Le Projet de Ma’

Nous sommes le 20 !
Priorité au Défi de Dame Uranie, évidemment, mais comment laisser tomber Ma’ et son projet « clair/foncé » ICI alors que depuis des semaines je veux montrer cette photo !

Lors de ma balade solitaire à Annecy lors du Festival vénitien 2019, cette scène m’avait interpellée… Pourquoi cette jeune femme avait-elle choisi l’ombre ?

clair-foncé Annecy

A cause de son maquillage ?
Pour laisser le buste dans la lumière ?
Je ne le saurai jamais…

Publicités

Le Défi du 20 avec Dame Uranie

C’est son mois, que dis-je « son » jour. Dame Uranie me précède de 20 jours exactement  pour ce saut dans une dizaine un peu inquiétante pas très rassurante. Il nous faut regarder les choses en face, le meilleur est derrière nous, alors efforçons nous de vivre ce futur limité le mieux possible.

Joyeux Anniversaire Marie-Paule
rendez-vous dans 10 ans !
bouquet fleurs

Est-ce donc par hasard que Dame Uranie nous propose ce thème ? clic

Le Miroir, que vous évoque le mot miroir, avez-vous de beaux miroirs à la maison, dans vos sacs à main, aimez-vous ou détestez-vous vous mirez, tout tout ce qui vous passe par la tête sur le miroir, mon beau miroir…

miroirimage du Net

Quelques glaces à la maison, celle sur l’une de la double porte du placard dans l’entrée, celle de la salle de bains et un petit miroir dans ma chambre. Je ne suis pas fan de mirage ! J’ai également deux petits miroirs ronds de sac qui dorment sur une étagère, dont l’un vient d’Australie et je viens de m’apercevoir que mon Huawei en possède un aussi.
Ah si, j’oubliais l’horrible miroir tournant grossissant sur un mur de la salle de bains, -je vous épargne l’image-

miroirimage du Net

« Quand vous vous regardez dans un miroir, qu’est-ce que vous y voyez ?
Est-ce que c’est la personne que vous avez rêvé d’être ?
Est-ce que vous regrettez ce que vous êtes devenu (e) ?
Est-ce que vous êtes passé (e) à côté de votre vie ? »
Les Frères Scott – Dan

Des questions que je ne me pose pas car je ne crois pas que l’on puisse se faire la vie que l’on veut… Si je me regarde, je me vois telle que je suis, avec les années qui passent et qui marquent… Alors pas question de me remettre en question chaque fois que je passe devant une glace. Quoi que… En se regardant, le doute peut s’installer… Notion de temps, notion de beauté, le reflet de soi est un miroir aux alouettes selon l’expression, c’est-à-dire un piège.

Pourtant, nombreux sont les peintres qui adorent peindre des autoportraits. Récemment, j’ai suivi une conférence sur Van Gogh et j’ai appris qu’il utilisait un riorim pour se peindre

Van Gogh-1889image du Net

Et qui, enfant, n’a pas imité Le Vinci et pratiqué sans le savoir l’écriture spéculaire ?

Vinci


Imaginer c’est aussi se libérer l’accès à l’infini des possibles »
même si je n’ai pas beaucoup d’imagination !

a-miroir
Nicole-cadre-château Cormatin
Lors de ma visite du château de Comartin en Saône et Loire,
je m’étais bien amusée à « remplir » ce miroir !

J’adore également photographier l’envers du décor dans l’eau. Lac, bassin, flaque d’eau, tous ces supports naturels rendent des images surprenantes et la plupart du temps artistiques.

parc Manillier à Pierre-Bénite
cof

vue dans un pare brise
cof

Comment ne pas évoquer Alice au Pays des Merveilles et la suite, Alice de l’autre côté du miroir, ces contes écrits par Lewis Carroll qui n’ont pas pris une ride depuis la deuxième moitié du 19e siècle. J’ai relu le premier et je vais me procurer le deuxième, un voyage imaginaire et fantastique.

Alice-de-l-autre-cote-du-miroir

F I N

Pour le Défi du 20 mai, je prends la main !

une citation de Platon me plaît beaucoup :
« le vin est le lait des vieillards »
je vous invite à faire un petit tour d’horizon
des vins de votre région
cof

@ bientôt

Sharbat Gula

En ce moment (jusqu’au 26 mai) à la Sucrière se tient l’exposition « Le monde de Steve McCurry » clic
Un délice ! Lyonnaises, Lyonnais, allez-y.

Un peu comme pour la Joconde, je n’avais d’yeux que pour la photographie, image-icône de l’Afghane aux yeux verts.  (photos prises avec mon Huawei)

cof

Steve McCurry a pris la photo en 1984 dans le camp de réfugiés de Nasir Babh, au Nord du Pakistan.

Sharbat Gula est devenue célèbre après la couverture du National Geographic de juin 1985 (photo choisie finalement entre deux photos dont une autre avec le visage caché par sa main).

cof

Issue de la tribu des guerriers fondateurs de l’Afghanistan moderne, les Pachtounes, elle avait 13 ans en 1984 et avait fui son pays.

Obsédé par son modèle, Steve McCurry est parti plusieurs fois à sa recherche. En 2002, il la retrouve en Afghanistan, mariée, 3 enfants.

22 ans après, en 2016, il la retrouve enfin, au Pakistan (où elle risquait la prison pour détention de faux papiers). Elle n’a que 35 ans…

Expo photos Steve McCurry (6).jpg

L’affaire s’est arrangée. Sharbat Gula est revenue en Afghanistan avec maintenant 4 enfants.

L’exposition de Steve McCurry présente plus de 200 photos imprimées en grand format. Chacune de ses images, pour la plupart connues dans le monde entier, renferme un univers complexe d’expériences et d’émotions.
Conçue par Biba Giachetti, cette expo propose un long voyage dans le Monde se Steve McCurry, de l’Afghanistan à l’Inde, de l’Asie du Sud-Est à l’Afrique, de Cuba aux Etats-Unis, du Brésil à l’Italie, à travers son vaste et fascinant répertoire d’images, où l’Humain est toujours le protagoniste principal, même s’il n’est qu’évoqué.

Les photos du samedi

Ma’ l’avoue, elle se surprend elle-même avec sa liste des 52 projets !
Après « légume » et avant « clair/foncé » elle nous propose pour ce samedi

« architecture » ICI

Ma foi, pourquoi pas ? Les églises, musées, châteaux, etc. vont crever nos écrans d’ordi !

Mais Moi, vous me connaissez, souvent je prends aussi la consigne à la lettre…

Désormais le Grand Hôtel Dieu rénové est une source de fierté et d’admiration. Cette renaissance de ce lieu magique en plein coeur de la presqu’île est vraiment une belle réussite. Nostalgique de mon Lyon ancien, j’admire l’immense verrière sans perdre mes repères de petite fille, le cloître et le grand dôme sont toujours la !

cof

cof

L’Hôtel 5* Inter Continental Lyon Hôtel Dieu ouvrira ses portes en juin, tandis que le Grand Réfectoire (des Soeurs hospitalières), restaurant bistronomique, situé tout à côté, est ouvert depuis quelques mois.

 

Je joue aussi avec Patricia ICI 
24 heures Photopour ses 24 Heures Photo
dans l’esprit de Ma’
j’ai adoré cette maisonnette perchée mini arbre
maison arbre.jpg

 

Projet de Ma’

Ce rendez-vous hebdomadaire avec Ma’ ici est un rituel bien sympathique et l’occasion de se laisser surprendre par les Aminautes.

Me revoilà avec le mot de Ma’ légume.

En octobre dernier, au Parc de la Tête d’Or, à l’occasion du Festival des courges, rencontre avec ce pâtisson solitaire, tout blanc, posé sur la pelouse, genre soucoupe volante échouée sur terre

patisson

J’ai cuisiné quelques pâtissons, il y a longtemps, et ma foi c’était très bon

Le Défi du 20 avec Antiblues

Moi, vous me connaissez, une promesse c’est sacré ! Si bien que je reviens pour ce 20 et les suivants, m’étant déjà inscrite chez Vonnette pour le 20 mai !

Antiblues a changé son thème de Défi du 20… Et sur ce thème là, rien à dire… ou plutôt rien envie de dire sur le sujet…
Parler de son premier amour, clic, ça va donner quoi donc ?
Des pirouettes sans doute !… ou pas !!

Jouer n’est pas tricher, cependant. Alors, j’ai fait une longue introspection, sollicité ma mémoire et un objet s’est imposé -après mon pouce quand j’était bébé-. Bien sûr, je n’ai pas gardé ce petit bijou.

Mais pour Antiblues, je suis prête à tout !

Une recherche sur le Net, un choix pas facile, quelques pécuniaux gaspillés, et le voilà à nouveau dans ma maison. Bien sûr, ce n’est pas le mien, mais c’est le même, un peu vieilli, avec une odeur de renfermé, des pages un peu jaunies, qu’importe… Un petit coup de lait démaquillant sur la couverture pour enlever des traces et le voilà prêt pour sa deuxième vie !

Mon Premier Larousse en images, je l’ai tellement aimé, feuilleté, lu et relu ! Un cadeau que je n’ai pas oublié. De A à Z, 2 000 mots et définitions dans cette édition de 1956. J’avais 7 ans, je savais lire et c’est avec ce grand livre d’images que j’ai appris à me servir d’un dictionnaire.

Mon Larousse en images (1)

J’ai été voir la définition de jeu
Mon Larousse en images (2).JPG

En 2005, 50 ans plus tard, ma fille m’a offert la 100e édition du Petit Larousse.
59 000 mots ! Celui-ci est comme neuf. C’est aussi une relique !
Larousse 200e édition (1)
et pas moins de deux colonnes pour la définition de jeu !
Larousse 200e édition (2)

Le Défi du 20 avril sera mené par Dame Uranie car Avril c’est son mois ! Elle nous propose de réfléchir sur Le Miroir, que vous évoque le mot miroir, avez-vous de beaux miroirs à la maison, dans vos sacs à main, aimez-vous ou détestez-vous vous mirez, tout tout ce qui vous passe par la tête sur le miroir mon beau miroir…

(Encore) absente… mais je reviens très vite lire et commenter vos Défis.

Les photos du samedi

Ma’ a choisi ancien pour son projet du jour ICI

séquence nostalgie pour moi

Dans ma collection de menus, j’ai été très surprise de découvrir ce menu de Noël 1917, d’un membre de ma famille maternelle. Mes parents n’étaient pas encore nés.

menus (1)

Nous avions l’habitude de faire des menus pour chaque événement festif. Longtemps j’ai gardé cette bien jolie tradition. Et je conserve précieusement ces menus.

Mon père avait des talents pour la peinture et la cuisine (hélas, ils ont sauté une génération !)

Pour les 24 Heures Photo de Patricia ICI

24 heures Photo
Un menu peint par mon père pour ses 20 ans (14/01/1946). Le repas avait été organisé le dimanche 10 février 1946. Si le dessin est intact, le petit ruban rose est bien effiloché… Au dos, une dédicace personnalisée et joliment tournée. Ce menu était celui de sa fiancée, ma mère.

menus (3)

Et je ne résiste pas au plaisir de recopier le menu !
Déjeuner
Saucisson campagne
Pâté de lapin
Langue de boeuf
Petits pois au lard
Poulets chasseur (il y a bien un « s » à poulet)
Filet de boeuf
Salade verte
Fromages
Desserts variés
Bombe glacée

Dîner
Potage
Terrine foie gras
Quenelles au brochet
Rôti froid
Fromages
Dessert

Vins vieux et Champagne

Les photos du samedi

C’est nuit le projet de Ma’ ce samedi
ICI

Comme je suis pas une noctambule, j’ai dû piocher dans ma photothèque et une photo a retenu mon attention

des lumignons posés dans le jardin du Rosaire le 8/12/2015
lumignon jardin.JPG

pour les 24 Heures Photo de Patricia
24 heures Photo
ICI

sans hésitation, je mets à l’honneur des petites fleurs du Parc de la Cerisaie vues mardi
2019-a-février.jpg

Les photos du Samedi

S’asseoir suggère Ma’ pour ce samedi ICI. Arrêter de s’agiter, souffler un peu, se poser, surtout pour le weekend, ça fait du bien.

La semaine aussi, au musée par exemple, prendre un peu de recul pour mieux apprécier les tableaux exposés. Souvent même j’ai une énorme envie de m’asseoir sur la chaise d’un gardien pour surveiller les visiteurs.

Au Musée privé Jean Couty clic, les chaises en polycarbonate ajourées se fondent presque dans le décor. Leur transparence n’altéraient aucunement les couleurs vives des oeuvres croisées de Couty et de Buffet.

Dommage, si l’on s’assied, on ne voit plus les tableaux…

cof

24 Heures Photo avec Patricia
24 heures Photo
ICI

Hier, j’avais le choix, m’asseoir dans la petite navette Navly à la Confluence désormais aux couleurs de OnlyLyon
cof

ou bien m’asseoir dans une nacelle de la roue qui va bientôt partir
cof

Tiens donc, j’ai bien fait de faire une photo, je n’avais encore jamais remarqué qu’une nacelle était protégée du vent !

Moi, vous me connaissez, je préfère avoir les pieds sur terre… Marcher au soleil, je vous le dis, c’est que du bonheur.

Les Plumes avec Emilieberd

plume2019

ICI

D’après le thème détente, les mots proposés sont : lézarderdur livres’imprégnercorpsensoleilléapaiserplumeguitarebilboquet + les 3 mots d’Emilie : manquemoinsmalle et le mot qui n’avait rien à faire dans mon texte : élasticité

 

Bill et Boquet ont décidé de se faire la malle pour la Saint-Valentin. Lézarder un weekend à Paris, c’est pas de refus. Leur p’tite folie !

Guitare et tente pliante en bandoulière pour l’un, plume et petit carnet dans sa musette pour l’autre, ils ont fait le choix de minimaliser, par manque d’argent. En plus, c’est tendance, même si, au début, ce dénuement est un peu dur. Tous ces moins soignent le corps et apaisent l’esprit. Et leur Quechua, une fois dépliée, se fondra dans le décor sur le quai.

Se la couler douce sur le canal Saint-Martin ombragé et ensoleillé, le temps que l’Arletty franchisse les 9 écluses et les deux ponts tournants, se remémorer le vieux film de Carné pour l’un et le livre de Eugène Dabit pour l’autre, les voilà tout imprégnés de cette atmosphère très parisienne du siècle dernier.

Main dans la main, yeux dans les yeux, soudain ils éclatent de rire. Atmosphère, atmosphère, mais qu’est-ce que t’as une gueule d’atmosphère, s’écrit-ils en choeur !