Défi du 20 avec Soène

Pour ce Défi du 20 soénien, c’est « carte blanche » pour tout le monde !
Antiblues s’étant projeté dans le futur dès décembre dernier, j’ai dû changer le thème de ce Défi que j’avais pourtant ruminer depuis longtemps ! Un jour où j’avais du temps devant moi, j’ai rétropédalé dans ma bloguerie personnelle.

J’ai eu envie de partager à nouveau ce coup de coeur. J’aurais aussi pu reparler de Sidi Bou Saïd, dernier billet de Traboules de Plume clic

felouque4

@u bout d’Abou

A peine débarquées du MS Eugénie, nous avons retrouvé le bruit et l’agitation d’Assouan. Sur les eaux émeraude et argent du Lac Nasser, la vie feutrée à bord avait effacé la réalité…

Après une dernière étreinte avec nos compagnons de voyage, et les immanquables promesses de ne pas se perdre de vue au retour, nous nous sommes laissées guider pour la suite de notre séjour.

Alors que le Mövenpick se dressait déjà fièrement, sur l’île face en face, Mlle Nanou, soudain tout excitée, avec des étincelles de bonheur dans ses yeux rieurs, hurla : « le Sudan » ! Ce bateau mythique et luxueux était tellement proche de nous que je ne l’avais même pas remarqué. Bien sûr, Hercule manquait dans ce décor mais des images évanescentes nous firent revisiter quelques scènes imaginées par la grande Agatha ! Et qui étaient donc les heureux passagers ? Appréhendaient-ils une nouvelle « mort sur le Nil » ?…

La navette fluviale de l’hôtel attendait pour nous déposer sur l’île. Un verre de karkadet glacé nous fut offert aussitôt avoir mis pieds à terre, et cet élixir de fleurs d’hibiscus eut pour effet immédiat de faire disparaître toutes traces écrevisses qui s’étaient installées sur nos visages éprouvés par cette chaleur estivale.

Le lendemain, à l’heure où le soleil fait fuir les Nubiens, sans doute aussi un peu excédés par ces touristes avides d’aventure, une felouque, au petit nom de « Fantastic »,  nous prit en charge pour une promenade à la vitesse de la brise qui faisait frissonner le Nil.

Sans bruit, l’immense voile prenait le cap du vent, sans se presser, pour nous permettre de nous imprégner des histoires de l’Histoire. L’île Eléphantine se laissait apprivoiser et délivrait ses rives et ses vestiges, tout autour du Mausolée de l’Aga Khan.

Négoce d’ivoire, forme de l’île, ou tout simplement travail du temps qui a sculpté les rochers en forme de dos d’éléphants, peu importe la légende. Le spectacle était impressionnant. La ville, en face, s’était évanouie comme par enchantement tandis que nous restions assises, côte à côte, silencieuses et figées dans le temps et dans l’espace, comme dans les Fleurs du Mal « …belle, ô mortels, comme un rêve de pierre… »

Le charme avait opéré. La brise complice semblait nous murmurer une nouvelle élégie pour mieux sublimer tous les contrastes évidents de cette terre d’Egypte. Une douce impression de sérénité nous avait envahies, amplifiée par les senteurs de cette huile essentielle d’eucalyptus dont nous nous étions largement aspergées et que nos éventails Véra Pilo distillaient lentement, dans leurs balancements indolents.

véra pilo-éventail

Rêve ou réalité ?
une histoire vraie comme un roman !
et la Bande des Défis du 20

Antiblues ICI
Catichou ICI
Dame Uranie ICI
FloFlo ICI
Mamylor ICI
Maryline ICI
PassiFlore ICI
Vonnette ICI

Le Défi du 20 février sera mené par l’Aminaute Catichou qui a choisi pour thème :

 » A part la grippe, qu’est-ce qui vous donne , qu’est-ce qui vous a donné des frissons dans le dos ? »

Publicités

Les photos du samedi

Ma’ voit-elle « flou » ? Mais non, elle joue et je la suis ! clic chez Ma’

Et pourtant, faire une photo flou est mission impossible avec un APN en mode AI !
J’ai tout essayé… même avec une gaze devant l’objectif et le résultat est plutôt artistique. Que faire ? Un petit tour dans ma photothèque, pardi !

cof                                                       photo sans aucune retouche

les 24 Heures Photo de Patricia
ICI

24 heures Photo

vue o. flouphoto prise mercredi avec une gaze devant l’objectif

Madeleines ou p’tites passions

On a tous nos p’tites « madeleines » joliment inventées par Proust.
Le matin propice à la réflexion, quand le tourbillon de la journée n’a pas encore commencé, m’apporte souvent des idées de billets.

En cherchant un livre -je range et après je cherche !- j’ai été étonnée par mes collections de livres et objets autour de la Rose, du Chat, de la Tour Eiffel. C’est un peu mon dada ce sujet… En décembre 2015, comme me l’a rappelé Antiblues, c’était le thème du Défi du 20 que j’avais déjà choisi… clic

scoubidouDepuis mon enfance, il y a eu le temps des collections de boutons, porte-clés, pompons, scoubidous, cartes postales des départements, sacs à mains, carnets, cahiers, etc.

Tout ça m’a un peu passé, mais je collectionne toujours et j’adore ça !

Mes Amis/ies et mes filles ne sont jamais à court d’idées pour m’offrir des cadeaux que j’adore, évidemment, avec chat-rose-Eiffel. Je ne m’en lasse pas, les regarde, les feuillette, les photographie, les utilise, bref, ils font partie de ma vie, ils sont mes petits kifs quotidiens.

Chacun de ces objets a une histoire et me fait penser à celle ou celui qui me l’a offert. Et là, ma mémoire est -presque- infaillible !

Pourquoi aimons-nous collectionner des choses ? Les montres pour Antiblues, les oeufs décorés et les wakouwas pour Dame Uranie, les tortues pour  ma voisine tOrtue, les histoires de chevaux pour la Jument verte, les bestioles pour Patricia…

Et pour les dix ans à venir, je vais me focaliser sur quoi ? Qui vivra, verra !

Vous qui passez ici, vos « madeleines » c’est quoi donc ?

Pas de viande ni de poisson le lundi…

Voilà encore autre chose ! Je ne sais plus si c’est BFM ou Télématin qui l’a dit…

Lundi dernier, j’ai pris l’info à la lettre. Enléguminée le temps d’une journée, c’est bon pour ce que j’ai : à midi, salade verte, platée de vert de blettes et yaourt « de pauvre », le tout arrosé d’un thé vert ; le soir, deux oeufs à la coque -ah oui, quand même des protéines !-, sans pain-beurre, et une portion de chou-fleur poêlé avec une cuillère d’huile de colza.
Entre une queue de langouste, crevettes, mayonnaise, gratin de christophines à la crème, plateau de fromages suivi d’une galette à la frangipane, la veille, et une douzaine d’huîtres pain de seigle beurré et vin blanc, le lendemain, ça fait une juste moyenne !

Je me rassure, je ne suis pas la seule à manger des légumes ! Miss Gleni, Chantal, Antiblues & Cie suivent le même chemin !

Franchement, c’est pas si dur. un plat de vert de blettes fraîches en écoutant Carmen à la radio

sdr

et du thé vert dans ma nouvelle tasse Reine minette, ça me fait voir la vie autrement !

cof

… sans oublier 3 kifs par jour, évidemment !

Je vais même pousser le challenge plus loin ! Mon février sera « dry » comme les Anglais pour leur janvier : sans pain, sans vin  et sans Boursin ! Va falloir que je m’accroche et je compte bien m’inspirer des conseils et recettes de Chantal, j’en aurai bien besoin.

Du 1er février au 2 mars et plus si nécessité… Pourquoi donc ? parce je sais déjà que je vais donner deux coups de canif à ma résolution, le 14 février (ben oui le jour de la Saint-Valentin mais pas pour la vraie Saint-Valentin, vous me suivez ?) déjeuner-rencontre entre Icofiennes, et un autre vrai dîner saint-valentinien ! Il me faudra certainement prolonger ce régime plusieurs jours sur mars à cause des imprévus incontournables !

régime

Photos du samedi

Le Projet n° 2 de Ma’ est « Pause sucrée »

ICI

Comme je ne fais jamais de pause sucrée et ne mets jamais les pieds dans un salon de thé, j’ai eu quelques difficultés à traiter ce projet. En plus, Antiblues a déjà averti qu’il allait étonner… Je ne lutte pas sur ce coup-là !

les 13 desserts de Noël
qui n’ont pas eu beaucoup de succès après la bûche
plateau sucrerie.JPG

Je joue aussi avec Patricia et ses 24 Heures Photo

24 heures Photo

ICI

la bûche individuelle permet de déguster celle que l’on préfère
pas de chocolat-marron pour moi…
Noël bûches Vatel.jpg

Bilan

Un blog-bilan pour ma première année chez WP et quelques réflexions !

205 billets publiés en 2018, un bon score il me semble, avec beaucoup de jeux photos…
Des billets publiés à 7 h 00, la plupart du temps programmés : anticiper les événements c’est rassurant.

Quelques nouveaux liens-amis (quelques blogs qui ont été fermés) et quelques rubriques abandonnées, ça me convient bien. Je n’aime pas que la lassitude s’installe, dans mes vies virtuelle et réelle.

Moi, les chiffres c’est pas mon dada, alors j’ai juste survolé les stats de WP, veillé à supprimer régulièrement les indésirables et à désabonner quelques intrus.

Des regrets bien sûr, des envies de faire plus et mieux, et  surtout la volonté de tenir un rythme régulier malgré d’autres occupations encore plus chronophages…

C’est aussi l’occasion de vous remercier, Toutes et Tous, pour votre fidélité, votre bonne humeur, vos commentaires vifs ou modérés, votre indulgence, vos compliments et vos encouragements.

Certaines vieilles habitudes vont perdurer : le Défi du 20, les Projets de Ma’, les 24 Heures Photo avec Patricia, l’Atelier d’écriture chez Leiloona.

Un peu d’écriture, de poésie, de nouveautés, d’aventures, un Mai différent, sans oublier les facéties de Natty, devraient suffire à « pulvériser » ce score de 205 billets !
Y’a plus qu’à !

Natty-maison carton.jpg

 

L’atelier 322 de Leiloona

Leiloona-une photo qq mots
Dans un billet de fin décembre ICI Leiloona nous propose une photo de Nick Cooper

Leiloona 322e-Nick Cooper

 

Le nom de ce bistrot du chien noir m’évoque plutôt un pays du Sud, même si le soleil a l’air absent. Ce pourrait être une fin de journée puisque le grand parasol est encore ouvert. Perro negro c’est de l’espagnol, mes quelques années d’apprentissage de cette langue, au collège et au lycée, m’ont laissé quelques connaissances !

Mon intuition n’est pas infaillible et j’avais comme un mauvais pressentiment… Ces briques brunes et austères pourraient bien être une caractéristique d’un pays du Nord, ou de l’Est. Bref ! Le plombier polonais ce n’est pas qu’une légende.

Jerzy s’octroie une pause dominicale avec son épouse. Sa casquette et sa chemise à carreaux ne le quittent guère, tout au long de l’année. Et une Zywiec bien fraîche est un petit plaisir dont il ne pourrait se passer.

euroEn 2005, il était venu travailler en France et il a gagné suffisamment d’argent pour revenir dans son pays y créer sa petite entreprise. Il ne roule pas sur l’or, ici l’argent ne coule pas à flot comme à Paris, et même s’il n’est pas aussi célèbre que le beau Piotr Adamski, son métier de plombier l’a sauvé de la misère.

Aujourd’hui il trinque au succès de son fils aîné, Piotr, -et oui, comme le mannequin devenu banquier- qui a décroché une bourse et va intégrer la prestigieuse brigade des sapeurs-pompiers de Paris. pompier.gif

Projet de Ma’ n° 1

Ma’ –qui est encore en activité- propose « Agenda« . Normal, l’année civile est en quelque sorte sa colonne vertébrale. Pour nous les retraités, les activités commencent en septembre et se terminent en juin. Un agenda scolaire est donc recommandé !

clic chez Ma’

Moi, vous me connaissez, à la fois moderne et démodée, je préfère employer la vieille méthode papier/crayon ! Jamais je ne pourrai me séparer de mon agenda papier et c’est toujours avec une grande satisfaction que j’en achète un dès le mois de juillet. Dès que je l’ai entre les mains, je note les anniversaires, les ponts et les vacances scolaires !

Comme je perds facilement le fil du temps, Antiblues m’a offert un Almaniak Chats. Merci Antiblues pour ton calendrier qui me permettra d’être toujours à la bonne date et au bon jour !

agenda 2019.jpg


En pensant très fort à notre Amie Patricia
je n’éditerai pas de 24 Heures Photo cette semaine

 

Bon An !

Un baiser sous du gui, un bain de minuit, une ripaillerie, peu importe la manière de le faire, la tradition est de se souhaiter une Bonne Année et une Bonne Santé pour ce passage entre deux années.

Trouver la formule magique, originale et sincère, n’est pas si facile…

L’affirmation de Montaigne « Il y a une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble » me trotte chaque année dans la tête.

J’aurais pu choisir à nouveau ce proverbe suédois pas très poétique : « Aie moins peur, espère plus, mange moins, mâche davantage, pleurniche moins, respire plus, bavarde moins, parle plus, déteste moins, aime plus et toutes les bonnes choses seront les tiennes. »

Je préfère vous offrir mes voeux avec ces mots empruntés :

« Que l’année 2019 vous soit douce, paisible, belle, qu’elle ressemble à vos rêves, qu’elle vous apporte la santé, la sérénité, la liberté. Aimez ce que vous faîtes, élevez votre spiritualité et soyez toujours prêt pour faire la fête. »

Vaste programme, ambitieux, à garder toujours dans un coin de notre mémoire, pour vivre le mieux possible ces 365 jours à venir.

2018-Fête Lumières (95)

Intox

Pour ce dernier jour de 2018, alors que beaucoup s’agitent en vue du réveillon, je vais jeter un peu d’huile sur le feu et réflexionner sur un mal actuel. Je/nous suis/sommes intoxiquée/és par tout, pour tout…

Intox du corps et de l’esprit, j’ingurgite trop de tout…

Et si en 2019 je prenais la bonne résolution de me détoxer de toutes ces intoxs

citron
photo du Net

Une détox 100 % naturelle, hein, juste avec une reprogrammation du mental !

Moi, je veux bien essayer… Zapper BFM tv et cette masse d’infos polluantes ressassées en boucle, arrêter d’écouter les conseils des amis qui nous veulent du bien et qui finissent à nous faire du mal, manger 5 fruits et légumes par jour, marcher deux heures par jour en évitant de shopper.

Je peux le faire !

A partir du 2 janvier cependant car avec le 1er janvier, je sais que je ferai encore tout le contraire de mes nouveaux grands principes…

Au revoir 2018