mais d’abord le kitsch c’est quoi ? « Tout ce qui est de mauvais goût, pourvu qu’on le regarde au second degré, avec un clin d’œil plein d’humour et assez d’esprit pour ne pas prendre tout cela au sérieux ».

A Borough Market -marché impressionnant rempli de produits français-, dans une poissonnerie étaient suspendus des sacs en plastique contenant des poissons… en plastique ! My God ! Les Anglais me surprendront toujours !

Londres2019-tel (66)Londres2019-tel (65)

et pour les 24 Heures Photo de Patricia

24 heures Photo
clic

lundi, sur les bords de la Tamise, tout près de London Bridge, la mouette se prêtait avec patience aux séances de photos des promeneurs

 

Londres2019-tel (110).jpg

Vert, blanc ou noir

Ce dernier vendredi du mois de novembre agite les médias ! mais pas que, les consommateurs aussi… C’est la

Au « black Friday » certains commerçants brandissent leurs « green Friday » ou « white Friday »…

Vert, blanc ou noir, je m’en fiche, j’attendrai les soldes d’hiver. 4 semaines seulement en janvier, c’est assez, ainsi, on pourra renouveler sa garde robe au juste prix !

Et pour ceux qui ne suivent pas l’actualité télévisée :

green Friday : on n’achète que des trucs d’occasion
white Friday : on reverse la différence (entre le prix réel et le prix cassé) à des associations
black Friday : on croit faire des affaires…

Pauvre France, comme disait ma mémé. Même Momox me propose – 15 % pour son Flash Friday ! Je vais peut-être en profiter pour m’acheter un autre Fred Vargas, Antiblues me dit que ça vaut la peine d’en lire un 2e (après Ceux qui vont mourir te saluent que je n’ai pas du tout aimé). Oui, mais lequel choisir ?… L’homme aux cercles bleus est cité plusieurs fois dans les commentaires chez Babélio… Pourquoi pas…

Dans le bus, sur le Canard enchaîné qui lisait un usager, j’ai lu en gros titre : « black Friday si t’achètes un oeil, on te donne une main »…
Moi j’en étais restée à l’histoire de La laitière et du pot au lait, le beurre, l’argent du beurre et la crémière ! Heu, t’es pas un peu has been démodée, Soène ?…

vendredi noir

L’Atelier 350 de Leiloona

Leiloona-2.2

clic

Leiloona-350e-helloschmitt
@ helloschmitt
consigne : thème interdit : la mer

Maire… Mère… Mer… Mer-de, voulais-je dire bien sûr, la consigne de Leiloona est claire.
Encore une histoire bescherelosaurienne ? Non. Je plaisante !

Soènienne (= bizarre) et solitaire (= fille unique), j’aime les paysages de l’océan quand il n’est pas submergé par les vagues. Une gageure ; quand l’océan n’aura plus de vagues ni de marées, les poules auront des dents, comme disait ma Mémé.

Car quel supplice pour moi ces vagues. Souvent, je ne les vois pas arriver et Paf ! elles me renversent et j’ai la tête sous l’eau, de l’eau dans le nez, je suffoque, je panique. Si ! tout ça, tout ça.

Donc je le fuis aussi. Et pourtant j’aime l’eau -encore une énigme soènienne- Normal, la Saône & Moi, c’est une belle histoire à en croire Ma vie Soènienne !

Tiens, vous ai-je déjà parlé d’un autre lieu que Paris et sa Tour Eiffel, qui me fascine et me hante tout à la fois ?
J’adore cette immensité sauvage et ses fameux moutons noirs, et ce va et vient de l’eau au gré des grandes marées… Mais bien sûr, vous avez trouvé !

Mieux vaut s’équiper d’un coupe-vent si on veut s’immobiliser un moment pour méditer, et restant hors du village, véritable ruche à touristes. Partout où l’on pose son regard, on partage l’horizon avec les autres éléments, jouets de la lumière et du Temps. La Baie du Mont Saint-Michel est, et restera, une merveille et un vrai mystère pour moi.