Deux en un le samedi

52 semaines pour jouer, et pas une de plus cette année 😆 Pour son 27e Projet, Ma’ propose sur l’herbe clic

Il y a quelques jours, alors que j’attendais le bus le long des berges de l’Yzeron en contre bas, j’avais en tête ce Projet à venir (j’en ai toujours 2/3 en mémoire !) une équipe d’agents d’entretien communaux, gantés et casqués, s’affairaient sur l’herbe.

Avec prudence -ben oui, y’a le « droit à l’image »- clic/clac, c’est dans la boîte ! L’Yzeron, affluent direct du Rhône, qui prend sa source dans les Monts du Lyonnais et rejoint le Rhône après la Confluence, coule en bas, entre les deux rangées de végétation car il est un peu fougueux et se permettait de déborder avant tous ces aménagements.


Pour les 24 Heures Photo de Patricia
clic

Mercredi, rando. Après toute la pluie tombée mardi, pas question d’aller à la campagne, le sol était détrempé. Direction le Grand Parc de Miribel Jonage -2 200 hectares- pour une balade toujours agréable avec encore des découvertes. Etrangement, il faisait beau et chaud !

Le lac -artificiel- des Eaux bleues offre des paysages reposants dont je ne me lasse jamais. Les voiliers sagement amarrés coulent des jours heureux et ils peuvent même se refaire une beauté

Tag pour mieux se connaître

Et si on faisait un Tag ?
Et si on faisait en même temps un peu d’introspection de rumination ?

Pour animer la bloguo -j’suis folle, c’est les « grandes » vacances-, j’ai farfouillé chez Gougueule et j’ai trouvé chez Annouchka ce tag de février 2009, tout à fait d’actualité ! « Histoire de garder le rythme tout de même je reviens avec un tag de la miss Alfaf, « le tag pour mieux se connaître ».. Inutile de me dire « on en a marre des tags partout sur la blogo », vous n’aurez que ça à lire et puis c’est tout ! (en vrai je blague, j’ai plein de choses à vous raconter mais il faudrait que je réorganise tout ça dans ma petite tête).« 

1.- Diamant ou Perle ?
Diamant ET perle ! Enfin, ça c’était avant ! On porte de moins en moins de bijoux et deux cambriolages m’en ont subtilisé hélas beaucoup 😥

2.- Quel était le dernier film que tu as vu ?
D’la chance ! J’ai été au ciné hier, voir La fine fleur avec l’excellente et pétillante Catherine Frot. Une histoire de roses que je n’aurais manqué pour rien au monde ! A la séance de 11 h 15, une douzaine de personnes masquées dans la salle, c’est un bon plan !

3.- Ta série préférée à la TV ?
De maintenant ? aucune !
D’avant ? aucun souvenir
De plus tard ? ben, on verra, hein 😆

4.- Petit déjeuner ?
Alors là, c’est sacré ! Des tartines beurrées et souvent confiturées, avec un grand bol de café et un demi verre de jus d’orange. Mais le camembert et le saucisson, ça ne me fait pas peur, hein ! Par contre, je m’interdis les viennoiseries, sauf pour les fêtes carillonnées 😉

 5.- Deuxième prénom ?
Vous commencez à bien me connaître 😆 Je suis convaincue que l’on devrait pouvoir choisir son prénom et sa religion parfois même ses parents 🙄
Mon 2e prénom est la « contraction » des prénoms de ma Marraine Jeanine, une cousine de ma mère et de mon Parrain Jean, un cousin de mon père, ce qui a donné Jeanine
Moralité : mes filles n’ont qu’un prénom !

6.- Quels aliments tu n’aimes pas du tout ?
Le céleri, les pois chiches, le gibier et ça tombe bien, je n’apprécie pas du tout le caviar 😆

7.- Prénom préféré ?
Je crois bien que c’est Marie. Marie tout court, pas composé.

8.- Quelle voiture conduis-tu ?
A nouveau une Twingo ! Pourquoi changer ses habitudes ? Et pourquoi avoir changé d’avis et reprendre une voiture ? Tout simplement parce que je me suis rendue compte qu’une voiture c’est quand même bien pratique !

9.- Habits préférés ?
Ma robe de chambre en polaire, rose pour faire plaisir à Natty ! Sinon, il y a bien longtemps que je ne porte plus ni jupe, ni robe. En pantalon, je suis à l’aise. De toutes les façons, je ne suis pas la mode et c’est pas d’maintenant 🙄

10.- Si tu devais partir n’importe où en avion, où irais-tu ?
Peut-être en Tunisie ou en Grèce, dans les îles, mais ce n’est pas d’actualité. Il faut garder les bonnes habitudes et éviter de prendre l’avion. La France est si belle.

11.- Où veux tu passer ta retraite ?
Ben, j’ai déjà commencé 🙄
Dans un pays sans virus et sans incivilités, où l’on trouve des légumes au bon goût de légumes et à des prix raisonnables !
Sérieusement, chez moi, je n’aime plus trop voyager. Pour la maison de retraite, on verra plus tard.

12.- Quel trait de caractère tu n’aimes pas ?
Juste 1 ? alors ce sera l’hypocrisie mais aussi l’arrogance, l’avarice, le mensonge. Ca fait déjà beaucoup.

13.- De quel anniversaire te souviens-tu ?
De beaucoup, de ceux de mes filles, mes amies/is. C’est un excellent exercice de mémoire.
Ah ! j’oubliais, l’élection de François Mitterrand, le 10 mai 1981, parce que c’était mon anniversaire et que la France avait viré à Gauche et a plombé la soirée familiale 😥

14.- Ta date d’anniversaire ?
Voir juste ci-dessus ! Je suis une « Taureau » du 10 !

15.- Chocolat ou Vanille ?
Chocolat mais une boule de glace à la vanille avec de la Chantilly et de la pêche ça me va. Et pour le chocolat, que du noir, un ou deux carrés par jour, c’est bon pour le moral.

16.- Ta couleur ?
Le bleu dans toutes ses nuances, depuis toujours, avec une préférence pour le bleu marine, mais j’aime bien le blanc, le rose, le noir, un peu le rouge et le beige. Pas trop de vert ni de marron.

17.- La dernière personne que tu as eu au téléphone ?
Depuis mars 2020, je n’aime plus téléphoner. Ces conversations qui durent des plombes pour ne rien dire et redire toujours la même chose, c’est à dire rien, ça me saoule un peu, je l’avoue. Hier, en rando, tél à ma Marraine de confirmation qui rééduque sont genou droit opéré.

18.- Depuis combien d’années tu travailles dans le même boulot ?
Et bien c’est simple, j’ai travaillé 10 ans dans le Privé et 35 ans au Conseil Général devenu « départemental ». Comme j’ai commencé le secrétariat à 20 ans et que j’ai pris ma retraite la veille de mes 65 ans, le compte est bon 😆

19.- Jour de la semaine préféré ?
Les 7 depuis que je suis à la retraite. 7 dimanches c’est sympa ! En même temps, des fois je m’y perds un peu 🙄

« Pardon pour ce tag qui semble un peu réchauffé mais j’avais envie de : » faire un Tag ! Si vous ne savez pas quoi faire et si vous en avez une énorme envie, alors suivez moi !

 A très vite !

Etats d’esprit de juin

Encore 30 jours de passés. Et voilà que les jours ont recommencé à diminuer. Tout d’même, j’en profite bien le matin, pas besoin de lumière pour savourer mon petit-déjeuner !

Fatigue : Ca va mieux, tout doucement. Faut dire que moins j’en fais, mieux je me porte et comme j’ai pas fait grand chose, je me porte mieux, forcément 😆

Humeur : Bien meilleure qu’en mai. Le Premier Ministre y est pour quelque chose beaucoup. Plus de masque dans la rue, 4e étape du déconfinement aujourd’hui, ça permet de revoir la vie en rose.

Estomac : Au top de sa forme. Une valeur sûre ! Et avec les restos qui ont repris vie, c’est l’pied !

Condition physique : Bof ! Je suis devenue une vraie « tamalou » 😥 J’ai toujours mal quelque part, et la nuit c’est pire.

Esprit : Serein. A force de croiser le fer avec ma banque, presque tout est rentré dans l’ordre ! Il a fallu en dire des paroles, en écrire des mels et montrer les dents. Enfin, les 444,10 euros qu’ils avaient indûment piqués sur mon compte le 21 avril m’ont été crédités le 29 juin !

Boulot Activités : Quelques randos quand le soleil voulait bien se montrer, le pont de l’Ascension au pays des moustiques -c’était super quand même-, un tout petit peu de lecture et beaucoup de farniente et de siestes à cause de mes nuits et d’une mini canicule.

Culture : Mon concert Expresso « Schumann » du 4 juin à l’Auditorium a été confirmé. Juste sympa mais retourner à l’Auditorium, même masquée, c’est que du plaisir.
Pas de chance, pour une fois que j’avais acheté deux abonnements en septembre dernier, tout avait été annulé. La saison prochaine, je prendrai mes billets au fur et à mesure.
Et puis, le 19 mai au matin, j’avais acheté un billet pour l’Expo Antoine de Saint-Exupéry. Je l’avais manquée en décembre et j’aurais vraiment été trop déçue de ne pas pouvoir la voir. Rendez-vous pris le 28 mai à la Sucrière.

Avis perso : Il était grand temps que la vie presque normale reprenne. Lyon, toute morte, c’est déprimant.

Message perso : Je mets tous mes espoirs dans juillet et août 😆

Loulou Animal de compagnie : Natty a survécu à sa solitude du pont de l’Ascension, ravitaillée en croquettes 3 fois par jour par mon gentil gardien. Depuis, dès qu’elle le peut, elle roupille sur mes genoux. Elle est en grande forme, comme son estomac ! Par contre elle n’a pas aimé du tout, du tout, le dernier we avec ma fille cadette à la maison 🙄
Une intruse chez elle, pensez donc ! Son domaine occupé jour et nuit par deux z’humaines, chat a mal fini.

Amitiés : Tout doucement, on va pouvoir reprogrammer des rencontres avec les Copines, des picnics, toujours à l’extérieur dans un premier temps, il ne faut pas baisser la garde, hein ! On verra un peu plus tard pour les plats du jour en terrasse, pour le moment je laisse la place aux impatients. Et puis, boire un verre sous un parapluie c’est pas d’mon âge !

Sorties : Pas de ciné, ni théâtre, aucune envie de passer deux heures en vase clos, le masque sur le nez. Et désormais sans jauge, ça ne va pas m’inciter à y retourner 🙄
En même temps, le film La fine fleur avec Catherine Frot au Pays des Roses me tente énormément 😆

Divers : Une grosse peine le 20 mai. J’en ai parlé pour évacuer. Une vie brisée en quelques secondes, pourquoi ? J’ai mis du temps à réaliser. Le Destin ?… Ce qui me réconforte c’est qu’il a pu être enfin accompagné pour son dernier voyage, le 16 juin. De là-haut, il veille sur son épouse, ses fils et ses petites filles.

Envie de :  Presque rien ! Ca m’arrange, je me plais bien dans mon chez moi, et vu le temps pourri -pluie et vent- qu’il fait après un mini épisode de canicule. Regarder le Tour de France cycliste à la télé, mon chat sur les genoux, ça me plaît 😆

et pour conclure, 3 4 p’tits kifs choisis parmi tant d’autres :

– l’Expo Saint-Exupéry
– les retrouvailles avec mes deux filles & Cie
– la balade en Beaujolais et les grenouilles en terrasse en bord de Saône
et
– une grrrosse surprise à venir…

Rendez-vous fin juillet pour d’autres nouvelles

Challenge « Textes courts » chez Lydia

clic

Catégorie : Roman
Nom de l’auteur : Claire Keegan
Titre : Les 3 lumières (traduit de l’anglais -Irlande- par Jacqueline Odin)
Nombre de pages : 88 pages

4e de couverture :
« Dans la campagne irlandaise, une fillette est confiée pour quelque temps à un couple sans enfant. Livrée à elle-même, l’enfant pénètre jour après jour un monde étranger, où elle découvre l’innocence et la tendresse de l’été. Peu à peu, des liens se tissent, chacun apprivoise l’autre et les ombres secrètes de sa lumière. Pourtant, certains détail intriguent la fillette… »

On la nomme enfant, fillette, petite, gamine, mouflette, longues jambes, cette petite fille qui a pourtant un prénom charmant, Pétale -que l’on découvre seulement à la page 60-. C’est John Kinsella, l’homme de la famille à qui elle a été confiée en attendant que sa mère accouche, qui l’appelle affectueusement par son prénom.
Intelligente, docile, sale, pas peignée, elle a besoin qu’on lui accorde de l’attention et qu’on l’aime. Elle s’applique donc à faire plaisir. Dans la naïveté de son jeune âge, elle ne comprend pas tout mais perçoit avec clairvoyance les non dits, les secrets et les mensonges des grandes personnes. Elle se rend très vite compte qu’il faut les écouter, mais ne pas tout leur dire et surtout ne pas leur répéter ce que les autres lui disent.
Ainsi, tout au long de ce récit, elle écrit ce qu’elle pense, vit et ressent.

« Il me guide vers le sommet d’une colline pentue sur laquelle, de chaque côté, de grands joncs se courbent et tremblent. Mes pieds s’enfoncent dans le sable épais, et la montée me coupe le souffle. Puis nous voilà sur une crête sombre où la terre finit et un long rivage apparaît et l’eau qui, je le sais, est profonde et s’étend jusqu’à l’Angleterre. Loin, au large, dans l’obscurité, deux lumières vives clignotent. » page 64

« Tout, ce soir, semble étrange : marcher jusqu’à une mer qui est là depuis que le monde est monde, la voir et la sentir et la craindre dans la pénombre, écouter cet homme parler des chevaux en mer, parler de sa femme qui fait confiance aux autres pour apprendre à qui ne pas faire confiance, des paroles qui m’échappent en partie, des paroles qui ne me sont peut-être même pas destinées.
Nous atteignons finalement un endroit où les falaises et les rochers s’avancent dans l’eau. Ici on ne peut pas aller plus loin il faut donc rebrousser chemin. Peut-être que le retour donnera un sens à la promenade »
. page 66.

« – Regarde, il y a trois lumières maintenant à l’endroit où il n’y en avait que deux.
Je porte mes yeux vers le large. Les deux lumières y clignotent comme avant, mais une autre, constante, brille entre elles.
– Tu la vois ? demande-t-il ?
– Oui, dis-je. Elle est là.
Et c’est alors qu’il me prend dans ses bras et me serre comme si j’étais à lui. » pages 67-68


Délaissée dans sa propre famille, elle découvre la douceur, l’intérêt et même la tendresse que lui témoignent les Kinsella, pour compenser…

A nous d’imaginer qui ou quoi est la 3e lumière. Il suffit juste de lire entre les lignes.

Chic c’est Lundi

J’ai un peu délaissé le Lundi Soleil de Bernie -4 Jeux Photos en 3 jours, chaque semaine, ça me fait tourner la tête-

Le thème pour juin était dans la rue
clic

J’avais pourtant de la matière ! On en voit de drôles de choses -et des choses drôles- dans les rues. L’œil affuté lors de mes balades urbaines m’offre forcément un cliché insolite.

Alors, il m’a fallu faire un choix. Et pour ces 4 lundis de juin, voici ma sélection

Deux en un le samedi

Depuis lundi, nous sommes en été, thème du Projet de Ma’ clic

Place Bellecour, les deux statues du Rhône et de la Saône réalisées par les Frères Coustou, placées depuis 1957 de part et d’autre de la célèbre statue de Louis XIV, ont été enlevées pour être rénovées -les pauvres, elles en ont vu de toutes les couleurs- et n’y reviendront pas. Elles trouveront refuge au Musée des Beaux Arts à l’abri des outrages du temps et des gens.

Le cheval de Louis XIV partira lui aussi se refaire une beauté en début d’année prochaine mais après un petit lifting il reprendra sa place à l’automne 2022.

Une palissade a donc été installée tout autour, avec des panneaux retraçant, en dates, la vie de Lyon.

C’est ainsi que j’ai appris qu’en juin 1800 Napoléon est passé par là 😆

Pour en savoir plus clic

Pour les 24 Heures Photo de Patricia

clic

Mes balades urbaines sont toujours source de drôles de découvertes et d’étonnements ! Des lieux connus que les habitants s’approprient à leur guise, se transforment au fil du temps.

L’adorable petit jardin croix-roussien, rue d’Ivry, dédié à la poétesse Marceline Desbordes Valmore s’appelle désormais Jardin Guylaine Gouzou Testud (« Jardin inauguré en 2005 où allait se ressourcer Madame Gouzou-Testud et qu’elle a voulu créer avec un mûrier symbolisant le travail de la soie. Il prend son nom en mars 2012 pour rendre hommage à cette femme politique, militante des Droits de l’Homme ».)

Il est discret, zen et luxuriant. Lundi après-midi, petit détour pour le revoir. Cette bulle verte coincée entre des immeubles est tout à fait improbable. Et double petit bonheur, près de la fontaine, une collection d’énormes Robert dont personne ne veut plus… La pluie de ces jours va les transformer papier mâché…