Projet de Ma’

vélo

on fait du Sport pour le Projet de Ma’
clic

Ca parle forcément aux Bloguinautes de ma génération ! La gym tonic de Véronique et Davina, dans les années 80, c’était kekchose !

Et comme quoi, le sport mène à tout, Davina s’est reconvertie en moine bouddhiste. Véronique continue donc sans sa compère.

Ben quoi, j’ai triché ?
Ben oui, Moi j’suis pas parfaite !

Et pour vous prouver ma bonne foi, une photo de rando -2017-
au Semnoz dans le Massif des Bauges (Haute-Savoie)
a-2017-2AUTA-Semnoz-reco rando (10)

Jeudi des records…

… Records de chats !
Rien de sérieux, bien sûr, on s’approche de la fin juillet juillet s’achève et la Bloguo est toujours en pédale douce.

chat-a-lunette-2

En feuilletant un petit livre charmant, Le superflutile à un.e ami.e des chats, j’ai adoré ces records (pages 78-79).

Le-superflutile-special-chats
Toutes ces affirmations n’engagent que l’auteure, Raphaële Vidaling

 

« Le plus beau, c’est le vôtre, on n’en doute pas, le plus adorable et adoré.
Voici donc les chats des autres catégories :

Le + gros
Himmy, un chat australien de 21 kg (mort en 1986). Avec un tour de taille de 84 cm et un tour de cou de 38 cm, il se faisait transporter en brouette.

Le + vieux
Puss, chat britannique mort le 29 novembre 1939, à l’âge de 36 ans.

La + grosse portée
Elle comptait 19 chatons parmi lesquels 15 survécurent après césarienne.

La + prolifique
Dusty, qui repeupla le Texas avec ses 420 chatons.

Le + grand voyageur
Il aurait parcouru 800 km en 28 jours, entre l’Yonne et le Tarn, pour retrouver ses maîtres.

Le + chasseur
C’était une chasseuse ! Une chatte écossaise qui aurait attrapé presque 30 000 souris au cours de sa vie, probablement d’après les dires de son maître (l’histoire de dit pas ce qu’il a fait des 30 000 cadavres).

Les + grimpeurs
L’un aurait parcouru 21 m sur la paroi d’un immeuble. Un autre, chaton âgé de 4 mois, suivit des alpinistes jusqu’à 4 478 m d’altitude.

Le + résistant en machine
Oscar, chat britannique -encore !- sortit vivant, en 1994, d’un lave-linge où l’avait fait tourner sa jeune maîtresse (âgée de 4 ans), parce qu’il était couvert de boue.

Le + cher
L’Ashera (nom déposé par la société Lifestyle Pets), génétiquement modifié pour être hypoallergénique et ressemblant à un léopard miniature, vendu au prix catalogue de 27 950 dollars.

Le + riche
Il reçut de son propriétaire un legs de 15 millions de livres sterling.

Les + bling-bling
Phet et Ploy, deux chats rares mariés dans une discothèque thaïlandaise en 1996. Phet arriva en smoking et en Rolls Royce. Ploy, en robe de mariée et en hélicoptère. »

Bon Août
Portez-vous bien, sortez masqués !

cat

Chic c’est lundi

Bernie-chic c'est lundi 2020

avec Bernieshoot
clic

Pour ce 3e lundi de juillet en rouge  je pioche dans ma collection des coeurs de Skéné.
Je ne m’en lasse pas ! (Vivien, ce sont bien 3 coeurs différents, regarde bien !)

cof

au bout du bout, à la Confluence, là où Saône & Rhône se rejoignent pour s’en aller couler plus au Sud ; souvent, le bout est submergé par les eaux de la rivière et du fleuve

cof

Rues89Lyon :
« Aucun panneau, pancarte ou flèche au sol n’indique l’existence de cette bizarrerie : aux confins méridionaux de la presqu’île se trouvent des rails.
Particularité ? Ils plongent dans l’eau, là où Rhône & Saône s’entremêlent enfin.
Pour y accéder, il faut se rendre sur la presqu’île. Côté Rhône, emprunter les escaliers à quelques mètres du nouveau pont Raymond Barre. Une fois sur le quai, se diriger vers le Sud. Passer sous le pont, saluer les navigateurs en train de bichonner leur bateau, continuer en longeant le Musée des Confluences.
Côté Saône, il faut longer la rivière en direction du Sud. Vous trouverez sur votre chemin des rails : ils courent du bâtiment du Progrès jusqu’à la pointe, en passant par le Cube orange et la Sucrière. Continuer jusqu’au bout du bout. »

 

N.B. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, grâce à la gentille remarque de Christian, j’ai enfin cherché et trouvé le logo de Bernie pour son Chic c’est lundi 2020 !

Le Défi du 20 avec Dame Uranie

Défi du 20

Pour ce Défi du 20 juillet et sa lettre F
Dame Uranie propose
Fromage et Féroce
clic

Le corbeau et le renard

Maître Corbeau, sur un arbre colosse,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, à l’appétit féroce,
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois
À ces mots, le Corbeau ne se sent plus de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.
Le Corbeau honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Merci Monsieur Jean de La Fontaine et pardon pour mon impudence d’avoir sacrifié une rime pour la circonstance…

 

Le Défi du 20 août sera mené par Lydia avec deux mots en G : Gomme et Galantine

Jeudi en mots

chat clavier

Une tribune libre, ça me dit ! Après tout ce tourbillon social et politique, moi, vous me connaissez, ça m’inspire et me donne envie de parler de poser mes mots !

Google- 14-07-2020
Sur ce 14 juillet 2020 (qui a dû composer avec les contraintes sanitaires)

Vue du ciel, quelle était belle la Place de la Concorde, délivrée du trafic automobile et habitée par ces armées de femmes et d’hommes qui ont pour seule mission et pour seule ambition le bon ordre de la France.

Les Armées, dans l’esprit de la Nation, ont dessiné une Croix de Lorraine et une Marianne. La Patrouille de France a coloré le ciel, impeccablement ordonnée, et la musique de la Légion étrangère a su amuser et s’amuser.

Quelle est belle cette France des valeurs, de conscience et d’obéissance. Quel mérite pour celles et ceux qui ont choisi cette voie.

J’ai aimé aussi le couscous, pas assez mijoté, de chez Oh couscous, au dîner, arrosé d’un verre de St-Joseph -dommage que la carte des vins ne propose pas de vins du Pays- !
Un couscous par cette chaleur, j’en conviens, ça surchauffe, mais des fois, faut laisser ses idées préconçues de côté pour satisfaire ses envies !

 

Politique

Sur la vie politique 

Pauvre -ou bienheureux- M. Edouard retourné dans sont Ch’Nord à ses petites affaires provinciales. Après tout le boulot qu’il a fait, le voilà presque oublié.

Quel casse-tête pour M. Jean. Sitôt nommé, déjà critiqué. Son casting ministériel ne plaît pas à tout l’monde… Ca vous étonne ? Moi, non, les Français sont des Gaulois réfractaires et belliqueux.

En même temps, fallait oser. L’Acquitator et l’Animatrice radio-tv, quel duo explosif ! Ca promet des gros coups de gueules de belles rigolades. Moi, je les aime bien tous les deux. Au moins, ils disent ce qu’ils pensent et font ce qu’ils veulent…
Mais vont-ils devenir de gentils moutons, dociles et muets ? J’en doute !

 

réflexion

Sur la vie de tous les jours

Moins gaie que la Vague des Classes de Villefranche-sur-Saône, la seconde vague de la Covid-19 est de plus en plus redoutée… Isoler, tester, tracer et soigner, d’accord, mais reconfiner les personnes fragiles -les « vieux »- j’suis pas d’accord. Dans les foules, ce ne sont pas les vieux que l’on voit le plus, hein ! même si, à la télé, j’ai vu des mémés se trémousser autant que les d’jeunes…

Déjà 123 jours d’épidémie ; on a dépassé le chiffre effrayant des 30 000 morts, et ça continue… Chacun fait ce qui lui plaît et met ainsi la vie des autres en danger 😥

Une partie de la population n’en a rien à faire, concert à Nice, Rave-Party dans la Nièvre, Feu d’artifice à Paris -et ben, bravo les Parigots !-, mais les Préfets ne peuvent rien faire (?) et la Ministre distribue des « bons » pour que les fêtards marginaux se fassent dépister « gratos »… Pauvre France, comme disait ma mémé.

 

avec-les-mots

J’ai pas aimé
Les tirs de gros pétards et un feu d’artifice interdit, jusqu’à 1 h 30 du matin, la nuit du 13 au 14 juillet, comme tous les ans, à O. Mais que fait la Police ?
La décision du nouveau Maire écolo de Lyon d’interdire le survol de Lyon par la merveilleuse Patrouille de France… Ca promet !
Le relâchement alarmant du port des masques, ceux qui n’en ont plus et ceux qui le portent sous le nez et carrément sous le menton…
Le temps que je passe dans les transports en commun à cause de la période de vacances scolaires, souvent multiplié par deux.

J’ai bien aimé
La cérémonie, à Paris, du 14 juillet 2020
Le Parmentier saumon-crevettes de BaBaYaYa et nos bla-bla-bla sympas
L’envie de reprendre le tricot pour le poupon de Rose
Ma nouvelle imprimante super Canon !
L’achat du shampoing Timotei nutrition intense que j’ai pas mal cherché avant de me jeter sur le dernier flacon chez les Mousquetaires
La rando urbaine des jardins sans fin à O. à cause d’un ciel menaçant et le picnic à la maison !
Ma petite farce préparée pour le Défi du 20 de Dame Uranie.

Bonnes Vacances

pour blog

14 juillet de la vie d’après

Notre drapeau : il date de la Révolution de 1789. Le bleu et le rougecouleurs des révolutionnaires parisiens, entourent le blanc, la couleur du roi. Le drapeau français symbolise alors la révolte du peuple pour obtenir la liberté.

Le drapeau tricolore est officiellement devenu l’emblème de la France le 15 février 1794 avec la loi du 27 pluviôse an II. C’est le peintre Jacques-Louis David qui a été chargé de le dessiner et qui a décidé de placer le bleu en premier, pour que cette couleur soit adossée à la hampe qui porte le drapeau.

Pour cette journée particulière, ajoutons-y le masque…