Le Défi du 20 avec Antiblues

Défi du 20

Antiblues a choisi hirondelle et hargne pour les deux mots en H
de ce Défi du 20
clic

Nous, on le connaît, Antiblues, jamais pris au dépourvu, s’est proposé illico pour remplacer au pied levé une Défieuse défaillante plus intéressée par notre grand Défi du 20.
A n’en pas douter, il a puisé dans ses connaissances littéraires pour ce choix de mots.

L’œuvre de l’Immortel Maurice Genevoix l’a donc inspiré, et en particulier le recueil de contes charmants destinés à la jeunesse -mais pas que- « L’hirondelle qui fit le printemps », en 1949 (tiens donc, mon année de naissance 😆 )

M. Genevoix
Et bien sûr, le Goncourt qui avait récompensé son Raboliot, en 1925 :

« Avec mars, des froids terribles étaient revenus du Nord, des hargnes de grésil, des nuits de gel où les grands arbres craquaient du pied jusqu’à la cime, dans l’air limpide et bleu, sous les feux verdissants des étoiles. »

M. Genevoix2

Le Défi du 20 octobre sera mené par Vonnette
avec deux mots en I : iceberg et insouciance

Projet de Ma’

Ma’ qui a repris son boulot souhaite encore un peu se remémorer ces moments de liberté. Ce matin, elle n’a pas pu en choisir une seule parmi ses collections et nous a proposé un éventail de cartes plutôt anciennes.

Mais une carte postale ça peut aussi être comme une photo ou un tableau 😉

Autant vous le dire avant de commencer ce billet, je vous montre deux images du Net car le sujet est un peu un marronnier et je n’avais pas envie de fouiller dans mes souvenirs…

Dommage, on en envoie de moins en moins pendant les vacances. Pour ma part, je n’en ai reçu que de mes filles, cet été.

Souvent, quand je voyage, j’achète une ou plusieurs cartes postales que je garde en souvenir et j’aime bien les revoir de temps en temps.

Et puis, il y a les cartes postales de Pub, plus trop à la mode. Je les collectionnais et j’en ai deux boîtes qui attendent sagement dans un placard. Mais j’en ai déjà parlé, dans une autre vie de blog, il me semble…

Moi, vous me connaissez, je fais aussi la collection des cartes Chat, Tour Eiffel, Rose, etc.

Bon, alors, il faut que je me décide. Laquelle va illustrer le Projet de Ma’ ?clic
Une fois n’est pas coutume, je triche -faute avouée est à moitié pardonnée disait ma mémé- et j’ai choisi, sur le Net, une carte postale d’un Chat de Dubout pour faire plaisir à notre Aminaute Patricia, la Dame du Vercors

Jeudi en lecture

Toujours prête à jouer, je vais tout vous dire sur mes habitudes de lecture.

Roseleen m’a tentée ! clic
Elle-même tentée par deux de ses Aminautes Marie de Champagne et Colette du Québec.

Roseleen nous invite à reprendre ce questionnaire sur nos Blogs ou sur son billet pour mieux nous connaître 😉

Alors, n’hésitez pas !

As-tu un coin-lecture chez toi ?
Non j’ai tout l’espace de mon appartement. Que dis-je, je partage, en co-loc’, l’espace de Natty !
Je lis dans mon relax ou sur le canapé, très peu dans mon lit, pour m’endormir…

Marque-page ou morceau de papier à l’arrache ?
Malheur, jamais un morceau de papier à l’arrache, je suis bien trop maniaque !
Et mes marques-pages sont tellement sympas, originaux, souvent offerts. En carton, magnétiques, avec une « pendouille », bref, je les adore et j’en change à chaque livre. J’en peins même -enfin ça, c’est nouveau, pour l’En Cas du 10 de PassiFlore !-

Peux-tu t’arrêter de lire à n’importe quel moment ou dois-tu attendre la fin d’un chapitre ou un certain nombre de pages ?
De préférence, je me fixe d’aller à la fin d’un chapitre et si ce n’est pas possible, au début d’une page ou si ce n’est pas possible, au début d’un paragraphe.
Parfois, je me fixe un temps de lecture (je ne peux pas lire des heures durant)

Est-ce que tu bois ou manges en lisant ?
Oui, je bois de l’eau, surtout pendant la canicule, terrée derrière mes volets baissés, et je peux grignoter… je sais, c’est pas bien…
Par contre, je ne lis pas à table, hein. J’ai horreur de ça, n’est-ce pas les ados ? 😉

Musique, télé, durant ta lecture ?
Rien. Il me faut le calme absolu. Ce qui rend ma lecture parfois impossible. Parfois un CD de musique classique en fond.

Un livre à la fois ou plusieurs en même temps ?
En principe, un livre à la fois. Mais si ce que je lis ne m’intéresse que moyennement, il m’arrive d’en attaquer un autre.

Lire à la maison ou lire partout ?
Dans les bus, métros, j’ai du mal à me concentrer et depuis l’épidémie, je n’emporte plus de livre avec moi.
Dans la vie d’avant, si je trouvais un coin tranquille dans un parc, je pouvais lire aussi.

Lire à voix haute ou silencieusement dans ta tête ?
Jamais à voix haute. Je pense que le son de ma voix me détournerait de ma lecture 🙄

Est-ce qu’il t’arrive de sauter des pages ?
Ca m’arrive, en effet lorsque certains chapitres délaient et n’apportent rien à l’histoire. Parfois, je suis donc obligée de revenir en arrière car un détail m’a échappé.

Casser, plier le dos d’un livre ou non, il doit rester comme neuf ?
Bien sûr, il doit rester comme neuf ! Je ne corne jamais non plus une page. De plus, je couvre mes livres, surtout lorsqu’il s’agit de livres brochés. La plupart du temps, les livres de poche subissent la même attention.

Écris-tu dans tes livres ?
Jamais ! Sauf lorsque j’étais étudiante (dans les petits Classiques) où j’écrivais ou soulignais au crayon à papier.
Pour le Club de Lecture, je mets un post-it ou bien je note dans un carnet les pages qui méritent une réflexion.

-_-

C’est déjà fini ?

Et oui, Roseleen, comme toi, j’aurais pu en dire encore beaucoup sur mes habitudes de lecture 😉

Par exemple que je ne sais pas choisir un roman au hasard, que je me fais parfois avoir par l’illustration sur la couverture, que j’aime suivre les avis de certaines et certains Aminautes ou que je me laisse influencer et puis suis un peu déçue, que je ne garde que les livres que j’ai bien aimés, les autres finissant dans d’autres mains ou dans une boîte de livres à donner, que je n’offre que très rarement un livre à une amie par peur de me tromper, j’opte pour un bon-cadeau, que je craque quand je découvre une édition que je n’ai pas encore de l’un de mes deux chouchous (Le Petit Prince et Le Grand Meaulnes), que si j’achète des livres d’occasion, il faut qu’ils soient impeccables, comme neufs, etc.

lire-bulle

Chic c’est lundi

clic

En orange toujours pour ce 2e lundi de septembre avec l’Ami Bernie

Et puisque ce mode doux est à la mode à Lyon -non, je ne recommence pas !- une photo des Vélo’v s’impose 😆

Même à O. on a des stations et pourtant ça grimpe depuis Lyon. Enfin, on peut, sur certain, ajouter une batterie électrique…

Malheur… mais c’est pas écolo du tout, le vélo’v électrique 🙄

14e étape du Tour de France à Lyon

Lyon est la seule ville de France à accueillir une arrivée et un départ de ce Tour de France 2020 pas comme les autres.

image du Net

Décidément, rien n’est « normal » dans cette vie d’après. Et pour une fois, je trouve plutôt ça bien puisque « notre » Tour est 100 % français !

Pas mal de perturbations sont à prévoir ce week-end et un plus les gilets jaunes, revenus de vacances, vont recommencer leur cinéma du samedi.

Je resterai tranquillement chez moi, et je regarderai cette étape -comme les précédentes et les suivantes, cette année j’ai le temps- bien installée sur mon canapé. Car en plus de la foule contenue tant bien que mal, la chaleur caniculaire va encore s’abattre sur Lyon.

L’arrivée pour cette étape de 194 kilomètres, cet après-midi, se fera quai Jules Courmond, sans public, après 2 belles grimpettes, montée de la Duchère et côte de la Croix-Rousse, pour corser l’affaire.
Lyon, ça se mérite, hein 😆

Le Maire écolo de Lyon fait le buzz la polémique car il prétend que le Tour est « machiste » et « polluant » sans compter que ça va coûte pas moins de
600 000 euros à la Ville…

Et les touristes qui ne sont pas là, du moins les étrangers 🙄
Mais l’Ami Jean-Pierre et sa bande cycliste de 2AUTA se presseront bien quelque part, dans l’une des communes métropolitaines, pour voir passer les maillots jaune, vert, blanc, à pois, et les autres plus anonymes et moins cotés.

Décidément, les Ecolos ont de drôles d’idées à la con. Voilà que le Maire écolo de Bordeaux ne veut plus de sapins de Noël dans sa ville 😥

Un Tour 100 % masculin, ça c’est vrai. Mais en 2022, il y aura des coureuses, alors un peu de patience, vous pourrez vous gargariser, Messieurs les Maires !
Polluant, bien sûr, un peu (beaucoup) mais guère plus que pour les masques jetés partout dans les rues, les crottes de chien écrasées sur les trottoirs, les bouteilles de bière et d’alcool laissées dans les parcs, etc.
Cher ? Rien n’est gratuit de nos jours…

En tout cas, « l’incohérence écologiste » a un bel avenir à Lyon !

Projet de Ma’

Tout a repris son cours normal dans notre vie d’après. Mais Ma’ regarde encore derrière elle pour ce Projet qui évoque le Touriste ! clic

On lui pardonne, lors de l’élaboration de son calendrier 2020, elle ne pouvait pas se douter de ce qui allait se passer quelques semaines plus tard…

A Lyon, j’en ai bien croisés quelques uns mais j’étais tellement surprise que je n’ai pas pensé de les prendre en photo…

Alors, j’ai pioché, pioché dans mes archives… Comme je suis très respectueuse du « droit à l’image », je ne prends pas la liberté de tirer le portrait des gens et surtout j’ai horreur de les avoir sur mes photos !

cof
2017 – aéroport Saint-Exupéry

Jeudi en rumination

corona chat raison

Un billet d’humeur, politiquement correct ou non…
Dire la vérité, ça fait du bien !

Tout est redevenu (presque) comme dans la vie d’avant -agitation, bouchons- sauf que dans cette vie d’après tout est plus compliqué et plus lourd à gérer -masques obligatoires partout à Lyon et Villeurbanne, gel, queues partout et foule dans les transports en commun-

chatMerci Patricia !

Alors voilà, trop contents, des marginaux -anciens gilets jaunes mais pas que- ont trouvé du grain à moudre ! Ils vont manifester les samedis contre… TOUT ! les masques, les libertés empiétées, les vaccins, l’insécurité -qu’ils créent eux-mêmes parfois-… Ils sont « libres » gueulent-t-ils ! J’y crois pas 😥
Je souhaite juste que ces irresponsables soient assez malades à leur tour pour qu’ils comprennent la couche de bêtise qu’ils se trimbalent et qu’ils se souviennent de tous ceux qui sont morts ou qui en souffrent encore.
Et si on offrait une semaine de vacances en Corée du Nord à tous ces contestataires ? Je suis sûre qu’à leur retour, ils trouveraient que les lois de la République française ne sont pas si terribles que ça.

Bien sûr, c’est désagréable de porter un masque partout, tout le temps, c’est un budget à la longue, mais il faut respecter les autres en se protégeant soi-même.

Une grande lessive s’impose régulièrement. Lessive ? Oui-oui, lessive, je ne porte que des masques en tissu qu’il faut laver et repasser ! Comme dans le temps, une nuit de trempage avec le lavage et repassage après séchage…

Bien sûr, les mesures barrière sont contraignantes, il faut sans cesse faire attention, mais on ne peut pas revivre des semaines de confinement total.
Bien sûr, le vaccin n’est pas pour demain et si on en trouve un, sera-t-il efficace et sans conséquences sur notre santé ?

Alors voilà, le PSG a perdu en finale de la Coupe de la Ligue. Moi, vous le savez, les « footeux célèbres » ça m’énerve. Neymar a pleuré des larmes de crocodile après avoir joué encore plus mal que d’habitude. Il s’en fiche, il gagne 48 millions par an sans d’obligation de résultat… Il s’en contre fiche en vacances sur son yacht et testé positif depuis…

Y’a de quoi faire râler tous ceux qui bossent en entreprises et qui se battent et stressent pour atteindre leurs objectifs 🙄
Et tous ces inconscients qui se sont regroupés pour fêter ce résultat (bon, on peut en dire autant de l’OL qui a chuté en demi finale) se « contaminent » entre eux et surtout propagent le virus.
Bravo à l’Equipe féminine lyonnaise qui a gagné, elle… Mais, comme d’hab’, elles n’ont pas été fêtées selon leur mérite 😥

Bleues

10 petits nègres Alors voilà, les Dix Petits Nègres d’Agatha Christie (je l’avais bien dit !) n’ont pas résisté à l’opinion populaire. Ils seront toujours dix, Ils étaient Dix désormais, devenus des « soldats » dans la nouvelle édition qui vient de paraître…
Il faut vite se procurer l’ancienne édition, elle va devenir collector et son prix va flamber, comme l’or !

Et Valeurs actuelles ? Moi qui croyais -innocemment- que c’était une revue sérieuse qui traitait les informations boursières, voilà qu’ils dérapent grave avec leurs propos injurieux et intolérables.

… Ayé, Soène, t’as fini de râler ?

Ben non, encore une nouvelle qui m’a mise en rogne : ma croisière sur la Garonne est annulée… j’ai été obligée de la reporter en avril 2021.
Et moi qui avais commencé ma liste des choses à mettre dans ma valise 😥
Attendre encore presque huit mois alors que nous avions réservé en septembre 2019, c’est pas la mort du petit cheval, hein 🙄

grrr

Et ce matin, pour couronner le tout, la nouvelle version WP m’est imposée ! J’ai pas le temps de m’énerver pour ça, je pars bientôt en rando et à l’idée que je vais pique-niquer au bord de l’eau, ça me calme illico !

Jeudi en dictée

Décidément cette année 2020 a tout bouleversé, jusqu’au Tour de France qui partira après demain de Nice. Ce qui me plaît pourtant c’est que, cette année, ce Tour de France 2020 porte bien son nom, il se déroulera exclusivement en France, avec même une étape à Lyon le weekend du 12-13 septembre !

Et comme ce sera la rentrée scolaire mardi prochain, quoi de mieux pour réviser qu’une dictée qui a pour sujet… le Tour de France, bien sûr.

dictées

Dans le livre Dictées d’hier et d’aujourd’hui (page 161) j’ai choisi celle suggérée par Philippe Delerm, également grand amateur de vélo et de l’ambiance du Tour,. Un écrivain de ma génération que j’apprécie -et qui rejoindra le Club des septentenaires le 27 novembre prochain !-

« Le Tour de France, c’est l’été. L’été qui ne peut pas finir, la chaleur méridienne de juillet. Dans les maisons on tire les persiennes, la vie devient plus lente, la poussière danse dans les rais du soleil.
Se tenir à l’enclos quand le ciel est si bleu semble déjà discutable. Mais s’avachir devant un poste de télévision quand les forêts sont profondes, quand l’eau promet la fraîcheur, la lumière ! Pourtant on a le droit, si c’est pour regarder le Tour de France. Il s’agit là d’un rite respectable, qui échappe au farniente bestial, à la mollesse végétative.
D’ailleurs, on ne regarde pas le Tour de France. On regarde les Tours de France. Oui, dans chaque image du peloton lancé sur les routes d’Auvergne ou de Bigorre s’inscrivent en filigrane tous les pelotons du passé. Sous les maillots fluo, phosphorescents, on voit tous les anciens maillots de laine -le jaune d’Anquetil, toute juste paraphé d’une broderie Helyett ; le bleu-blanc-rouge de Roger Rivière, avec ses manches si courtes ; le violine et jaune de Raymond Poulidor, Mercier-BP-Hutchinson. A travers les roues lenticulaires, on devine les boyaux croisés sur les épaules de Lapébie ou de René Vietto. La caillasse solitaire de La Forclaz s’ébauche sur le bitume surpeuplé de l’Alpe-d’Huez.
Il y a toujours quelqu’un pour dire : – Moi, ce que j’aime dans le Tour, c’est les paysages ! »

vélo