Pause en mai

Que va nous réserver ce mai 2021 ?

Tout va bien
J’ai juste besoin de retourner quelque temps sur ma planète 😉


Je m’accorde quelques jours de pause pour recharger mes batteries et allonger ma liste de billets à programmer. Après la septantaine -je ne le croyais pas- chaque année semble compter double.

Je serai ici ou là, je ferai ce qui me plaît -ou presque- j’en profiterai pour visiter mes Blogs Amis plus souvent que je ne l’ai fait depuis ces dernières semaines, et je reviendrai pour le Défi du 20 avec Patricia Lady Diy

Pas de jeux entre temps, les samedis, dimanches et lundis à partir d’aujourd’hui

@ bientôt

Chic c’est Lundi

chez Bernie
clic

Lundi prochain, nous serons en Mai. En attendant, une dernière enseigne pour ce dernier lundi d’Avril.
J’ai joué tout ce mois à chercher des enseignes un peu surprenantes et j’en ai trouvé pas mal que je garde en stock, pour une prochaine fois 😆

Toujours dans le 7e, place Saint-Louis, rideau baissé,

« Chez machine »

on y boit le café, on y lave et on y cause !
hélas, ce commerce est « non essentiel »

Deux en un le samedi

Encore un samedi. Je me suis concentrée pour publier ce billet à la bonne date 😆

Ma’ pour son Projet du jour nous propose pétales, c’est de saison !
clic

J’avais choisi une fleur de pissenlit. J’en avais cueilli une énorme lors de ma dernière rando mais le lendemain, même la tige dans l’eau, elle s’est fanée… Elle est morte pour rien…

Quelle fleur choisir, une avec une multitude de pétales ou bien une toute simple ? En regardant mes photos prises ces dernières semaines, cette fleur de pêcher m’a immédiatement convaincue 😆 Je me suis souvenue du petit béguin en fleurs de pêcher que je portais le jour de mon mariage…

fleur de pêcher
5 pétales, 20 à 25 étamines
et un style élégant !

Le samedi je joue aussi aux 24 Heures Photo de Patricia
clic

Hier, temps d’été et rando-picnic à Saint-Germain au Mont d’Or à la chasse… au muguet ! Nous avons un petit peu « poussé » les limites kilométriques autorisées, mais si peu…

Le 1er mai 2019, lors de la même randonnée, nous avions croisés des gens les bras chargés de brassées de petites clochettes odorantes.

Cette année, quelques brins, mais un seul suffit à donner du Bonheur :wink

Jeudi en bla-bla-bla

J’peux pas me taire ce 22 avril. Et pourquoi donc ? Encore des tracasseries, voire des tracas, ma pauv’ Soène ? Toi, depuis l’temps, on te connaît 😆 Ben non, tout va bien, j’ai juste besoin de bla-blater. C’est un peu paradoxal, j’en conviens, vu que je suis débordée !

Et ça n’a pas échappé à 4 Aminautes que j’avais programmé mon billet pour hier 😥 Donc 4 l’ont lu en confidence !


Dimanche, Max a eu 3 ans, mardi c’était l’Anniv’ de Dame Uranie, hier, les 95 ans de la Reine d’Angleterre Elle m’a fait de la peine, samedi, aux funérailles de son Prince, que dis-je de son Roi de cœur ; c’est bête, il aurait pu fêter son siècle en juin, mais il n’aimait pas ces tralalas. J’ai regardé la télé, vous pensez bien. Quelle émotion. Je l’aimais bien ce Prince. Tout était millimétré, au cordeau, comme j’aime ! Ce qui m’a bien plu c’est que le Prince Consort avait tout prévu pour son enterrement… comme moi. Si ! J’ai même commencé un cahier pour qu’on suive mes instructions à la lettre. Même ma musique. Ne riez pas, prévoir ne fait pas mourir et le moment venu, mes filles n’auront pas à se tirer une épine du pied à gérer, hein 🙄 Pauvre Queen, elle n’aura pas la tête à souffler ses bougies. D’ailleurs, y’en a trop, elle ne m’a pas semblée en super forme et le noir ça ne lui va pas du tout, en plus.

Et aujourd’hui demain -avec ma manie de programmer mes billets, j’lui ai porté la poisse- c’est au tour de Thomas P. qui va s’envoyer en l’air en fin de matinée. Non, c’est pas mal parler, il va retourner sur la lune et cette fois, c’est lui le Chef. Trop fort ce p’tit jeune bien sous tous rapports. Un bon exemple pour tous les voyous. Comment ça, les voyous en ont rien à fiche d’aller sur la lune. En dealant, ils font fortune sans prendre de risque. Si ! en France, c’est comme ça, ils font la loi 😥

Tout d’même, comme dirait mon Amie Lydia -et oui, nous ne sommes plus virtuelles depuis une semaine- faut pas avoir le vertige pour se propulser si loin, dans une fusée 😆
J’sui bien d’accord. J’ai jamais rêver d’être une hôtesse de l’air ! Allez, croisons les doigts pour que tout s’passe bien pour Thomas P. et surtout pour qu’il revienne… Non, je barre la fin de ma phrase, des fois que ça lui porte la poisse.

Toujours confinés -enfin pas pour tout l’monde- un paquet de rebelles sont partis en vacances, de plus en plus vaccinés, on nous a mis, cette fois, la barre à mi mai… J’y crois sans y croire vraiment, gare à l’après vacances, la jeunesse s’en ait donné à cœur joie et a traîné partout, sans masque. Et les enseignants toujours pas protégés 🙄

L’Actu est tellement dense -comme mes journées- que je ne peux pas parler de tout ce qui m’a fait rire ou grincer des dents. Entre faits divers, calamités climatiques et épisodes « Covid », j’pourrais écrire un livre. Mais tout l’art soénien consiste à ne retenir que l’essentiel, hein 😉

Allez, Mai va arriver, on pourra circuler plus loin, la lune rousse va se terminer le jour de la Saint-Mamert (11 mai), faudra encore supporter Pancrase, le 12 et Servais, le 13 et on pourra enfin profiter des jours heureux longs et ensoleillés en sirotant un verre de Rosé à la terrasse d’un café !

Challenge « Textes courts » chez Lydia


clic

Mon planning de publication a été un peu chamboulé, d’une part par St-Ex (billet du 13/04), d’autre part par le Défi du 20 avril qui tombait un mardi 😆
Peu importe, rien ne presse, nous pouvons jouer avec Lydia jusqu’en février 2022 😉

Catégorie : Roman
Nom de l’auteur : Jeanne Benameur
Titre : Les Demeurées (Editions Denoël – 2000)
Nombre de pages : 81 pages

4e de couverture :
« La mère, La Varienne, c’est l’idiote du village. La petite, c’est Luce. Quelque chose en elle s’est arrêté. Pourtant, à deux, elles forment un bloc d’amour. Invincible. L’école menace cette fusion. L’institutrice, Mademoiselle Solange, veut arracher l’enfant à l’ignorance, car le savoir est obligatoire. Mais peut-on franchir indemne le seuil de ce monde ?
L’art de l’épure, quintessence d’émotion, tel est le secret des Demeurées. Jeanne Benameur, en dentellière, pose les mots avec une infinie pudeur et ceux-ci viennent se nouer dans la gorge. »

Un roman court, fort et triste à la fois. Une histoire qui pourrait exister encore dans certains coins reculés de notre France profonde. Les trois personnages sont attachants et débordent d’amour.
Jeanne Benameur a la plume légère pour décrire un sujet grave. Des mots aux maux, elle nous entraîne en toute délicatesse. Coup au cœur !

Défi du 20 avec Mamylor

clic

Après mûre réflexion, Mamylor nous a proposé deux mots en « O« 
océan et optimisme

Avant toute chose, Joyeux Anniversaire à Dame Uranie 💐

Il nous en faut une grande dose d’optimiste depuis mars 2020 où le virus chinois est tombé sur notre planète sans crier gare.

« Dans le régime des âmes, il faut une tasse de science, un baril de prudence et un océan de patience ». Saint François De Sales

Dans ce monde d’après, pour la science, une tasse, ça va, -d’ailleurs personne ne sait vraiment-/ Juste un baril pour la prudence ? bien insuffisant me semble-t-il . Quant à la patience, justement elle commence sérieusement à nous manquer…

Et de l’espérance ?
« Il nous faut rebâtir un chemin d’espoir« .

photo de la Méditerranée (Sanary-2015)

Rendez-vous le 20 mai pour le Défi mené par Patricia, Lady Diy
clic
avec deux mots en « P »
: peur et papaye

Chic c’est Lundi

Les lundis, je joue avec Bernie.
En avril, il nous faut trouver des enseignes
clic

Naturellement, j’ai laissé de côté les grandes enseignes très connues, immenses, éclairées, qui polluent le paysage urbain. Mais attention, il ne faut pas confondre « enseigne » et Art Street.

On s’y tromperait presque, une roue de vélo pourrait bien annoncer un marchand de cycles ou un réparateur de vélos, métier redevenu à la mode actuellement

Un sigle peut aussi prêter à confusion
dans ce « BHV » on y mange, à Lyon !

et à « La Tête de lard »
le Patron a un caractère de cochon

Mais un violon annonce la boutique d’un luthier

Bonne semaine
Portez vous bien, restez prudents

Deux en un le samedi

Cette semaine je n’avais pas vraiment le temps de ruminer longtemps au
Projet de Ma’ « géographie »
clic

Et puis, on est tous confinés, hein. 10 kms sans attestation, 30 kms avec un bon motif à cocher… Je me contente de mon rayon des 10 kilomètres qui me permet de belles balades à la campagne.
D’accord, j’ai dépassé un peu, une ou deux fois, mais je n’ai pas vu de gendarmes et très peu de randonneurs d’ailleurs !


Je joue aussi avec Patricia pour ses 24 Heures Photo

clic

Jeudi matin, en rando à Saint-Genis les Ollières -dans le cercle, hein !-, il ne nous manquait qu’un pinceau pour peindre ce tableau « Nature ». Et pas besoin de prendre l’avion pour se régaler les yeux 😉