Photos du samedi

Ma’ toujours en esprit de Noël a pensé à sapin pour son Projet du jour ICI

Pas moins de 4 sapins –substitutifs !- dans ma maison… là j’suis écolo !

Celui, encadré, est fait « maison » par une Amie de Roumanie
déco Noël.JPG

pour les 24 Heures Photo de Patricia
ICI

le sapin à l’entrée du Marché de Noël, place Carnot
(un peu trop gros pour rentrer dans mon petit chez moi)
sdr

et le sapin dans l’allée 19
cof

Publicités

Les photos du samedi

Froid c’est le projet de Ma’ ICI. Ben, non, il ne fait pas froid chez nous…

Par contre ce que me fait froid dans le dos, c’est tout le chaos social en ce moment…

à la Demeure du Chaos
citation1.JPG

pour les 24 Heures Photo de Patricia
ICI

le chaos dans mon esprit
lors de ma visite au MAC
devant certaines oeuvres de Bernar Venet

oeuvre réalisée avec un carton
barbouillé de peinture…
cof

Photos du samedi

Déjà le 47e projet de Ma’ ICI qui va devoir bientôt plancher pour son calendrier 2019 !

Ce samedi son choix, indication directionnelle, va nous réserver encore bien des surprises…

En mars dernier, en allant visiter le Musée des soieries Bonnet (ancienne usine-pensionnat) à Jujurieux, ce panneau n’avait pas manqué d’attiré mon regard

cof

 

dans le même esprit, pour les 24 Heures Photo
de Patricia
ICI
24 heures Photo

mardi, au péril de ma vie, entre flot des voitures au carrefour et voies de tram, le même panneau signalétique mais customisé autrement…

cof

et oui, voilà toute la différence entre les zones urbaines et les zones tranquilles à la campagne…

L’atelier 317 de Leiloona

Leiloona-une photo qq mots

ICI

Leiloona a choisi cette photo de Moren Hsu

Leiloona 317-casier-Moren-Shu

Les Frères Goncourt
Edmond-Jules-Goncourt
image du Net

De nouveaux casiers avaient été installés pendant les vacances d’été au Lycée Chateaubriand de Rennes, et quelques uns réservés pour les 36 élèves de seconde qui allaient participer à la 31e édition du Prix Goncourt des Lycéens 2018.

Fichtre ! Lire 15 romans en quelques semaines seulement était un tour de force pour certains élèves, même volontaires. Quelle belle aventure cependant et quelle fierté de participer à ce choix du roman qui ferait briller son auteur au firmament lors de la cérémonie à l’Hôtel de ville de la capitale bretonne, le 15 novembre.

Après la sélection des 2 000 élèves jurés, les cinq romans finalistes ont été rangés dans les casiers anonymes -pour ne pas éveiller la curiosité des autres élèves-, une couleur attribuée à chaque lecteur.

Quatre femmes et un homme, tous primo-romanciers, participent à ce Prix prestigieux organisé après les Prix Fémina, Médicis, Renaudot, Goncourt, sans oublier, bien sûr, le très sérieux Prix Boncourt attribué par les membres du Club de Lecture de la Médiathèque bariotte.

Il fallait s’y attendre… Après la délibération nationale des 13 lycéens délégués, David Diop est le lauréat… Ecarté de la liste des finalistes du Prix Interallié, malheureux finaliste des 4 autres Prix, l’auteur de Frère d’âme obtient enfin sa revanche et désormais sera habillé d’un ruban rouge. Seuil est au paradis !

D’aucuns diront « encore une ode à l’amitié et à la liberté pendant la première guerre »… Je me garderai bien de livrer, ici, le fond de ma pensée… Les Tirailleurs sénégalais, non merci…

Photos du samedi

Ma’ complique un peu le jeu, avec des ruines pour son projet hebdomadaire ICI

Une balade tout près d’O. Je peux y aller à pied. tOrtue va être heureuse que je mette sa ville à l’honneur.

Au Parc Beauregard, quelques ruines de la propriété de la riche famille des Gadagne, au XVIe siècle. clic

cof

 

avec Patricia
24 Heures Photo
24 heures Photo
ICI

Pour aller au Parc de Beauregard, j’aime traverser un grand espace vert et imaginer la vie au temps de cette propriété

vue sur nature (1).jpg

Clic Clac avec tOrtue

Vendredi chez Tortue

je joue avec tOrtue
ICI

une photo
rigolote
poétique
insolite
anodine

J’ai tant de choses à dire qu’une photo ne me suffit plus pour le Clic Clac de tOrtue !

Une balade à la Ferme des délices et délices foréziens à Saint-Cyr les Vignes (42) a ravivé ma mémoire et m’a transportée dans les années 55-61 où je passais toutes mes vacances scolaires dans une ferme : 1 cheval, 4/5 vaches, 6/8 de chèvres, 1 cochon, quelques poules et lapins étaient alors mes compagnons de jeux.

Pas moins de 180 vaches, une surface de 190 hectares, des jeunes agriculteurs réunis en GAEC, passionnés et courageux, dans cette ferme du XXIe siècle extraordinaire.

Visite guidée du dortoir, des restaurants, des espaces traite et bien-être, avec un regard discret à l’infirmerie, en salle de repos et de travail pour les futures mères, un moment de tendresse et d’émotion à la nursery -j’en aurais bien ramené un !- et enfin, cerise sur le gâteau, un passage à la boutique pour la dégustation des glaces maison avant de regagner le car. Oh la vache, ce qu’on puait… Une odeur plus tenace que du parfum !

Le lait annuel de 4 vaches et le travail de 4 personnes sont nécessaires à la fabrication et la vente des glaces artisanales !

http://www.la-ferme-des-delices.com

après la visite chez le robot-trayeur
petite séance chez le masseur
cof