Le Défi du 20 avec moi-même !

Encore un 20 qui passe ! Me voilà installée dans ma nouvelle dizaine… Le passage s’est bien arrosé passé !

En préambule, j’adresse un grand Merci collectif à Celles et Ceux qui se sont manifestés pour mon 10 mai 2019.

Merci

A peine rentrée, déjà repartie… Les liens des blogs du Défieur et des Défieuses seront actualités d’ici ce soir ; ils me pardonneront !
En cherchant le thème de ce 5e Défi du 20 « spécial Mai », une citation de Platon m’avait plu :

« le vin est le lait des vieillards »
et je vous ai donc demandé de parler des vins de votre région

Nouveau-2

Sans aller bien loin, on trouve des producteurs de vin dans le Rhône
Voyons sur la carte

Rhône

Commençons par le jaune. Il y a encore des vignes (quelques parcelles pas bien grandes) qui produisent du vin. Je pense à la vigne de la République des Canuts clic
400 pieds se cachent dans un recoin ensoleillé et pendu du charmant parc croix-roussien de la Cerisaie. Les vendanges donnent lieu à la traditionnelle cérémonie (comme celle du « Clos-Montmartre à Paris).

vigne Canuts XRousse.jpg

Après la taille, clic les brandons (sarments) sont réunis en fagots, après les vendanges, le vin est pressé sur la place et les gens courageux dégustent le premier jus appelé le Paradis clic
Dans une autre vie bloguesque, j’en ai beaucoup parlé.

Et si le coeur vous en dit, clic pour écouter quelques chansonnettes sans oublier la Java du sécateur !

Chapoutier-vignes (2)

Au Sud, le bleu. De Condrieu clic à la Côte rôtie clic
Munissez-vous de quelques bourses remplies de pécuniaux ou bien faites chauffer votre CB !
A ces crus, on y ajoute l’appellation Saint-Joseph clic

D’autres vignes « urbaines » produisent de délicieuses eaux ferrugineuses ! 
La vigne des Frères des écoles chrétiennes plantée au 19e siècle dont la productivité est assurée depuis 1990 par des bénévoles de l’Association de Val Foron.

La vigne à Sainte-Foy les Lyon, les Coteaux de Montraÿ, nichée sur une colline
cof
sdr

En vert, les coteaux du Lyonnais dans les Monts du même nom, dispersés sur 49 communes du Rhône.

Coteaux du Lyonnais

cof
rando Rivolet3

Messimy-vigne

 

Billet fleuve comme l’histoire de Lyon et de ses 3 fleuves. En mauve, le Beaujolais !
Beaujolais

On l’aime ou on ne l’aime pas le Beaujolais ! Moi, je suis une inconditionnelle !
cof
CD vignes.jpg

En parler par le menu vous ennuierait. Mais je ne résiste pas à vous donner deux méthodes pour retenir les 10 crus :

  • « Alors JCherche Mon Frère Chez MRespectable Cousine Berthe ».

Si on développe chaque majuscule, cela donne : A pour Saint-Amour, J pour Juliénas, C pour Chénas, M pour Moulin-à-Vent, F pour Fleurie, C pour Chiroubles, M pour Morgon, R pour Régnié, C pour Côte-de-Brouilly et enfin B pour Brouilly.

  • On peut aussi entendre dire : « SJCache Mon Fromage, Comment Mener Royalement Bonne Chère ?

Dans ce cas, c’est le S de Saint-Amour qui est retenu. Viennent ensuite Juliénas, Chénas, Moulin-à-Vent, Fleurie, Chiroubles, Morgon, Régnié, Brouilly et Côte de Brouilly.

Puces du Canal2

Pour le Défi du 20 juin, on jouera Mamylor ICI qui a choisi pour thème :

« partons à la découverte de nos « Us et Coutumes » , régionales,  locales,   les « accents » ,  le folklore de nos régions de France… »

Publicités

10 mai

Si j’étais dans le dictionnaire, ma date de naissance serait mentionnée ainsi : 10 mai 1949…
Date de mon premier jour connue mais pas encore d’indication pour la date de mon dernier jour ! Merci mon Dieu !

Certaines et certains se souviennent de ma mise en scène dans mes Traboules de Plume clic

en 2009 je m’étais amusée à me tirer le portrait

70 balais

Aujourd’hui, ces septante balais ne m’amusent guère et me rassurent encore moins… L’image n’est plus synonyme de magie !
Mais vous le savez, j’aime à le répéter, je suis fataliste « sage ». On ne peut être et avoir été. Et puis à 7 heures, ce matin, j’ai encore 14 heures à profiter de ma soixantaine !

Il y a dix ans, je voguais sur le Lac Nasser

boat

après-demain, à moi la grande Bleue

Rendez-vous le 20 mai

en attendant le 10 mai 2029
80.gif

« Chic c’est lundi »

BERNIE SHOOT-logo-lundi-soleil

Une fois par mois, le premier lundi, je vais jouer avec un Toulousain croisé sur la Bloguo grâce à Miss Fujii clic
Il faut juste lire le règlement et poster une photo sur le thème choisi par Bernie ici

Ce mois de mai -pas de couleur- le thème est « pont »

A Lyon, pas de pont d’Avignon
Avignon-pont

Depuis quelques années, deux nouveaux ponts nouvelle génération ont été posés l’un sur le Rhône, l’autre sur la Saône, très aériens, le premier réservé aux « modes doux » (trams/piétons/vélos), le pont Raymond Barre, au Sud, et le petit dernier, au Nord, le pont Schuman, routier et modes doux, tous deux de type double bow-string.

Mon favori est le pont Raymond Barre, situé tout près du Musée des Confluences, où l’on peut faire une pause au soleil sans danger

pont R. Barre

TCL avait bien fait les choses, j’avais reçu une invitation (comme chaque abonné aux Transports en commun lyonnais) pour assister à la dernière phase d’assemblage du pont arrivé par voie fluviale. Un moment magique !

Projet de Ma’

Ecrire est le Projet de Ma’ pour ce samedi ICI. Un petit kif du jour !

Pour l’occasion, j’ai choisi de trabouler avec Leiloona clic

et deux de mes photos que j’adore !

quand je vais au marché de Pierre-Bénite, je traverse le cimetière et je vois cette plaque avec cette phrase gravée

cimetière Pierre-Bé (12)

et puis aussi, un « nid de poule » de Ememem, découvert en mars dernier lors d’une balade urbaine, Grande rue des Feuillants (Lyon 1er)
nid de poule.jpg

Pour les amateurs de Street Art, je signale le joli livre de Adèle Alberge « Les cris des murs » aux Editions du Poutan, rempli d’Art et de poésies clic un guide de balades à la découverte des streetartistes lyonnais.

Mai & Moi !

Depuis le temps que je m’y prépare, le voilà mon Mai 2019. Je vais pouvoir enfin faire ce qu’il me plaît : ni muguet, ni défilé, et j’en ai bien peur, pas encore de tenue légère…
Rien ne change alors !

Après plus de dix années de blogs, j’ai fait le tour du sujet.

Ce Mai particulier, celui de mes septante ans, parlons en

A partir du 6, je prépare ma valise -j’adore faire ma valise !- à partir du 11, je pars vers d’autres horizons -je vais adorer !- à partir du 20, je me consacre à l’opération « Lire… relire… élire » -bof- organisée par 2AUTA -j’en parlerai plus tard- et aux 3 sorties annuelles 2AUTA à Grignan où j’accompagnerai deux des trois groupes -je vais adorer !-

Alors pas trop le temps de m’appesantir sur mon passage du « 6 » au « 7 »

Joyeux 1er mai
bouquet muguet2
photo So’N théâtre romain de Fourvière (30-04-2014)

 

Projet de Ma’

Ma’ a eu envie de prolonger la tradition de Pâques et elle nous suggère chocolat ICI

L’occasion est trop belle pour moi de faire une « bonne action » en vous montrant

l’oeuf de Pâques géant de
cof

à 750 € !!!

oeuf Pâques Fond Rose - Copie.jpg

cof

Jeudi en lecture

lire-bulle

J’ai hésité à définir ce billet en Jeudi Poésie car l’extrait que j’ai choisi dans Alice au Pays des Merveilles est un véritable bijou qui va plaire, je n’en doute pas, à Oth d’Alsace !

chapitre 9 « Histoire de la Tortue fantaisie »
La Reine invite Alice à rencontrer la Tortue fantaisie qui lui racontera son histoire. Ayant croisé le Griffon, c’est en sa compagnie que Alice va trouver la Tortue qui commença à raconter son histoire

tortue fantaisieimage du Net

« … Quand nous étions petits… nous allions en classe dans la mer. La maîtresse était une vieille tortue que nous appelions Torturante…
Qu’y appreniez-vous ? s’enquit Alice
– D’abord, bien entendu, le becture et les tritures, répondit la Tortue fantaise, et puis les différentes parties de l’arithmétique : l’ambition, la distraction, la surexposition et la dérision.

… Qu’appreniez-vous d’autre ? demanda Alice
– Eh bien, il y avait les énigmes, répondit la Tortue fantaisie, en comptant les sujets sur ses pattes, énigme moderne et énigme ancienne, ainsi que la sous-l’eau-graphie ; puis le destin -le professeur de destin était un vieux congre qui venait une fois par semaine-. Lui, il nous enseignait la technique du destin, ainsi qu’à craquer d’après nature et à plaindre à la volée.

Qu’est-ce que plaindre à la volée ? demanda Alice
– Ma foi, je ne saurais vous en faire la démonstration moi-même, répondit la Tortue fantaisie, car je ne m’apitoie plus de cette façon-là. Quant au Griffon, il n’entend rien à la chose.

… Et combien d’heures de cours aviez-vous par jour ? demanda Alice qui avait hâte de changer de sujet de conversation
– Dix heures le premier jour, répondit la Tortue fantaisie, neuf le suivant et ainsi de suite.

Quel drôle d’emploi du temps ! s’exclama Alice
– C’est pour cette raison qu’on les appelle des cours, fit remarquer le Griffon : parce qu’ils deviennent chaque jour un peu plus courts.

C’était là pour Alice une idée si neuve qu’elle y réfléchit un instant avant de demander : Alors le onzième jour ne pouvait être qu’un jour de congé ?
– Bien sûr que c’en était un, répondit la Tortue fantaisie.

Et comment faisiez-vous le douzième jour ? reprit vivement Alice
– Cela suffit avec les cours et les leçons, intervint le Griffon d’un ton catégorique. Parlez-lui donc un peu des jeux, à présent… »

Alice et la Tortue fantaisie.pngimage du Net

563 marches

« C’est inutile, con, tout ce que vous voulez, mais moi, ça me permet de puiser dans mes ressources mentales. Ca me sert dans la vie de tous les jours pour tout donner »

C’est Valentin Piard, facteur dans une commune métropolitaine et membre actif du groupe « Courir à Lyon », qui l’affirmait dans un article d’un gratuit lyonnais du 12 avril, signé par Benjamin Steen.

Valentin P., 23 ans, a effectué 105 ascensions et autant de descentes, du 5/04 à 23 h au 6/04 à 19 avant de rentrer chez lui en métro… car il n’en pouvait plus !

Soit en tout 59 115 marches gravées et dévalées, plus de 6 500 mètres de dénivelé positif dans une ruelle en escaliers d’à peine 200 mètres de long, avec quand même une plage de repos toutes les six rotations et une pause boisson à chaque passage en bas de la côté, vers la gare de Saint-Paul.

Le moment le plus difficile a été la nuit, avec l’obscurité et la fatigue, précise-t-il ; il a attendu le lever du soleil avec impatience.

Tout ça pour quoi, hein ? Pour tourner prochainement, pendant 24 heures, sur le circuit de 2 100 mètres de l’Ultra Boucle de la Sarra clic (avec descente de la piste de la Sarra -ancienne piste de ski artificielle créée en 1963-, les 17 et 18 mai prochains.

Moi, vous me connaissez ! Chiche de refaire, à la descente, cette montée Nicolas-de-Lange clic
Je l’ai déjà descendu quelques fois cette montée, dont une avec BaBaYaYa qui s’en souvient aussi, n’est-ce-pas BBYY ?
Cette fois-ci, j’ai eu une pensée pour le facteur sportif performant,  juste un peu fou. Bravo à lui car pendant deux jours, j’ai eu quelques courbatures, car même si les marches ne sont pas hautes et entrecoupées de nombreux paliers, c’est du sport !

au départ de la « tour Eiffel »

P1210014

suivez moi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

en bas, arrivée gare Saint-Paul

P1210045.JPG

Une balade à faire, un jour de semaine, pour profiter du calme de ce lieu

Le Projet de Ma’

Nous sommes le 20 !
Priorité au Défi de Dame Uranie, évidemment, mais comment laisser tomber Ma’ et son projet « clair/foncé » ICI alors que depuis des semaines je veux montrer cette photo !

Lors de ma balade solitaire à Annecy lors du Festival vénitien 2019, cette scène m’avait interpellée… Pourquoi cette jeune femme avait-elle choisi l’ombre ?

clair-foncé Annecy

A cause de son maquillage ?
Pour laisser le buste dans la lumière ?
Je ne le saurai jamais…

Le Défi du 20 avec Dame Uranie

C’est son mois, que dis-je « son » jour. Dame Uranie me précède de 20 jours exactement  pour ce saut dans une dizaine un peu inquiétante pas très rassurante. Il nous faut regarder les choses en face, le meilleur est derrière nous, alors efforçons nous de vivre ce futur limité le mieux possible.

Joyeux Anniversaire Marie-Paule
rendez-vous dans 10 ans !
bouquet fleurs

Est-ce donc par hasard que Dame Uranie nous propose ce thème ? clic

Le Miroir, que vous évoque le mot miroir, avez-vous de beaux miroirs à la maison, dans vos sacs à main, aimez-vous ou détestez-vous vous mirez, tout tout ce qui vous passe par la tête sur le miroir, mon beau miroir…

miroirimage du Net

Quelques glaces à la maison, celle sur l’une de la double porte du placard dans l’entrée, celle de la salle de bains et un petit miroir dans ma chambre. Je ne suis pas fan de mirage ! J’ai également deux petits miroirs ronds de sac qui dorment sur une étagère, dont l’un vient d’Australie et je viens de m’apercevoir que mon Huawei en possède un aussi.
Ah si, j’oubliais l’horrible miroir tournant grossissant sur un mur de la salle de bains, -je vous épargne l’image-

miroirimage du Net

« Quand vous vous regardez dans un miroir, qu’est-ce que vous y voyez ?
Est-ce que c’est la personne que vous avez rêvé d’être ?
Est-ce que vous regrettez ce que vous êtes devenu (e) ?
Est-ce que vous êtes passé (e) à côté de votre vie ? »
Les Frères Scott – Dan

Des questions que je ne me pose pas car je ne crois pas que l’on puisse se faire la vie que l’on veut… Si je me regarde, je me vois telle que je suis, avec les années qui passent et qui marquent… Alors pas question de me remettre en question chaque fois que je passe devant une glace. Quoi que… En se regardant, le doute peut s’installer… Notion de temps, notion de beauté, le reflet de soi est un miroir aux alouettes selon l’expression, c’est-à-dire un piège.

Pourtant, nombreux sont les peintres qui adorent peindre des autoportraits. Récemment, j’ai suivi une conférence sur Van Gogh et j’ai appris qu’il utilisait un riorim pour se peindre

Van Gogh-1889image du Net

Et qui, enfant, n’a pas imité Le Vinci et pratiqué sans le savoir l’écriture spéculaire ?

Vinci


Imaginer c’est aussi se libérer l’accès à l’infini des possibles »
même si je n’ai pas beaucoup d’imagination !

a-miroir
Nicole-cadre-château Cormatin
Lors de ma visite du château de Comartin en Saône et Loire,
je m’étais bien amusée à « remplir » ce miroir !

J’adore également photographier l’envers du décor dans l’eau. Lac, bassin, flaque d’eau, tous ces supports naturels rendent des images surprenantes et la plupart du temps artistiques.

parc Manillier à Pierre-Bénite
cof

vue dans un pare brise
cof

Comment ne pas évoquer Alice au Pays des Merveilles et la suite, Alice de l’autre côté du miroir, ces contes écrits par Lewis Carroll qui n’ont pas pris une ride depuis la deuxième moitié du 19e siècle. J’ai relu le premier et je vais me procurer le deuxième, un voyage imaginaire et fantastique.

Alice-de-l-autre-cote-du-miroir

F I N

Pour le Défi du 20 mai, je prends la main !

une citation de Platon me plaît beaucoup :
« le vin est le lait des vieillards »
je vous invite à faire un petit tour d’horizon
des vins de votre région
cof

@ bientôt