Atelier 382 de Leiloona

Leiloona propose une photo de Lorenzo Cerato

clic

Elles n’ont plus guère l’envie de se parler. Les années passant, le dialogue s’est rompu, les gestes d’affection ont été refoulés. Refoulés par la fille. La mère, sans rien dire, en a pris son parti.

Alors, quand ces moments doux mais trop rares se réactivent, la mémoire égrène les souvenirs.

Ca fait pas mal d’années déjà, l’âge de l’enfant devenue presque une adulte. Justement, c’est ce qui serre son cœur de mère.
Elle se souvient bien. Elle ne veut surtout pas que son enfant refasse le même chemin.

Sa « petite » est belle. Trop belle. Comme elle l’a été à son âge. La vie a évolué mais la misère est toujours là. Certes, elle travaille dur, autant qu’elle le peut, pour lui donner le droit d’être comme les autres, tattoos et portable sont les parements d’une jeune fille du XXIe siècle. L’enseignement qu’elle reçoit est aussi un atout pour vivre dignement, plus tard.

Elle n’a pas eu cette chance. Et pour gagner un peu d’argent afin d’aider ses parents, elle a vendu son corps, un jour de printemps. On appelle ça maintenant le tourisme sexuel.

La honte. La colère de ses parents. Elle s’en souvient. A sa fille, elle n’a jamais rien dit et n’a jamais répondu à ses questions au sujet de son père. Sa mère à elle, ne lui accordait pas de temps, pas de tendresse. Jamais, elle n’avait trouvé un moment pour lui brosser ses longs cheveux noirs comme ceux de sa fille. Un geste dérisoire peut-être mais un des derniers liens mère-fille,, ce geste d’amour qu’elle peut offrir à son enfant et que son enfant lui concède.

28 réflexions sur “Atelier 382 de Leiloona

                1. heu ben non, encore demain 🙄 😥
                  Une rando mi urbaine mi campagnarde, la dernière…
                  Un km de rayon et une heure de marche, j’vais presque pas plus loin que de haut en bas de ma colline…
                  Je ne sais pas si les Français vont bien supporter à nouveau tout ça… surtout cette fois à cause d’imprudents égoïstes et trop cons…
                  J’ai les nerfs 😉
                  Gros bisous

                  Aimé par 1 personne

                    1. Et ben, voilà, Lydia…
                      Tout va mieux aller d’ici Noël et le Jour de l’An et en février/mars, on aura droit au confinement Saison 3 😥
                      Du coup, je vais annuler définitivement ma croisière sur la Gironde… Ca me gave…
                      Gros bisous
                      Bon courage pour la semaine prochaine

                      Aimé par 1 personne

                    2. Moi aussi ça me gave tout ça !
                      Je vais devoir faire cours en présence au collège et lycée (ce que je préfère) et en visioconférence pour les apprentis, dès demain ! Et c’est reparti… pfff !
                      Gros bisous !

                      J’aime

  1. Bravo ! Pas de tendresse, quoique celle ci se fait peut être au travers du soin apporté par la mère en coiffant sa fille et le fait que celle ci se laisse faire. Le détail qui tue : le téléphone… L’évolution est bien partout la même à travers le monde. Prends soin de toi, gros bisous

    J’aime

  2. Ce texte est très touchant : la distance qui s’installe avec le temps, les choses que l’ont ne dit pas, puis un jour, j’espère, elles se retrouveront pleinement. Très agréable moment de lecture, merci

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.